Les Travaux

Tout savoir sur le chauffage d’appoint

tout savoir sur le chauffage d'appoint

Pratique, performant, maniable et pas cher, le chauffage d’appoint est un système de chauffage sûr. Il ne peut en aucun cas remplacer le chauffage central mais, par sa complémentarité, il se révèle bien souvent indispensable.

La spécificité du chauffage d’appoint par rapport à un chauffage central

Le chauffage d’appoint est, par définition, un appareil de chauffage indépendant qui fonctionne de manière autonome. Il reste néanmoins complémentaire au chauffage central permettant de moduler la température au gré de la saison et de ses besoins. En automne, lorsqu’il est trop tôt pour mettre en route le chauffage central, le chauffage d’appoint suffira pour réchauffer une pièce à vivre ou une chambre quand les températures baissent. D’une manière générale, cet équipement que l’on peut facilement installer, déplacer, enlever ou couper durant la journée trouve son utilité chaque fois qu’il y a besoin de chauffer sans relancer le chauffage central.

Les différents types de chauffage d’appoint

On distingue trois sortes de chauffage d’appoint. Les appareils fonctionnant à l’électricité, les appareils fonctionnant au gaz et ceux fonctionnant au fioul.

Le chauffage d’appoint électrique

Le chauffage d’appoint électrique est le plus répandu mais pas nécessairement le plus performant, ni le plus économique à l’usage. Il est surtout très apprécié pour son côté pratique, facilement déplaçable, pour sa facilité de réglage permettant d’obtenir un niveau de température extrêmement précis. Dans la famille des chauffages d’appoint électriques, on distingue divers types d’appareils :

  • Le radiateur soufflant mobile: c’est un petit appareil, léger et très maniable, facile à ranger dans un placard. La chaleur se diffuse dès l’allumage. Il est idéal pour les salles de bain (sous réserve de choisir un appareil électrique agréé pour les pièces d’eau – norme NFC 15-100). Il existe également des appareils soufflants mobiles, plus élaborés, dotés d’une plaque de céramique offrant une chaleur plus agréable.
  • Le convecteur mobile: ce modèle de radiateur fonctionne au moyen d’une résistance qui chauffe l’air directement. L’air chaud est envoyé du radiateur vers le plafond tandis que l’air froid est aspiré par en-dessous. La chaleur est instantanée mais retombe aussi très vite dès l’arrêt de l’appareil. Le convecteur mobile est aussi idéal pour les petites surfaces et peut se régler au moyen d’un thermostat.
  • Le radiateur à bain d’huile: cet appareil est composé de résistances électriques immergées dans un liquide caloporteur, capable de transporter la chaleur. Le liquide va ensuite, par simple contact, chauffer les différents éléments de l’appareil. Même éteint, l’appareil continue de diffuser de la chaleur accumulée. L’avantage du radiateur à bain d’huile est de ne pas dessécher l’air ambiant ce qui rend la chaleur produite très agréable. L’inconvénient de cet appareil est sa lenteur à produire de la chaleur.
  • Le radiateur rayonnant mobile: cet appareil de chauffage est constitué d’une façade en acier recouvrant une plaque de résistance chauffée à basse température, dégageant ainsi une douce et agréable chaleur dans toute la pièce.
  • La cheminée électrique: la cheminée électrique, plus décorative que performante (si on compare son rendement à celui d’une cheminée à bois) permet de chauffer une pièce d’environ 15 m2. Ce type d’appareil reste cependant énergivore en électricité.

Le chauffage d’appoint au gaz

Les appareils de chauffage d’appoint au gaz liquide fonctionnent grâce à une bouteille de gaz butane ou propane raccordée à l’appareil par un tuyau équipé d’un détendeur. Il s’agit de gaz GPL ou gaz de pétrole liquéfié, offrant une puissance de chauffage agréable, constante et très élevée. Dans la famille des chauffages d’appoint au gaz liquide on distingue :

  • Les poêles à catalyse qui fonctionnent par la combustion du gaz sans flamme à basse température et diffusent la chaleur via un panneau en fibres céramiques. Leur autonomie varie de 35 à 120 h selon les modèles
  • Les poêles à infrableu qui diffusent la chaleur à travers des trous percés dans un brûleur en inox
  • Les poêles à infrarouge qui diffusent la chaleur à travers une plaque en céramique percée de trous, optimisant ainsi mieux la répartition de la chaleur que les poêles à infrableu.

Quel que soit le chauffage à gaz choisi, il doit mentionner la norme : EN 449.

Le chauffage d’appoint à pétrole

On distingue, dans cette famille, trois modèles de chauffage :

  • Les chauffages à mèche laminaire: à noter que leurs parois chaudes peuvent représenter un danger pour les enfants
  • Les chauffages à double combustion: leur particularité est d’avoir une flamme visible
  • Les chauffages à pétrole électroniques : leurs parois restent froides, et disposent d’un programmateur pour certains modèles.

Le chauffage d’appoint au fioul

Il comprend les appareils à flamme bleue et les appareils à flamme jaune. La flamme bleue offre une combustion plus performante et plus propre que la flamme jaune.
Un poêle au fioul sécurisé et de bonne qualité doit disposer de la norme NF N1.

Les différentes utilisations – Comment choisir son chauffage d’appoint ?

Le chauffage d’appoint, comme son nom l’indique, n’est pas destiné à servir de chauffage principal. Il reste une solution ponctuelle. Le chauffage d’appoint électrique améliorera le confort d’une pièce mais sera insuffisant pour chauffer une pièce à vivre. (à l’exception de petits espaces comme la salle de bain). Attention, car même si son prix d’achat est faible, sa consommation énergétique se révélera bien plus élevée que celle d’un système de chauffage central.

Pour chauffer une petite pièce, il est conseillé de choisir un chauffage d’appoint électrique. Si la pièce est plus importante, dirigez-vous plutôt vers un appareil au gaz ou au pétrole. Pour connaître la puissance dont vous aurez besoin, multipliez chaque mètre carré à chauffer par 100 watts (sous réserve d’un bon niveau d’isolation). Un chauffage de 1 000 W suffit pour chauffer une pièce de 12 m². Pour une pièce de 30 m², un appareil de 2 400 W peut être suffisant.

Avant d’acheter votre chauffage d’appoint vérifiez qu’il correspond bien aux normes de sécurité en vigueur. La norme NF Sécurité et Performances et le marquage CE sont indispensables.

Vous souhaitez chauffer des combles, une extension, une maison de vacances, ou tout endroit qui ne sert qu’occasionnellement ? Optez pour un chauffage d’appoint plutôt qu’une extension de votre système de chauffage central. Cette solution sera moins onéreuse.

Cependant, dans la majorité des cas, un chauffage d’appoint ne pourra se substituer au chauffage central qui procure une meilleure performance énergétique, un meilleur confort et une sécurité bien plus importante.

Prix des différents modèles : lesquels sont les plus économiques ?

Radiateur soufflant électrique : entre 10 € et 80 €, en fonction de la taille
Convecteur mobile : entre 15 € et 120 €
Radiateur à bain d’huile : entre 25 € et 120 €
Rayonnant mobile : entre 20 et 100 €
Cheminée électrique : entre 130 € et 500 €
Poêle à catalyse : entre 70 et 150 €
Chauffage à pétrole : entre 100 € et 800 €

Si les radiateurs électriques sont souvent les moins chers à l’achat, ils sont cependant très gourmands en électricité. Ainsi, sur la durée, ils seront beaucoup moins économiques que les chauffages d’appoint au gaz ou à pétrole. Le prix du combustible liquide est d’environ 30 € pour 20 litres. Un réservoir plein offre une autonomie de 48 heures et chauffe encore quelques heures après avoir été éteint. A l’inverse, le chauffage électrique, une fois coupé cesse immédiatement d’émettre de la chaleur.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre système de chauffage avec une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie