règlage chaudière

Tout savoir sur la chaudière à condensation

La Directive Européenne Éco-conception est entrée en vigueur en 2015 avec pour but de supprimer progressivement du marché les appareils de chauffage les plus polluants. Les chaudières au rendement inférieur à 86% disparaissent ainsi du marché, laissant la place aux chaudières à haute performance énergétique. Comment fonctionnent-elles et quelles économies d’énergie permettent-elles de réaliser ? Quelles aides et subventions peuvent aider à leur installation ?

Fonctionnement d’une chaudière à condensation

Principe de fonctionnement d’une chaudière

On appelle chaudière un appareil capable de transférer de l’énergie thermique à un fluide caloporteur (généralement de l’eau). Sa chaleur est en principe produite par la combustion de gazcharbonfioul ou d’un autre combustible, mais peut également être électrique.

Qu’est-ce que la condensation ?

La condensation est un phénomène physique, qui consiste en la transformation d’une matière d’un état gazeux vers un état liquide ou solide. On peut observer ce processus dans la nature, notamment avec la production de la rosée, ces gouttelettes d’eau condensées provenant de la brume. La condensation liquide produit une énergie thermique que l’on nomme « chaleur latente ».

 

Le principe de la condensation appliqué aux chaudières

 

Lors de l’utilisation d’une chaudière dite atmosphérique ou traditionnelle, une grande partie de la chaleur latente est évacuée en même temps que les fumées. Il faut donc porter la combustion à une température très élevée pour atteindre la chaleur du liquide caloporteur désirée.
Une chaudière à condensation récupère une part importante de cette chaleur, présente dans la vapeur d’eau des fumées. Ceci permet de porter le combustible à une température moins élevée et de limiter l’émission de gaz polluants.

 

Les combustibles utilisés pour les chaudières à condensation

Il existe actuellement des chaudières à condensation au gaz et des chaudières à condensation au fioul .

Installation et entretien d’une chaudière à condensation

L’installation d’une chaudière à condensation

L’installation d’une chaudière à condensation devra être réalisée par un plombier-chauffagiste. Pour bénéficier des primes ou aides à l’installation de votre chauffage, choisissez un professionnel possédant le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce système de chauffage est parfaitement adapté à un logement préalablement équipé d’un réseau de chauffage central. Son installation pourra nécessiter l’ajout d’un réservoir si le combustible choisi est le fioul ou si le logement n’est pas alimenté par le réseau de gaz de ville.

 

La chaudière pourra également être raccordée à un ballon d’eau chaude.

 

L’eau issue de la condensation des fumées sera évacuée par le circuit d’évacuation des eaux usées de l’habitation.

 

Entretenir votre chaudière

Votre chaudière à condensation au gaz ou au fioul devra obligatoirement être entretenue chaque année par un professionnel afin de garantir la sécurité de votre installation. Un contrôle régulier de la température de l’eau est également conseillé, ainsi que le remplissage en eau chaude et la purge régulière des radiateurs.

Coût et économies d’énergie réalisées grâce à la chaudière à condensation

  Chaudière à condensation au fioul Chaudière à condensation au gaz
Prix à l’achat estimé (appareil + installation + cuve) de 4 000 à 14 000 euros de 2 500 à 8 000 euros
Coût de l’entretien annuel entre 100 et 200 euros
Rendement + de 100% + de 100%
Économie de combustible réalisée -15 à -20% de combustible utilisé (jusqu’à -30% si elle remplace un chauffage très ancien)
Émission de chaleur latente + 6% au maximum + 11% au maximum
Baisse de la température des fumées (comparée à une chaudière classique) passe de 150°C à 45°

Prix et subventions pour l’achat d’une chaudière à condensation

Prix d’achat

Le prix de votre chaudière à condensation dépendra bien entendu de la surface de votre logement, qui conditionnera la taille de votre appareil, mais également de plusieurs autres facteurs tels que le type d’énergie utilisé, la marque de l’appareil, le dispositif de stockage du combustible si nécessaire, etc.

 

Ainsi les prix vont fluctuer:

  • de 2 000 à 6 000 € pour les chaudières à condensation au gaz
  • de 2 500 à 8 500 € pour les modèles au fioul, sans oublier le coût de la cuve (entre 800 et 1 500 €)
  • de 3 000 à 20 000 € pour les modèles au bois

 

Aides et subventions disponibles

Depuis 2014, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt transition énergétique allant jusqu’à 30% pour l’installation d’une chaudière à condensation. L’éco-subvention mise en place par l’ANAH, encourage également l’installation de ce type de technologies sous certaines conditions. Enfin, l’installation d’une chaudière à condensation fait partie des travaux de rénovation énergétique éligibles à la Prime Énergie.

Atouts et faiblesses de la chaudière à condensation

Avantages :

La chaudière à haute performance énergétique a plusieurs avantages parmi lesquels :

 

  • Les économies d’énergies réalisées peuvent aller jusqu’à 30% en remplaçant une chaudière traditionnelle par une chaudière à condensation
  • Une chaudière à condensation peut facilement être raccordée à un système de chauffage solaire, permettant de développer l’utilisation des énergies renouvelables
  • Son coût à l’achat plus élevé est rapidement amorti par les économies d’énergie réalisées, et grâce aux crédits d’impôts et à la prime énergie auxquels elle est éligible
  • C’est la moins polluante des chaudières actuellement disponibles sur le marché

 

Inconvénients :

  • Un coût d’achat assez élevé (comparé à celui d’une chaudière classique) et la nécessité de régler des frais d’entretien annuels
  • Les chaudières nécessitant un réservoir peuvent rapidement atteindre des dimensions imposantes
  • Les combustibles utilisés sont des ressources non renouvelables, toutefois certaines chaudières peuvent être reliées à des capteurs solaires thermiques
deux femmes ordinateur

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière par une Prime Energie.

deux femmes ordinateur

Plus d’articles sur ce thème