Tout savoir sur le chauffage central

Par L’équipe de rédaction

Si le chauffage central est généralement la norme dans l’habitat collectif, il présente également de nombreux avantages pour les particuliers. Plus économique, il augmente le niveau de confort. Cet investissement important est vite rentabilisé grâce à sa haute performance énergétique et aux aides financières possibles.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est un système de chauffage central ?

Une installation de chauffage central comporte une chaudière et un réseau de diffusion de la chaleur : radiateursplancher ou mur chauffant. Ce système permet de chauffer toutes les pièces de la maison à la température souhaitée. L’eau constitue le liquide caloporteur le plus utilisé. Alors qu’elle atteint 70 à 75° avec des chaudières classiques, sa température peut être abaissée entre 27° et 40° sur les circuits à basse température.


Les chaudières les plus courantes fonctionnent au fioul ou au gaz. Le chauffage central peut également fonctionner à l’aide d’énergies renouvelables : chaudière au bois ou poêle bouilleur, pompe à chaleur, système solaire combiné. Les énergies renouvelables sont souvent associées à d’autres sources d’énergie sur un même réseau de chauffage central. Dans la plupart des installations récentes, le chauffage central fournit également l’eau chaude sanitaire.


La plupart des chaudières nécessitent une visite de contrôle annuelle, facturée entre 80 et 170 €. Une maintenance sur les radiateurs est nécessaire tous les 5 à 10 ans. Les chauffages au bois sont soumis à une obligation de ramonage 1 à 2 fois par an. Les installations solaires sont généralement révisées tous les 5 ans.

Différents types

Les installations de chauffage central les plus communes fonctionnent au gaz, au fioul ou au bois. Les chaudières peuvent être murales ou posées au sol.


Les chaudières à gaz classiques atteignent un rendement énergétique dépassant 90 %. Celui-ci peut atteindre 105 % avec les chaudières à condensation. Pour que ce mode de chauffage soit rentable, un raccordement au réseau de gaz de ville est recommandé.


Le chauffage au fioul est encore utilisé dans de nombreux foyers. Les nouvelles générations de chaudières au fioul sont plus économes en combustible et moins polluantes.


Les chaudières à bois fonctionnent avec des granulés mais certaines utilisent les plaquettes de bois, plus économiques. Les chaudières à bois à condensation offrent des rendements supérieurs. Le poêle bouilleur constitue une vraie alternative à la chaudière. Certains modèles peuvent alimenter jusqu’à 12 radiateurs.


Une pompe à chaleur aérothermique air-eau peut être reliée à un plancher chauffant à eau. Les pompes à chaleur géothermiques alimentent le réseau grâce à la chaleur du sol.


Les radiateurs d’une installation de chauffage central peuvent être en acier, en fonte ou en aluminium. Une bonne régulation du système est essentielle pour bénéficier de performances optimales. Plusieurs solutions existent:

 

 

Les solutions connectées permettent une gestion encore plus précise des besoins en chauffage tout en contribuant à réduire encore plus les factures.

Avantages et inconvénients d’un système de chauffage central

Le chauffage central est plus économique que des radiateurs électriques ou des chauffages au gaz ou au fioul utilisés de manière individuelle. La chaleur fournie est douce et homogène. L’air est plus sain et moins sec qu’avec de simples convecteurs électriques. Les réseaux fonctionnant à basse température sont performants et très économes en combustible.


Le principal inconvénient du chauffage central est son prix. L’investissement de départ peut sembler élevé mais le retour sur investissement est relativement rapide. La plupart des installations actuelles sont éligibles aux aides financières à la rénovation énergétique, telles que le crédit d’impôt, la prime énergie, l’éco-prêt à taux zéro et les aides de l’Anah. Il est préférable de prévoir les travaux nécessaires au moment de la construction, ce qui évite les désagréments liés à la pose.

Prix

Le prix total moyen d’une installation de chauffage central se situe entre 8 000 et 20 000 € HT. Les prix varient en fonction :

 

  • de l’installation existante;
  • du type et de la puissance de la chaudière;
  • du nombre de radiateurs;
  • de la durée du chantier.

 

Les prix sont plus élevés en rénovation que dans le neuf en raison des contraintes techniques et des coûts de dépose de l’ancien matériel.


La réalisation d’une étude thermique ou de performance énergétique permet de choisir plus facilement le type de chauffage central le mieux adapté.

Homme et femme

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre système de chauffage central par une Prime Energie.

Homme et femme
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction