A inertie, à accumulation, électrique, pour chauffage centrale, d’appoint, etc., tous les types de radiateurs

Par L’équipe de rédaction

Les radiateurs sont le dispositif le plus utilisé pour diffuser la chaleur électrique. Pratiques et peu onéreux, ils ont bénéficié de grandes avancées ces dernières années, afin de consommer moins d’énergie et d’améliorer le confort thermique des habitations. Les radiateurs peuvent aussi être alimentés par une chaudière, et faire partie d’un circuit de chauffage central. Découvrez les points forts de chaque type de radiateur pour choisir le plus adapté à vos besoins.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Le radiateur : un appareil dédié aux échanges thermiques

Le rôle du radiateur

Un radiateur est un appareil destiné à faciliter l’échange thermique entre deux milieux. Il peut servir à diffuser la chaleur émise par une source d’énergie, pour le chauffage d’une habitation, ou à dissiper la chaleur d’un objet pour qu’il ne surchauffe pas, comme c’est le cas, par exemple, du radiateur d’une voiture.

 

Dans le cadre du chauffage domestique, on les appelle aussi émetteurs de chaleur. Ils peuvent contenir leur propre source de chaleur, électrique la plupart du temps, et prendre la forme d’appareils autonomes. Les radiateurs à eau, eux, font partie d’un circuit de chauffage central, alimenté par une chaudière ou une pompe à chaleur.

Les principaux modes de transfert de la chaleur

La convection thermique

La convection est l’un des principes de la mécanique des fluides. L’air chaud, plus léger que l’air froid a tendance à monter. Devant une source de chaleur, l’air réchauffé monte, remplacé par de l’air plus froid, réchauffé à son tour. Ce principe est aussi utilisé pour refroidir l’air dans un réfrigérateur, où l’air chaud entre par le haut pour être refroidi.

 

Le rayonnement

Le principe de rayonnement, aussi appelé radiation, est celui qui a donné son nom au radiateur. Le soleil nous réchauffe par exemple par rayonnement : de manière quasi instantanée, l’on ressent sa chaleur propagée à distance par des ondes électromagnétiques. Si un obstacle se situe entre la source du rayonnement et un objet, la chaleur ne parvient pas jusqu’à l’objet. En revanche, la chaleur émise par rayonnement peut être conservée par inertie et diffusée sur la durée par certains matériaux.

 

La conduction

La conduction est une transmission de la chaleur par contact direct entre deux corps. Ce mode de chauffage est par exemple utilisé pour le plancher chauffant, dont la chaleur est transmise par contact avec les pieds nus.

Les radiateurs électriques

Dans la famille des radiateurs électriques, on retrouve plusieurs sous-groupes parmi lesquels : le convecteur, le panneau rayonnant, le radiateur à inertie, le radiateur à accumulation et divers types de radiateurs d’appoint.

 

Le convecteur électrique

Dans ce sous-groupe on retrouve les radiateurs à convection naturelle et les radiateurs à convection forcée :

 

  • Les radiateurs à convection naturelle: Les convecteurs étaient les radiateurs électriques les plus fréquemment utilisés il y a quelques années. L’air ambiant est réchauffé par la résistance chauffante, puis restitué dans la pièce par convection naturelle. Ce radiateur réchauffe l’air de la pièce, mais a aussi tendance à l’assécher. Totalement dépourvu d’inertie, il offre l’avantage de chauffer très rapidement un espace, mais la pièce se refroidit très rapidement dès son extinction. Cet appareil est apprécié pour son coût très réduit, mais se révèle très énergivore.

 

  • Les radiateurs à convection forcée: Les radiateurs à convection forcée fonctionnent sur le même principe que les convecteurs classiques, mais ils accélèrent le phénomène de convection. L’air est brassé pour circuler plus rapidement au moyen d’un dispositif interne.

 

Le panneau rayonnant

Les chauffages radiants ou panneaux rayonnants sont dotés d’une plaque en carbone ou en métal, réchauffée par des résistances électriques. Cette plaque est située dans une enveloppe métallique munie d’une grille ou perforée. Les rayons électromagnétiques produits par la plaque réchauffée se diffusent dans la pièce à distance. Ce type de radiateur ne chauffe pas l’air de la pièce, mais directement les objets (murs, sols, plafonds, meubles). Il offre ainsi une chaleur plus homogène et n’assèche pas l’air ambiant. Plus fins que les convecteurs, les panneaux rayonnants sont appréciés pour leur discrétion et peuvent s’intégrer facilement dans de nombreux espaces. Ils consomment moins d’énergie que les convecteurs, mais sont eux aussi dépourvus d’inertie.

 

Le radiateur à inertie

Arrivé il y a quelques années, le radiateur à inertie a bouleversé les idées reçues sur le chauffage électrique. Cet appareil est capable de stocker une partie de la chaleur émise pour la restituer de manière douce sur une longue durée, permettant ainsi de réaliser d’importantes économies d’énergie. Il existe deux types de radiateurs à inertie. Le radiateur à inertie sfluide et le radiateur à inertie sèche.

 

  • Le radiateur à inertie fluide : Le radiateur à inertie fluide stocke la chaleur produite par une résistance électrique dans un fluide caloporteur comme de l’eau glycolée ou une huile minérale. Il la diffuse ensuite sans à-coups dans la pièce, principalement par rayonnement, mais aussi par convection. Il permet d’économiser l’énergie électrique en continuant à chauffer la pièce une fois qu’il est éteint. Il offre un confort thermique similaire à celui d’un chauffage central, tout en fonctionnant de manière autonome.

 

  • Le radiateur à inertie sèche : Le radiateur à inertie sèche emmagasine la chaleur de sa résistance électrique dans un matériau réfractaire à forte inertie. Ce corps de chauffe peut être en fonte ou en céramique par exemple. Plus lourd que le radiateur à inertie fluide, il présente d’excellentes performances thermiques.

 

Le radiateur à accumulation

Le radiateur à accumulation diffère le moment où il stocke la chaleur et celui où il la diffuse. Pendant les heures creuses, cet appareil produit de la chaleur grâce à une résistance électrique. Ces calories sont conservées par inertie dans un bloc composé de matériaux réfractaires. Les calories sont ensuite diffusées dans la pièce par rayonnement. Ce fonctionnement peut vous faire économiser jusqu’à 40 % sur votre facture d’électricité si vous disposez d’un abonnement tenant compte des heures pleines et des heures creuses.

 

Les radiateurs d’appoint

Les chauffages d’appoint sont très utiles dans les petits espaces à chauffer ponctuellement, en complément d’un autre système comme un chauffage central. Ils peuvent aussi être utilisés en début ou en fin de saison, pour différer le recours à un autre mode d’énergie. Ils sont très nombreux. Nous vous présentons les plus communs ci-dessous :

 

  • Le radiateur à bain d’huile: La résistance électrique du radiateur à bain d’huile est plongée dans un fluide caloporteur à base d’huile minérale. Cet émetteur de chauffage fonctionne donc par rayonnement, et permet de conserver l’hygrométrie de la pièce en procurant une chaleur plus homogène qu’un convecteur. Il met cependant plus de temps que d’autres types de chauffage à atteindre une température de confort.

 

  • Le radiateur soufflant : Ce petit radiateur mobile est très léger et peut être déplacé facilement d’une pièce à l’autre. Il fonctionne sur le principe de la convection forcée, permettant d’atteindre très rapidement la chaleur souhaitée dans un espace réduit. Son système de ventilation soufflant est bruyant et il s’avère plutôt consommateur en énergie.

 

  • Le radiateur halogène : Parfois appelé radiateur infrarouge, le radiateur halogène comporte une lampe halogène qui diffuse sa chaleur par rayonnement. De très faible portée, ce chauffage peut permettre d’augmenter le confort d’une salle de bain par exemple, pour apporter un appoint agréable pendant son utilisation et aider à dissiper l’humidité ambiante. Ce type de chauffage est aussi utilisé pour chauffer les terrasses de café en hiver par exemple.

Les radiateurs à eau reliés à un système de chauffage central

Ce type de radiateur n’est pas émetteur de la chaleur qu’il diffuse. Le radiateur à eau est l’un des composants essentiels d’un circuit de chauffage central, relié à une chaudière ou à une pompe à chaleur air/eau par exemple. Composé de tuyaux faits de matériaux à forte inertie, ils offrent une surface d’échange important entre le milieu extérieur et l’eau chaude qui circule à l’intérieur.

 

Les radiateurs à eau peuvent transporter de l’eau à haute température, entre 70 et 90 °C comme d’était le cas de tous les anciens modèles. Les récents radiateurs à basse température offrent le même confort thermique en diffusant une eau comprise entre 40 et 50 °C. Ils fonctionnent de pair avec une chaudière à condensation à hautes performances énergétiques ou une pompe à chaleur eau/eau, capables de chauffer efficacement une habitation à très basse température. Ils représentent une importante source d’économies d’énergie. De ce fait, le changement d’un circuit de chauffage central ancien pour équiper une habitation avec des radiateurs à basse température est encouragé par de nombreuses aides et sont notamment éligibles à la prime énergie.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème