Les aides

La chaudière à basse température est-elle éligible à la prime énergie ?

prime énergie chaudiere basse températureAu moment d’installer une nouvelle chaudière, vous avez tout intérêt à opter pour la technologie de la chaudière à basse température. Un choix qui peut vous faire économiser jusqu’à 30% par rapport à une chaudière classique. Un investissement qui plus est éligible à la prime énergie. Connaissez-vous cette dernière ? Quelques explications pour vous permettre de bénéficier au meilleur coût des avantages de la chaudière à basse température.

Qu’est-ce que la prime énergie ?

La prime énergie ou Certificat Economie Energie (CEE) correspond à un dispositif mis en place par l’Etat pour aider les industries les plus polluantes à prendre leur part dans la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Les grands fournisseurs d’énergie et vendeurs de carburant qui ne peuvent pas toujours modifier leurs propres installations, faute de technologie disponible, s’engagent via ce dispositif à subventionner les travaux d’amélioration énergétique des particuliers. Ils reçoivent en échange de la prime accordée à ces ménages un Certificat Economie Energie qui atteste de leur engagement.

Concrètement, les ménages concernés reçoivent un chèque pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros dès lors que les travaux menés remplissent tous les critères d’éligibilité. La prime énergie s’effectue via une plateforme Internet qui s’occupe de faire valider le dossier par l’administration et du versement de la prime. Quelques clics qui peuvent rapporter gros.

La chaudière à basse température

Pour chauffer un fluide caloporteur qui assure la montée en température de l’eau sanitaire et l’eau du chauffage central du logement qu’elle équipe, la chaudière gaz basse température peut utiliser la combustion :

  • de gaz naturel (gaz de ville),
  • du propane d’une citerne individuelle
  • du fioul

Une chaudière à basse température est conçue pour fonctionner à des températures bien moins élevées que les chaudières classiques.

La chaudière basse température utilise des radiateurs basse température ou un plancher chauffant qui nécessitent beaucoup moins d’énergie pour assurer la mise en chauffe du circuit d’eau sanitaire et de chauffage.

Symptomatique de ce fonctionnement, les fumées d’une chaudière classique sont abaissées à 120° contre 300° sur un appareil classique et l’eau n’est pas chauffée à 90°C mais seulement à 50°C. Concrètement ce rendement énergétique amélioré (généralement entre 92 et 95%) permet d’économiser jusqu’à 30% de gaz ou de fioul.

Les avantages de la chaudière basse température

  • La chaudière à basse température à l’avantage d’être très simple d’installation.
  • Elle ne nécessite pas de transformation particulière de votre installation et est compatible avec tous les systèmes de chauffage central et type de radiateurs.
  • Très robuste,
  • elle est simple d’entretien
  • Elle affiche une durée de vie d’au moins 20 ans.

Des avantages non négligeables qui offrent un confort à moindre coût.
Comptez de 3 000 à 6 000 € pour une chaudière basse température au gaz et de 4 000 à 8 000 € pour son équivalent fioul.

Critères d’éligibilité à la prime énergie

La chaudière basse température n’est pas éligible à la prime énergie. Elle ne l’est pas non plus pour la majeure partie des aides écologiques existantes :

  • le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) qui s’obtient par déclaration du coût d’acquisition HT de l’équipement sur votre feuille d’impôt sur le revenu.
  • la TVA réduite au taux de 5,5 accordée pour les travaux de rénovation et d’amélioration de l’efficacité énergétique d’un logement ancien (plus de deux ans).
  • l’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) qui permet de financer ce type de travaux.

Nous vous recommandons donc, si vous souhaitez une prime énergie d’opter plutot pour une chaudière à condensation au gaz.
 

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre chaudière à condensation au gaz par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie