Panneaux solaires toit

Tout savoir sur le système solaire combiné

Par L’équipe de rédaction

Le système solaire combiné, ou SSC, permet de produire l’eau chaude sanitaire et de chauffer une habitation à moindre coût, grâce à une énergie renouvelable et gratuite. Proche du chauffe-eau solaire, cet équipement peut aussi être raccordé au circuit de chauffage central de la maison. Plusieurs systèmes existent, du plancher solaire direct au SSC avec chauffage d’appoint intégré. L’investissement, assez conséquent, est rapidement amorti grâce aux économies d’énergie réalisées.

Je demande ma Prime Effy

Simulation gratuite et immédiate

Principe de fonctionnement du SSC

Composé de capteurs solaires thermiques, d’un circuit dans lequel circule un liquide caloporteur et d’un ballon d’accumulation d’eau, le système solaire combiné est très proche du chauffe-eau solaire. Il se distingue toutefois par sa capacité à alimenter le circuit de chauffage central de la maison en plus de chauffer l’eau sanitaire.
 

Comme pour tout système alimenté grâce à la chaleur solaire, ses possibilités sont limitées par le taux d’ensoleillement reçu. Le SSC ne suffit pas à lui seul à chauffer un logement, il est donc utilisé en appoint et couplé avec un autre système de chauffage. Écologique et de plus en plus performant, il permet néanmoins de réaliser d’importantes économies sur la facture d’énergie d’une habitation

👉 En 2 minutes, Jamy vulgarise le fonctionnement des panneaux solaires. Découvrez comment la lumière du soleil se transforme en électricité pour votre maison.

 

 

Les différents SSC actuellement sur le marché

Si le principe de fonctionnement du SSC est le même dans tous les cas, 3 systèmes coexistent sur le marché :
 

  • Le système solaire combiné à hydro-accumulation indépendant du chauffage d’appoint : la chaleur est transmise à un ballon d’accumulation d’eau, qui redistribue l’eau chaude entre les différents émetteurs reliés au chauffage central de la maison. Lorsque l’ensoleillement n’est pas suffisant, l’utilisateur bascule manuellement vers un autre mode de chauffage.
  • Le système solaire combiné à hydro-accumulation avec chauffage d’appoint intégré : le même système avec ballon d’eau chaude est utilisé, mais cette fois, un régulateur prend automatiquement en charge le déclenchement de la deuxième source d’énergie si nécessaire. L’énergie solaire est utilisée en priorité.
  • Le plancher solaire direct : cette fois, le système ne comprend pas de ballon d’accumulation d’eau. Le circuit est directement relié à un réseau de chauffage centralv incorporé à une dalle de 15 cm minimum disposée sous le plancher. L’eau chauffée peut aussi servir pour les besoins sanitaires de la maison. Préconisé surtout pour les construction neuve en raison des travaux importants à effectuer, le PSD fournit une chaleur douce et homogène. L’inertie de la dalle de béton permet de conserver la chaleur de manière efficace et l’espace nécessaire à l’installation est rationalisé. Là encore, un mode de chauffage d’appoint sera à prévoir dans la plupart des cas, même si cette solution permet d’emmagasiner davantage de chaleur et de la libérer même lorsque le soleil est couché.

Installation d’un système solaire combiné

Pour installer un système solaire direct en rénovation, l’idéal est de disposer d’un circuit de chauffage central préexistant, sous peine de devoir réaliser des travaux lourds et très onéreux. C’est pourquoi cette solution est souvent choisie en neuf ou pour limiter le recours à une énergie plus polluante, en support à une chaudière au gaz ou au bois par exemple. Pour réaliser les travaux dans les meilleures conditions et bénéficier d’éventuelles aides écologiques, il est recommandé de faire appel à une entreprise certifiée RGE, de préférence spécialisée dans l’installation d’équipements solaires (Qualisol). Un professionnel expérimenté sera à même de vous informer judicieusement sur la surface de panneaux solaires thermiques à installer, le dimensionnement du ballon d’eau chaude ou la pertinence de choisir un plancher solaire direct le cas échéant.

Prix de l’installation et économies réalisées grâce à un SSC

Le coût total d’un système solaire direct est très variable suivant :
 

  • La surface à chauffer et le nombre d’habitants de la maison
  • La surface de capteurs solaires thermiques nécessaire, qui dépend aussi de la région et de l’exposition de la maison
  • L’artisan choisi et la marque des équipements
  • Les travaux à prévoir : système de chauffage central existant ou non, complexité de l’installation…
  • Le système pour lequel vous optez : ballon à hydro-accumulation ou plancher solaire direct, avec chauffage d’appoint intégré ou séparé…
     

On estime le prix d’un SSC aux alentours de 15 000 € à 20 000 € en moyenne. L’investissement est de taille, mais ce système de chauffage écologique permet de réaliser jusqu’à 70 % d’économies sur la facture d’eau chaude sanitaire annuelle d’un foyer, ce chiffre étant évalué à 40 % environ pour le chauffage de l’habitation.
 

Alimenté grâce à une énergie renouvelable, le système solaire combiné est actuellement éligible à plusieurs aides, qu’il s’agisse du CITE 2020, de la Prime Rénov’ ou de la Prime Énergie.

femme sur canapé

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre système solaire combiné avec une Prime Effy.

femme sur canapé
Je demande ma Prime Effy

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction