Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Poêle à granulés : ce qu'il faut savoir avant de l'acheter

Par L’équipe de rédaction

Grâce à son fonctionnement autonome et à son combustible naturel, le poêle à bois permet d'économiser de l'énergie... et de l'argent. Mais avant d'en acheter un, voici ce à quoi il faut penser.

 

Encore ➕ d'économies ! Cumulez la Prime Effy et MaPrimeRénov' pour votre poêle.

 

Tableau de cumul des aides financières pour les travaux
J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Choix du modèle et installation

Les poêles à granulés se trouvent chez les revendeurs agréés. Il est rare, voire presque impossible de dénicher des modèles en grande surface de bricolage. De plus, au vu des contraintes techniques et du poids élevé des modèles, l’installation par un professionnel RGE est à privilégier.
Les poêles à granulés sont conçus pour fonctionner en toute autonomie. Toutes les phases sont réglées et modifiables par voie électronique. La télécommande ou le bandeau de contrôle permettent d’ajuster la combustion et la puissance à la vie de la maisonnée.
Il convient d’installer le poêle le plus au centre de la maison, proche de l’escalier s’il y a un étage : l’énergie sera ainsi mieux diffusée. Quelques modèles peuvent aussi s’installer directement sur le mur et sans appui au sol (poêle suspendu).
Les poêles chauffent la pièce par convection directe ou par chaleur pulsée. Il est possible en option de chauffer directement d’autres pièces grâce à un tubage supplémentaire, intéressant si la maison est ancienne ou avec des murs épais.

 

On distingue 2 grands types de poêles :

 

  • Ceux fonctionnant avec un tirage d’air dans la maison, ce sont les plus communs. L’air de la pièce est aspiré pour la combustion des pellets : une VMC ou entrée passive d’air (bouche d’aération) dans la pièce est obligatoire. Il faut prévoir un conduit d’évacuation tubé aux normes du constructeur donnant à l’extérieur.
  • Ceux, étanches, tirant l’air directement de l’extérieur (système dit « à ventouse »). Ces poêles conviennent aux maisons dites « passives », où l’entrée d’air dans chaque pièce est limitée.

 

Les poêles se distinguent aussi par leur volume (encombrement dans la pièce) et la capacité de leur réservoir, donnée importante pour l’autonomie de fonctionnement.
Il faut prévoir un raccord électrique à proximité, avec un circuit indépendant du reste de la maison pour des raisons de sécurité.
Tous les design et matériaux sont possibles. Acier, fonte, céramique, pierre… Les constructeurs ont innové en matière d’esthétique, permettant à chacun de trouver un poêle qui saura s’accorder à son style.
Quelques modèles de poêles associent des technologies supérieures permettant d’augmenter les rendements, de réduire les émissions de gaz polluants ou encore de fonctionner en synergie avec les autres sources de chauffage de la maison.

Fonctionnement et exigences spécifiques du poêle à pellets

Il n’y a que le rechargement du poêle et la programmation comme contraintes. On trouve les granulés en vrac ou en sacs de 15 kg, l’essentiel étant de les choisir aux normes en vigueur et de pouvoir les stocker à l’abri de l’humidité.
En ce qui concerne la programmation, chaque modèle possède ses propres spécificités, comprenant les modulations d’allure de chauffe, du soufflage d’air et la prise en compte de plages horaires hebdomadaires.
La puissance d’un poêle à granulés va de 6 à 14 kW. Votre choix doit prendre en compte vos besoins en chauffage, qui sont dictés par les caractéristiques de votre logement, surface, niveau d’isolation, température extérieure, etc. Un poêle puissant mais utilisé au ralenti s’encrassera très vite.
En général il est recommandé d’opter pour un modèle bénéficiant du label « flamme verte ». Ce qui est non seulement la garantie de bénéficier de bonnes performances énergétiques et environnementales, mais aussi des diverses aides écologiques existant pour l’achat d’un poêle à granulés.  Parmi ces aides l’une des plus importantes et des plus simples à obtenir est la prime énergie pour les poêles à granulés.

Fonctionnement poêle à granulés

Avantages et inconvénients du poêle à granulés

Le plus gros avantage du poêle à pellets est son aspect économique à l’utilisation. Le prix du kWatt d’énergie généré revient moitié moins cher que celui produit par l’électricité, sans compter qu’il s’agit d’une énergie ne créant que peu de pollution directe. De plus les différentes aides écologiques disponibles pour son achat peuvent couvrir jusqu’à 70% du coût d’achat du poêle à granulés.

👉 Jamy vous éclaire sur la fabrication des granulés de bois !

 

J'installe un poêle à granulés

Simulation gratuite en 2 minutes

Comme inconvénients, on pourra reprocher au poêle son autonomie toute relative (1 à 3 jours maxi) ainsi que son bruit lorsque la soufflerie est active.

 

Enfin, pour les installations de poêles étanches avec un système dit « à ventouse » en façade, la position du conduit peut être source de tracas. Si le vent réussit à s’engouffrer dans le conduit, le poêle a tendance à se mettre intempestivement en sécurité.

Budget à prévoir

On trouve des poêles à granulés à tous les prix, de moins de 1 000€ à plus de 4 500€. Ces différences s’expliquent de par les technologies utilisées, les options offertes et les matériaux utilisés. La main d’œuvre pour l’installation représente un budget non négligeable d’environ 900€.
De plus, il vous faudra peut-être ajouter le coût du tubage, soit environ 2500€. Il restera enfin à considérer le coût d’un entretien annuel et le ramonage des conduits pour une efficacité optimale.

 

Enfin, le poêle à granulés est  éligible à la Prime Énergie, vous permettant ainsi de financer une partie importante du coût de son installation.

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème