Chaudières à bois vs poêles à bois : le comparatif

Par L’équipe de rédaction

Le chauffage au bois est actuellement très prisé. Utilisant un combustible peu onéreux et renouvelable, il permet à la fois de faire des économies d’énergie et de faire campagne pour la préservation de l’environnement. Si le bois fait l’unanimité comme source d’énergie, la question qui peut logiquement dès lors venir à l’esprit est ; quel appareil utiliser pour en optimiser les rendements ?

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Avantages et inconvénients de la chaudière à bois

Comparée au poêle, la chaudière (qu’elle soit à bois, au fioul ou au gaz) affiche plusieurs avantages. Ces avantages vont de la multifonctionnalité à l’efficacité en passant par le rendement, la praticité etc.

 

  • Multifonctionnalité: Avec la chaudière, non seulement vous chauffez votre logement mais en plus, vous produisez de l’eau chaude à usage sanitaire. A titre comparatif, le poêle en général ne peut servir qu’au chauffage.
  • Efficacité : La chaudière peut convenir à tout type de maison, que la maison dispose d’espaces ouverts ou pas, qu’elle soit sur un niveau ou plusieurs, qu’elle soit en « L » ou pas. A titre comparatif les poêles ne conviennent que pour les logements « qui ont été bâtis autour du poêle ». Ils conviennent rarement pour les maisons plein pied, les logements bâtis en L ou avec beaucoup de cloisonnements ou disposant de VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) double flux.
  • Rendement: Même si les rendements des chaudières et des poêles varient en fonction plusieurs facteurs tels que leur modèle (ancienne (entre 40% et 60%) ou nouvelle génération (75 à 105%)), on peut quand même constater que les rendements les plus importants sont affichés par les chaudières avec notamment la chaudière à condensation qui culmine à 105%.
  • En outre, la chaudière et plus particulièrement la chaudière murale nécessite beaucoup moins d’espace.

 

Au niveau des inconvénients on peut citer entre autres le fait que le prix des chaudières soit en général plus élevé que celui des poêles, que la chaudière requière plus de travail et d’argent en phase d’installation et qu’au niveau écologique, elle contient un liquide caloporteur qui traine la mauvaise réputation d’être très pollueur.

Avantages et inconvénients d’un poêle

Comparé à la chaudière le poêle semble afficher plus de lacunes que d’avantages, cependant, ceci ne saurait être une raison suffisante pour ignorer tous les avantages que présentent le poêle et en particulier les poêles nouvelle génération. Parmi ses principaux avantages on peut citer entre autres : un bon niveau de rendement, un excellent confort de chauffe, le caractère indéniablement écologique et un prix généralement plus abordable.

 

  • Le rendement: La puissance d’un poêle va de 2 à 20 kW et il a un rendement qui va de 60% à 90%, en sachant que les poêles modernes comme les poêles à granulés par exemple peuvent avoir des rendements similaires voire supérieur à ceux des chaudières, exception faîte de la chaudière basse température et de la chaudière à condensation.
  • Le confort de chauffe: Le succès des poêles relève pour beaucoup den leur esthétique et du confort de chauffe qu’ils procurent. La sensation de chaleur étant renforcée par le fait de voir la flamme vive.
  • L’écologie : Dans l’absolu, le poêle est un équipement très écologique. Sio on le compare à la chaudière (qui est un équipement tout aussi écologique) on se rend facilement compte que l’avantage va au poêle, notamment du fait que le poêle ne contient pas de liquide caloporteur.
  • Le prix: En règle générale les poêles affichent des prix beaucoup plus abordables que ceux des chaudières. Pour les poêles les prix varient de 1000€ à 5000€ alors que pour les chaudières ils varient entre 1500€ et 22000€.
  • Praticité: L’installation d’un poêle est simple et ne requiert que l’électricité ainsi que la présence d’une conduite pour évacuer les fumées. Le poêle à granulés a l’avantage d’être pratique et esthétique, et son alimentation s’effectue manuellement, par le remplissage d’un réservoir.
  • Les modèles actuels fonctionnent automatiquement et comportent un panneau de commande qui permettant de  régler la puissance, de programmer la mise en marche ou l’arrêt, et de suivre les différentes autres phases d’activité de l’appareil. L’entretien est facile puisque le vidage du cendrier se fait beaucoup moins fréquemment que pour un poêle à buches.
  • Les poêles nouvelle génération sont automatisés, donc confortables d’utilisation : programmation de la mise en marche et de l’arrêt,  adaptation de la température suivant les besoins de l’utilisateur, gestion automatique pour une meilleure répartition de la chaleur. Certains types d’appareil n’éliminent les cendres que lorsque la combustion des granulés est entière. L’entretien  est peu astreignant parce que, en sus de la vérification annuelle par un chauffagiste, on ne vide le cendrier qu’une fois par semaine. Le cendrier des modèles les plus automatisés peut ne se faire qu’une fois par saison.

 

Au niveau des inconvénients du poêle on peut citer entre autres qu’ils ne conviennent pas à tous les types de logements, que la chaleur produite se diffuse moins bien que celle des chaudières, surtout si le logement a beaucoup de cloisonnements internes.

étape_trois-LPE

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer la majeure partie de vos travaux de rénovation avec une Prime Energie.

étape_trois-LPE
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction