Les Travaux

Quels sont les principaux avantages et inconvénients de la chaudière à gaz

Avantages et inconvénients de la chaudière à gazRentable, économique et facile à utiliser, la chaudière à gaz fait partie des systèmes de chauffage les plus utilisés en France. On la retrouve d’ailleurs dans la plupart des anciennes maisons, car elle a également une longue durée de vie. Elle possède d’autres avantages encore et quelques inconvénients. Le choix d’un tel équipement doit donc être effectué en considérant ses atouts et ses faiblesses.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à condensation au gaz par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

 

Les avantages de la chaudière à gaz

La chaudière à gaz affiche à son actif plusieurs avantages :

  • Plusieurs technologies: les progrès de la technologie ont permis aux fabricants de chaudières d’améliorer les systèmes de chauffages au gaz qu’ils mettent au service des particuliers, des entreprises et des collectivités. En effet, leurs clients ont aujourd’hui le choix entre les modèles standards, basse température et à condensation.
  • Deux types de combustibles : grâce à sa grande flexibilité, la chaudière à gaz peut désormais exploiter deux sortes de combustible : le gaz naturel et le propane.
  • Un équipement pratique : la chaudière au gaz naturel connaît un succès pour son côté pratique, car elle n’a pas besoin d’espace de stockage : le logement est directement raccordé au gaz. Son installation n’est donc pas encombrante et ne nécessite pas de grands travaux.
  • Un excellent confort thermique : les spécialistes recommandent souvent la chaudière à gaz à condensation pour la raison qu’elle offre un excellent confort de chauffage. Sa chaleur se diffuse de manière homogène partout dans les pièces grâce à une répartition équilibrée. Elle est également économique, car elle récupère la chaleur de la vapeur pour optimiser son rendement.
  • D’excellentes performances thermiques : Les performances thermiques , déjà importantes ; de la chaudière à gaz à condensation (jusqu’à 30% d’économie d’énergie) peuvent être encore améliorées par l’ajout d’un programmateur ou d’un thermostat. Ces équipements permettent de gérer et d’adapter l’appareil en fonction des besoins et des habitudes de l’utilisateur.
  • Des besoins en entretien limités : par rapport aux autres modèles de chaudière, la chaudière à gaz ne requiert que peu d’entretien. Un professionnel doit la contrôler et effectuer sa maintenance au moins une fois par an. Ses brûleurs peuvent en effet s’encrasser après plusieurs mois d’utilisation et causer des intoxications au monoxyde de carbone. Des fuites de gaz sur le circuit peuvent également causer des accidents.
  • Plusieurs aides écologiques : L’installation d’une chaudière à gaz à condensation donne droit à plusieurs aides écologiques. Parmi ces aides on peut citer entre autre : le CITE (Crédit d’impôt de transition énergétique), les subventions de l’ANAH, l’éco PTZ, la prime énergie, etc.

 

Les inconvénients de la chaudière à gaz

Si elle est à la fois efficace et rentable, la chaudière à gaz présente aussi des inconvénients qui peuvent imposer quelques contraintes sur son utilisation.

  • Potentiellement encombrante: à la différence de la chaudière au gaz naturel, le modèle au gaz propane nécessite un espace de stockage. Son installation risque ainsi d’être encombrante et peut exiger des travaux supplémentaires. Cette chaudière est donc plus coûteuse que celle qui fonctionne au gaz naturel, car outre l’achat de la citerne à combustible, il est également bon de savoir que le propane est en général plus onéreux.
  • Un entretien annuel nécessaire : pour que ses performances soient optimales, la chaudière à gaz nécessite aussi un entretien régulier. C’est une opération à prévoir chaque année afin de garantir son efficacité sur le long terme. Si la chaudière à condensation est en mesure de conserver ses performances pendant plusieurs années, les autres modèles, eux, exigent des vérifications et des réglages annuels. Ces opérations permettent de repérer les pièces défaillantes et usées qui sont susceptibles de provoquer des pannes au sein du système ou qui risquent d’augmenter sa consommation. Comme cette maintenance doit être réalisée par un expert, il est possible de souscrire un contrat de maintenance et de dépannage pour éviter les oublis éventuels.
  • Le gaz, un combustible polluant à effet de serre: ce point est ainsi à considérer si l’on souhaite construire un logement écologique. En alternative, on peut par exemple opter pour l’électricité verte générée par les énergies renouvelables. Cette dernière solution n’est pourtant pas encore envisageable pour la plupart des foyers, car le coût de l’électricité reste élevé par rapport au gaz. Néanmoins, même s’il est polluant, le gaz l’est moins que le fioul ou le pétrole.
Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à condensation au gaz par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie