Les Travaux

Fonctionnement, avantages et inconvénients, prix et subventions ; tout savoir sur la chaudière à condensation au gaz

chaudière à condensation

La chaudière à condensation au gaz est un modèle de chaudière qui fonctionne en récupérant les calories contenus dans les fumées issues de la combustion du gaz pour préchauffer son liquide caloporteur. Ce qui lui permet d’améliorer significativement son rendement, jusqu’à 100%. Son prix est plus élevé que celui des chaudières classiques, mais elle permet de consommer jusqu’à 25% d’énergie en moins et est éligible à plusieurs aides écologiques. Parmi ces aides, on peut citer la prime énergie qui peut représenter jusqu’à  30% de son prix d’achat.

Demandez votre prime énergie pour l’achat de votre chaudière à condensation

Qu’est-ce qu’une chaudière à condensation au gaz ?

La chaudière à condensation se différencie des autres types de chaudière de par son principe de fonctionnement, ses normes, son mode d’installation ainsi que ses besoins en entretien.

  • Normes de la chaudière à condensation au gaz: La Directive Européenne Ecoconception, entrée en vigueur en septembre 2015, encourage les consommateurs à se tourner vers des systèmes de chauffage moins énergivores. Du fait de son rendement énergétique supérieur, la chaudière à condensation est amenée à remplacer les chaudières à basse température et à devenir, progressivement, la référence en matière de système de chauffage.
  • Principe de fonctionnement de la chaudière à condensation au gaz: Il s’agit d’une chaudière à gaz classique à laquelle a été rajouté un système qui permet la récupération de la vapeur d’eau contenue dans les fumées d’échappement produites par la combustion du gaz. Les calories contenues dans les vapeurs d’eau sont ensuite extraites puis utiliser pour préchauffer l’eau en fin de circuit. Ainsi, en retournant dans le cœur de chauffe de la chaudière, au lieu d’être à 30°, l’eau sera par exemple à 50°. Elle nécessitera donc moins d’énergie pour atteindre la température souhaitée.
  • Installation et entretien: L’appel à un professionnel pour l’installation d’une chaudière à condensation est fortement recommandé. Outre les raccordements classiques, la condensation produisant des rejets à teneur acide (condensats), la pose d’une telle chaudière nécessite, la plupart du temps, de « tuber » les conduits d’évacuation avec de l’inox ou du plastique. Pour ce qui est de l’entretien, il est obligatoire de faire appel, une fois par an, à un professionnel qualifié qui assurera le bon fonctionnement et la durée de vie de la chaudière à condensation.

Différents types de chaudière à condensation au gaz

Il faut avant tout définir le rôle de sa chaudière : voulez-vous l’utiliser pour le chauffage intérieur uniquement, comme chauffe-eau sanitaire, ou les deux en même temps ? Une fois que ce rôle est déterminé, il reste encore à faire un choix entre deux types de chaudière à condensation :

  • La chaudière murale est en général plus petite et peut se fixer directement dans une pièce de votre maison, comme dans la cuisine ou dans la salle de bain. Sa taille ne lui permettant pas de stocker quoi que ce soit, le chauffage de l’eau est instantané.
  • À l’inverse, la chaudière au sol est plus volumineuse et s’installe habituellement dans un garage ou une buanderie. Du fait de son imposant réservoir d’eau, elle est fortement appréciée pour couvrir des besoins en eau plus importants, comme des douches simultanées, mais il lui faut du temps pour se ré-emplir. En outre, la chaudière au sol est également réputée pour avoir une durée de vie supérieure à la précédente.

Avantages et inconvénients

Comme chaque autre type de chaudière, la chaudière à condensation au gaz a ses avantages et ses inconvénients.

Avantages :

  • du gaz: Combustible plutôt bon marché, le gaz a un pouvoir calorifique important ; son rendement est donc élevé. Il ne produit au demeurant que peu de déchets, ce qui rend l’entretien d’un appareil au gaz d’autant plus facile. Enfin, on ne peut nier son côté pratique si l’on possède un logement relié au gaz de ville.
  • de la chaudière à condensation: Avec un rendement énergétique bien plus efficace, la chaudière à condensation peut vous faire économiser jusqu’à 30 % d’énergie et réduire ainsi le montant de la facture de gaz. Si vous consommez moins de combustible, vous produirez également moins de déchets, la chaudière à condensation est donc en ce sens plus écologique.

Inconvénients :

  • du gaz: Il s’agit d’un hydrocarbure et reste donc non renouvelable. De plus, si vous ne possèdez pas de logement connecté au réseau de gaz de ville, il vous faut pouvoir stocker et ré-approvisionner régulièrement le gaz.
  • de la chaudière à condensation: Le coût à l’achat d’une telle chaudière est assurément plus important que celui d’une chaudière classique. D’autre part, du fait des installations particulières que nécessite son fonctionnement (comme le « tubage » pour l’évacuation des condensats acides), sa pose peut représenter un éventuel surcoût.

Prix et subventions

Le prix d’une chaudière à condensation au gaz se calcule évidemment au cas par cas mais il faudra compter en moyenne entre 3 000 et 6 000 euros pour un tel achat. Néanmoins, ce fort investissement de départ peut être rapidement amorti, grâce aux économies et à la rentabilité énergétique de la chaudière à condensation d’une part, et grâce aux subventions d’autre part.
De nombreuses aides ont en effet été mises en place ces dernières années pour soutenir la transition et la rénovation énergétique. Parmi elles, on peut citer le Crédit d’Impôt (CITE) de 30 %, l’éco-prêt à taux zéro, mais aussi les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et la prime énergie. Cette dernière, très facile à obtenir, et dans un délai très court (4 semaines en moyenne), peut représenter jusqu’à 20% du coût d’achat de votre chaudière à condensation.

Demandez votre prime énergie

Articles

installation et fonctionnement

La Chaudière gaz à condensation : installation et fonctionnement

La chaudière gaz à condensation fait partie d’une nouvelle génération de chaudières dites à haute performance énergétique. Qu’elle soit au fioul ou au gaz, elle est censée afficher une performance et un rendement élevés. Ce qui aboutit à d’importantes économies d’énergie. Ainsi, même la chaudière à condensation coûte plus cher à l’achat qu’une chaudière classique, […]

Prix

Prix : combien coûte une chaudière à condensation au gaz

Économique (jusqu’à 30% de consommation énergétique en moins) et écologique, la chaudière à condensation au gaz devient de plus en plus populaire. Si son prix est plus élevé que celui des chaudières traditionnelles (qui ne condensent pas), il est cependant plus bas que celui de la majeure partie des chaudières à haute performance énergétique. Zoom.

Prime et subventions

Prime énergie pour l’achat d’une chaudière à condensation au gaz

La chaudière à condensation permet de réaliser d’importantes (jusqu’à 30%) économies d’énergie. Si son coût d’achat est relativement élevé, il faut savoir que l’État a mis en place plusieurs dispositifs d’aides destinés à promouvoir cet équipement économique et écologique. La prime énergie fait partie de ces aides. Conçue pour les nombreux foyers qui souhaitent investir […]

subventions PAC air/air

Toutes les aides pour l’achat d’une chaudière à condensation au gaz

Remplacer sa vielle chaudière par une chaudière à condensation au gaz permet de réduire jusqu’à 30% votre consommation énergétique. Cette opération est donc très recommandée. Cependant, la chaudière à condensation a un prix relativement élevé et cela constitue souvent un obstacle pour bien des foyers. Pour lever cet obstacle, l’état a mis en place plusieurs dispositifs […]

Technologie chaudière gaz

Le prix de la chaudière à gaz dépend de la technologie utilisée

Les chaudières à gaz dites de nouvelle génération sont bien plus performantes que les modèles classiques. L’amélioration des rendements, via des procédés innovants, implique un investissement initial plus important. Ainsi, le choix du modèle dépend notamment du budget disponible en tenant compte des aides financières possibles.