Les Travaux

Tout savoir sur l’entretien annuel de la chaudière

L'entrien annuel de la chaudière

Depuis 2009, l’entretien annuel des chaudières est devenu obligatoire en France. Cette étape est indispensable pour le bon fonctionnement de votre appareil, et permet également de vous faire réaliser des économies d’énergie. Découvrez en détails le déroulement de cette opération.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à bois par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

L’entretien d’une chaudière : une obligation légale

Si l’entretien annuel de la chaudière est recommandé pour toutes les chaudières, elle n’est cependant obligatoire que pour certains types de chaudière.

Quelles sont les chaudières concernées ?

Quelle que soit l’ancienneté de votre chaudière, elle doit faire l’objet d’un entretien annuel réalisé par un professionnel si sa puissance est comprise entre 4 kW et 400 kW. Cette obligation concerne les chaudières alimentées par les combustibles suivants :

  • le fioul
  • le gaz
  • le bois
  • le charbon
  • plusieurs de ces combustibles

Les chaudières raccordées à un conduit d’évacuation des fumées ont l’obligation d’effectuer également un ramonage régulier : une fois par an pour les chaudières au gaz et les chaudières au fioul, et deux fois par an, dont une fois pendant la période de chauffe, pour les chaudières au bois. Si vous venez de remplacer votre chaudière, votre premier entretien doit être effectué dans l’année civile suivant son installation.

Quelles sont les raisons de cette obligation ?

Lors de la combustion, si la chaudière est en mauvais état ou que votre logement n’est pas suffisamment ventilé, il existe un risque d’intoxication au monoxyde de carbone. C’est un gaz invisible et inodore difficile à déceler, qui provoque des nausées, des vertiges et des maux de tête. Une intoxication au monoxyde de carbone peut être mortelle.

Lors de la visite d’entretien annuelle, un professionnel mesure le taux de monoxyde de carbone de la pièce où votre chaudière est installée. En cas d’anomalie, il vous conseille sur la conduite à tenir et votre chaudière est stoppée jusqu’à ce que des conditions de fonctionnement normales soient rétablies. Cette étape annuelle obligatoire est avant tout une mesure de sécurité.

Quelles sanctions peuvent être appliquées en cas de non-respect de cette obligation ?

Aucune sanction n’est prévue par la loi en cas de défaut de cet entretien annuel. Cependant, si un accident survient à cause d’une chaudière mal entretenue, votre assureur peut vous refuser toute indemnisation. Si vous êtes locataire et que vous quittez un logement sans avoir effectué cette visite, votre bailleur peut retenir le montant de l’entretien annuel de la chaudière sur votre dépôt de garantie.

Améliorer les performances de votre chaudière grâce à un entretien régulier

Outre assurer votre sécurité, cette étape garantit la longévité de votre appareil. Une chaudière propre et en état de fonctionnement produit moins de gaz à effets de serre et offre des performances de chauffage optimales. Selon l’ADEME, un entretien régulier peut vous faire économiser entre 7% et 12% sur votre facture énergétique.

Locataire ou propriétaire : à qui revient l’entretien de votre chaudière ?

L’entretien annuel d’une chaudière individuelle reste à la charge du locataire d’un appartement ou d’une maison, sauf mention spécifique précisée sur le bail. Dans le cas d’une copropriété équipée d’une chaudière collective, c’est au propriétaire ou au syndic de copropriétaires de s’en occuper. En revanche, toute réparation importante sur le système de chauffage revient au propriétaire du logement.

Combien coûte l’entretien d’une chaudière ?

Une visite d’entretien annuel comprend les étapes suivantes :

  • vérification de l’état de votre chaudière,
  • nettoyage complet de tous les éléments intérieurs ou extérieurs,
  • réglage des mécanismes,
  • mesure des émissions de polluants atmosphériques,
  • conseils d’utilisation pour votre chaudière et recommandation de son remplacement si nécessaire.

Elle dure généralement entre 1h30 et 2h selon l’état de votre appareil. Vous recevrez dans les deux semaines suivant la visite une attestation d’entretien à conserver deux ans au minimum. Ce document vous sera demandé par votre assureur en cas de sinistre.

Un entretien annuel coûte entre 80 et 180 euro selon le professionnel choisi, les tarifs pratiqués dans votre région et le type d’appareil dont vous disposez. Souscrire un contrat annuel d’entretien auprès d’un professionnel vous fera économiser sur le montant de cette intervention. Ce contrat peut comprendre des prestations supplémentaires :

  • un certain nombre de déplacements compris en cas de panne,
  • la prise en charge du remplacement de certaines pièces,
  • le ramonage (assez rarement cependant),
  • etc.

En choisissant cette option, vous engagerez une relation de confiance avec un professionnel. Votre visite annuelle sera programmée à l’avance et vous bénéficierez d’un suivi personnalisé pour votre installation. Souscrire un contrat d’entretien dès l’installation d’une chaudière neuve ouvre droit à une prolongation de la garantie constructeur de votre appareil.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à bois par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie