Comment obtenir les primes locales pour les chaudières ?

Par L’équipe de rédaction

Régions, départements, Communautés de communes, communes…, pour alléger les charges des particuliers lors de l’installation d’une chaudière plus performante, les collectivités territoriales octroient généralement des primes locales. Compatibles avec la majeure partie des aides écologiques disponibles, elles sont un excellent complément.

👉 Chaudière classique ou à condensation ? Découvrez les grands avantages de la chaudière gaz à condensation avec Jamy !

 

 

Les conditions d’octroi de primes locales

Les primes locales sont accordées sous la forme de chèques énergie, d’éco-chèques ou de subventions. Le montant et les critères d’éligibilité aux primes locales peuvent varier d’une collectivité à une autre, mais en règle générale, elles se destinent uniquement aux propriétaires qui occupent leurs logements comme résidence principale. D’autres critères comme les contraintes techniques du matériel, le niveau de revenu du ménage, la vétusté du bâtiment, le gain de performance énergétique après travaux… peuvent également être pris en considération.

Comment bénéficier de ces primes locales ?

Vous envisagez de changer de chaudière et d’installer un modèle beaucoup plus performant et plus économique ? Avant d’entamer les travaux, prenez le temps de vous renseigner auprès des différents niveaux de collectivités de la disponibilité ou non d’une aide à la rénovation énergétique. La plupart du temps, si vous avez droit à une prime locale, il vous faudra déposer le dossier de demande et attendre que l’aide soit accordée avant de réaliser les travaux. Celui-ci doit comprendre un formulaire de demande dûment rempli, daté et signé, d’un devis réalisé par un professionnel (bien souvent, il vous sera exigé que ce professionnel soit titulaire d’une mention RGE, soit QualiBois pour l’installation d’une chaudière à bois et QualiGaz pour l’installation d’une chaudière à gaz), et de tout autre document justificatif que les conditions d’éligibilité à la prime locale peuvent exiger (fiche d’imposition, audit thermique et énergétique du logement…). À noter que dans la majorité des cas, ces primes octroyées par les collectivités territoriales peuvent être cumulées avec les aides gouvernementales.

Le cas du Conseil régional d’Auvergne

En guise d’exemple, la Région Auvergne offre à ses résidents une prime locale sous forme de subvention pour toute installation d’une chaudière à bois labellisée Flamme verte, réalisée par un artisan certifié QualiBois. Pour être éligibles à cette aide, les travaux doivent être réalisés dans une maison individuelle qui sert de résidence principale. Le montant de l’aide dépend du revenu fiscal du ménage bénéficiaire. La Région a établi deux plafonds : le « seuil haut » et le « seuil bas ». La prime s’élève à 1 000 euros si le revenu fiscal du ménage est en dessous du seuil haut de référence. En dessous du seuil bas, elle est de 2 000 euros. Pour en bénéficier, il faut en faire la demande avant d’entreprendre les travaux, et joindre au formulaire de demande une déclaration de revenus et une attestation de domicile.

Ne pas négliger l’isolation thermique

Tous les professionnels de la rénovation énergétiques compétents vous le diront, il ne sert à rien d’installer une chaudière performante dans une maison mal isolée. En effet, aussi puissante que pourra être votre chaudière, elle ne peut pas chauffer votre jardin ou tout votre voisinage. Or une bonne partie de la chaleur produite va aller directement à l’extérieur de la maison (30% par les combles, 15% par les fenêtres, 10% par le sol, 25% par les murs. Il est donc plus censé de se pencher d’abord sur l’isolation thermique du logement. Vos besoins en chauffage (l’hiver) et climatisation (l’été) seront fortement revus à la baisse et pourront même être comblés par un équipement moins puissant et moins onéreux. L’isolation est d’ailleurs privilégiée dans tous les dispositifs d’aides écologiques (crédit d’impôt transition énergétique, prime énergie, subventions de l’ANAH, éco PTZ, etc.). En effet, là où seul le prix du matériel est pris en charge pour l’installation d’une chaudière, le CITE, l’éco PTZ et l’ANAH vont par exemple prendre en charge à la fois le prix du matériel et le coût de la main d’œuvre pour des travaux d’isolation thermique.

femme et enfant
Le saviez-vous ?
 
Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière avec une Prime Energie.
femme et enfant

L’équipe de rédaction