Effy réalise vos travauxEffy améliore votre confortEffy réduit vos factures d’énergieEffy valorise votre logement

+15 ans d'expérience

+1 million de foyers accompagnés

La chaudière à gaz murale : notre guide complet

Sommaire

La chaudière à gaz murale est une solution de chauffage économique, performante et respectueuse de l'environnement, adoptée par plus de 35,8 % des foyers français en 2020. L'État encourage la transition énergétique en proposant des aides financières pour faciliter l'investissement dans des équipements modernes et performants. Qu’est-ce qu’une chaudière à gaz ? Quels sont les avantages d’une chaudière à gaz murale ? Comment l’entretenir ? Comment financer l’installation d’une chaudière à gaz murale ? Nous répondons à toutes vos questions.

deux personnes qui regardent un ordinateur

⚠️ Depuis le 1er janvier 2024, il n'y a plus d'aides pour l'installation d'une chaudière gaz (Prime CEE, MaPrimeRénov’).

Vous pouvez installer une pompe à chaleur pour obtenir jusqu'à 11 000€ d'aides, ou être mis en relation avec nos artisans locaux si vous souhaitez tout de même installer une chaudière gaz ! 

deux personnes qui regardent un ordinateur

Chaudière à gaz : définition, principe et fonctionnement

Une chaudière à gaz est un système de chauffage qui utilise le gaz (naturel, propane ou butane) pour produire de l’énergie thermique. Son principe de fonctionnement est simple. Le gaz est brûlé pour produire de la chaleur. Cette chaleur dégagée est ensuite transférée au circuit d’eau d’un appareil de chauffage hydraulique (plancher chauffant, radiateur, etc.) à des fins de chauffage ou à un ballon d’eau chaude à des fins de production d’eau chaude sanitaire (ECS).

 

Chaudière condensation gaz

Pourquoi investir dans une chaudière à gaz murale ?

Voici quelques raisons d’investir dans l’installation d’une chaudière à gaz murale :

 

  • Efficacité énergétique : les chaudières à gaz modernes ont un rendement énergétique* élevé, ce qui permet de réduire les coûts de chauffage.
  • Économie sur le long terme : le gaz coûte 2 à 3 fois moins cher que l’électricité, vous allez donc réduire de manière considérable le montant de votre facture énergétique.
  • Confort d’utilisation : le gaz permet de produire une chaleur plus constante et de l’ECS plus rapidement.
  • Praticité et facilité d’installation : une chaudière à gaz murale est moins encombrante, plus propre (non salissante) et plus facile à installer que les chaudières traditionnelles non murales.
  • Moins de pollution : la chaudière à gaz émet moins de CO2 que les chaudières au fioul ou au charbon. Elle a donc moins d’impact sur l’environnement.

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

⏲️ Quelle est la durée de vie d’une chaudière à gaz ? La durée de vie d’une chaudière à gaz dépend de plusieurs facteurs tels que son utilisation, son entretien et sa qualité. En général, une chaudière à gaz est fonctionnelle pendant 10 à 15 ans.

Les différents types de chaudières à gaz murales

Il existe plusieurs types de chaudières à gaz murales et chacune a ses avantages et inconvénients. Découvrez-les !

 

1. Chaudière à gaz à condensation

La chaudière à gaz à condensation est une version plus performante, plus économique et plus écologique de la chaudière à gaz classique. Elle récupère, en plus de la chaleur issue de la combustion du gaz, la chaleur latente contenue dans la vapeur d’eau présente dans le gaz de combustion. Cela permet d’améliorer de manière significative son rendement énergétique qui peut, dans certains cas, aller au-delà de 100 % (nous faisons ici référence au rendement sur PCI ou Pouvoir Calorifique Inférieur).

 

😊 Bon à savoir : le rendement PCI (Pouvoir Calorifique Inférieur) et le rendement PCS (Pouvoir Calorifique Supérieur) sont deux méthodes utilisées pour mesurer l'efficacité énergétique d'un système de chauffage au gaz ou autre. La différence entre les deux réside dans la façon dont la chaleur latente de vaporisation est prise en compte. Dans le cas du PCI, cette dernière n’est pas prise en compte, c’est pourquoi le rendement dépasse 100 %. Dans le cas du PCS, par contre, la chaleur latente est prise en compte pour permettre une mesure plus précise de l’efficacité énergétique de l’équipement.

👉 Chaudière classique ou à condensation ? Découvrez les grands avantages de la chaudière gaz à condensation avec Jamy !

 

 

Selon l’ADEME, la chaudière à gaz à condensation permet de réaliser des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 20 % par rapport à une chaudière à gaz à basse température et jusqu’à 30 % par rapport à une chaudière à gaz classique. Son efficacité est optimisée lorsque le logement est bien isolé.

 

L’inconvénient majeur d’une chaudière à gaz à condensation réside dans son prix. Elle coûte plus cher que les autres modèles.

chaudière gaz murale

Le remplacement d'une chaudière à gaz classique par un modèle à condensation vous permet d'économiser jusqu'à 850€/an sur votre facture d'énergie. Pourquoi s'en priver ?

chaudière gaz murale

2. Chaudière à gaz à basse température

La chaudière à gaz à basse température est un modèle qui fonctionne en chauffant l’eau du circuit de chauffage à des températures inférieures à celles des chaudières traditionnelles : entre 35 et 50 °C. Cette caractéristique améliore son rendement énergétique et aide à la réduction des pertes de chaleur. Les coûts de chauffage sont donc significativement réduits.

 

Bien qu’elle soit économe, l’efficacité de la chaudière à gaz à basse température reste inférieure à celle de la version à condensation. Elle présente cependant quelques inconvénients :

 

  • Elle n’est compatible qu’avec les appareils de chauffage fonctionnant à basse température : des modifications complexes et coûteuses sont à prévoir dans le cadre d’une rénovation.
  • La température du chauffage et de l’ECS qu’elle produit peut être inférieure à celle produite par une chaudière traditionnelle : son utilisation n’est donc pas recommandée dans les zones à climat froid.
  • Le temps de chauffage est plus long : il faut attendre plusieurs minutes avant d’atteindre le confort thermique.
  • La chaudière à gaz à basse température est conçue pour chauffer à une température constante jusqu’à ce que la température de chauffe souhaitée soit atteinte. Et une fois l’objectif atteint, la température est maintenue avec une consommation énergétique moindre.

 

3. Chaudière à gaz à ventouse

 

La chaudière à gaz à ventouse est un modèle équipé d’un conduit concentrique constitué :

 

  • D’un tube intérieur qui évacue les fumées de combustion ;
  • D’un tube extérieur qui prélève l’air comburant (air frais extérieur nécessaire à la combustion) et le propulse dans le foyer de combustion.

 

info picto

Vous avez sans doute que pour pouvoir se chauffer au moyen d’une chaudière, il faut obligatoirement disposer d’une cheminée sinon on s’expose à un risque important d’intoxication au monoxyde de carbone. C’est par le conduit de cheminée que les fumées de combustion sont évacuées. Avec une chaudière à gaz à ventouse, ce problème ne se pose plus ! Vous n’êtes plus obligé d’avoir une cheminée pour pouvoir vous chauffer au gaz. Les fumées sont évacuées via une petite ouverture horizontale créée sur un mur extérieur (celui sur lequel la chaudière est installée).

 

Vous savez également que l’oxygène est indispensable à la combustion. Le conduit extérieur de la chaudière à ventouse approvisionne le foyer de la chaudière en O2. Ce qui augmente son efficacité énergétique (combustion optimisée**) et réduit ses émissions polluantes : monoxyde de carbone (NOX), oxyde d’azote (CO) et particules fines.

 

La chaudière à gaz à ventouse est facile à installer et convient aussi bien dans le neuf que dans la rénovation.

 

**À retenir : lorsqu'une combustion est optimisée, le rendement énergétique est amélioré, car une plus grande quantité d'énergie est extraite du combustible. Cela entraîne des économies d'énergie et une réduction des coûts pour les consommateurs.

🔔Quelle est la chaudière à gaz la plus économique ? La chaudière à gaz la plus économique est la chaudière à condensation. Elle récupère la chaleur latente des fumées pour chauffer l’eau de chauffage et peut vous faire économiser jusqu’à 30% sur vos factures d’énergie.

Quels sont les critères à prendre en compte dans le choix d’une chaudière à gaz murale ?

Au moment de choisir une chaudière à gaz murale, il faut tenir compte des facteurs suivants :

 

  • L’efficacité énergétique : fiez-vous au rendement énergétique de la chaudière. Plus il est élevé et plus l’engin est économique et facile à rentabiliser.
  • La puissance : assurez-vous bien que la capacité de chauffe de la chaudière à gaz soit compatible avec vos besoins (volume à chauffer, ECS).
  • La marque et la qualité : n’investissez pas dans les chaudières à gaz premier prix, leur qualité est souvent douteuse. Préférez les marques reconnues et fiables.
  • Le type de gaz utilisé : vous devez choisir une chaudière compatible avec le gaz disponible dans votre région (gaz naturel, propane, butane).
  • Le type d’évacuation : si vous ne disposez pas d’une cheminée, optez pour un modèle à ventouse.
  • L’encombrement : les dimensions de la chaudière doivent être compatibles avec l’espace disponible dans votre logement.
  • Les fonctionnalités supplémentaires : régulation automatique de la température, programmation horaire, connectivité avec thermostat intelligent, etc.
  • La garantie et le service après-vente (SAV) : prêtez bien attention au SAV, aux conditions et à la durée de la garantie proposée par le fabricant.

Entretien et maintenance d’une chaudière à gaz murale

L’entretien régulier de la chaudière à gaz murale est essentiel pour assurer son bon fonctionnement et sa longévité. 

 

entretien chaudiere gaz

 

En France, l’entretien annuel par un professionnel qualifié et agréé est obligatoire. Cela ne doit cependant pas vous empêcher de :

 

  • Nettoyer régulièrement les conduits d’évacuation et les filtres pour éviter l’encrassement et l’accumulation de poussière.
  • Vérifier la pression de l’eau dans le circuit et l’ajuster si besoin.
  • Inspecter régulièrement les raccordements de gaz et les conduites de gaz pour détecter les éventuelles fuites.
  • Contrôler la température de l’ECS et l’ajuster en fonction des besoins de votre foyer.

Prix d’une chaudière à gaz murale

Le prix d’une chaudière à gaz murale varie en fonction de la marque, de la puissance, du modèle et des fonctionnalités qui lui sont intégrées. Les prix du marché se situent en moyenne entre 1500 et 4000 €, hors installation, pour les modèles moyen de gamme. Les modèles les plus performants (du point de vue énergétique) et les plus sophistiqués peuvent coûter plus cher. 

 

Voici quelques exemples de prix (hors pose) de chaudières à gaz de marques reconnues :

 

Modèle Type Puissance Prix
Saunier Duval Basse température mixte  18W 2828€
Chappée Condensation mixte à micro accumulation 28W 4037€
ELM Leblanc Acléis Basse température mixte instantanée 24W 2657€
Saunier Duval Condensation gaz naturel (chauffage uniquement) 25W 2874€
Atlantic Condensation mixte à micro-accumulation 35W 3508€
ELM Leblanc Megalis Condensation mixte à micro-accumulation 22W 3100€

 

Aides financières et subventions pour financer l’installation d’une chaudière à gaz murale

Plusieurs aides financières sont disponibles pour financer l’installation d’une chaudière à gaz murale, en particulier lorsqu’elle a une performance énergétique élevée.

 

aide financiere chaudiere gaz

 

En voici quelques-unes :

 

  • Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) : un prêt sans intérêt destiné à financer des travaux de rénovation énergétique, dont l’installation d’une chaudière à gaz à haut rendement.
  • Subventions des collectivités territoriales : certains régions, départements ou communes proposent des aides pour financer l’installation de chaudières à gaz performantes.
  • Aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) : destinées aux propriétaires occupants à revenus modestes qui réalisent des travaux d’amélioration énergétique.

 

Il vous revient de vérifier les conditions d’éligibilité et de vous renseigner sur les démarches à suivre pour bénéficier desdites aides auprès des organismes compétents. Ces derniers vous tiendront au courant des dernières actualités sur le sujet et vous conseilleront sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre selon votre situation et votre projet.