Prix : combien coûte un insert de cheminée ?

Par L’équipe de rédaction

Si la cheminée reste synonyme de bien-être et de chaleur douce, avec un rendement énergétique maximal de 15 %, elle fait partie des systèmes de chauffage les moins efficaces du marché. L'insert élimine cet inconvénient et vous permet d'atteindre un rendement énergétique de 70 % ! Faisons le point sur cet investissement et les aides que vous pouvez obtenir.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L'insert de cheminée en bref

Quoi ? 

insert de cheminée dans un mur de briques


Un insert de cheminée est un appareil de chauffage qui vient s’insérer directement dans le foyer d’une cheminée classique. Cet appareil encastré transforme donc votre foyer ouvert en foyer fermé.

 

👉 L'insert vous chauffe avec des bûches ou des granulés bois (pellets).
 

 

Comment ?


L’insert fonctionne grâce à un corps de chauffe ou foyer en fonte ou en acier. Ce dernier accumule la chaleur de la combustion pour pouvoir continuer à la diffuser une fois terminée.

 

Aujourd'hui, la plupart des inserts fonctionnent sur le principe de la double combustion. Les gaz issus de la combustion du bois sont brulés avant d’être évacués par le conduit de cheminée. Cette double combustion optimise la production de chaleur et limite considérablement l’émission de polluants atmosphériques. Valable, non ?
 

 

Une installation très simple

 

Conduit évacuation de fumée argenté sur un mur de brique

L’installation d’un insert n’est pas compliquée du tout. Il suffit d'insérer l'appareil dans votre foyer et de le relier correctement au conduit d'évacuation de fumée. Elle nécessite tout de même de tuber le conduit de cheminée et de respecter quelques règles et normes de sécurité.  
 

Autres point d'attention, l'insert doit toujours être installé dans une pièce qui dispose d’une arrivée d’air adaptée à l’alimentation de l’appareil.

 

👉 Le grand avantage de l'insert

Avec l’insert bois, non seulement la cheminée ne perd rien de ses avantages esthétiques, mais gagne en rendement et en sécurité. Les inserts de cheminée modernes affichent ainsi un rendement énergétique compris entre 60 % à 80 % contre à peine 15 % pour une cheminée à foyer ouvert.

Les critères à prendre en compte

Avant d'acheter votre insert, il est important de prendre en compte plusieurs éléments. Quelques critères incontournables fondent la qualité et le prix de l'équipement. Au moment de choisir, vous devez vous assurer :

 

  • du bon rendement énergétique de l’appareil 
  • du type de combustible qui vous convient le mieux : bûches ou pellets
  • de la puissance de chauffe : comptez 11 kW pour un logement des 100 m²
  • de la présence du label flamme verte qui rend l’appareil éligible aux aides écologiques

 

👉 Vous ne savez pas quoi choisir ? Jetez un oeil à nos conseils un peu plus bas !

Quel prix pour un insert de cheminée ? 💸

Le prix d’un insert est évidemment très lié aux critères mentionnés précédemment mais aussi au fabricant. Certains sont plus renommés que d’autres et assurent une production qui allie esthétique et qualité.

 

Pour un insert de qualité, vous pouvez compter entre 3 500 et 5 000 €. Mais il existe aussi de petits inserts d'entrée de gamme à partir de 500 €.

Le coût d’installation et autres frais

insert de cheminée allumé à côté d'un fauteuil dans un salon

La pose de l'insert

L’installation de l’insert lui-même s’effectue généralement autour de 500 €. Pour cela, nous vous recommandons de faire appel à un artisan RGE qualifié. Il vous assurera une installation de qualité qui respectent toutes les normes de sécurité.
 

 

Le tubage du conduit

Dans de très nombreux cas, le conduit de cheminée doit être tubé. Une nécessité pour raccorder l’appareil. Ce tubage inox est une dépense à prendre en compte puisqu’il faut débourser entre 500 et 1 000 €. Le prix final dépend de la longueur de votre conduit, du type de tube (flexible ou rigide) et du nombre et de la nature des éléments constitutifs (éléments droits, coudes 15°, coudes 30°, Té isolé 90° et réducteurs coniques).

 

👉 Le coût total, tubage du conduit, encastrement de l’insert et raccordement peut donc atteindre 1 500 €.

Nos conseils pour bien choisir votre insert

Pour un choix optimal, il faudra en amont réfléchir sur le type de  votre insert (à bûches ou à granulés), sa puissance, son prix et les différentes aides disponibles pour son achat.
 

 

Feu de bois dans un insert

Le type de combustible

Commencez par choisir l’énergie bois la mieux adaptée à votre cas. Le pellet est un excellent choix pour les maisons sans espace de stockage abritée pour les bûches. C’est aussi un combustible bon marché et écologique car issu des déchets de l’industrie bois (sciures et copeaux). En revanche, l’insert à pellets affiche un coût d’achat plus important que son équivalent à bûches.
 

 

La bonne dimension et la bonne puissance

Il est important de choisir un insert aux dimensions adaptées à votre cheminée, à la puissance nécessaire à la surface de votre logement et à sa situation géographique. Une puissance surévaluée ne vous apportera rien ! N'hésitez pas à vous faire conseiller au moment de l’achat pour trouver un insert 100 % adapté à votre logement.
 

 

Optez pour un appareil éligible aux aides écologiques

Avant d'acheter votre insert, pensez à faire les démarches pour obtenir des aides à la rénovation énergétique. La plupart du temps, elles se font avant la signature d'un devis auprès d'un artisan. Pour votre insert de cheminée, vous pouvez bénéficier de :
 

  • La Prime Effy (CEE) : c'est notre prime énergie. Elle est accessible à tous et vous est versée sous forme de chèque bancaire. Son montant dépend de vote situation. Alors n'hésitez pas à faire une simulation en ligne.
  • MaPrimeRénov' : cette aide distribuée par l'Anah se cumule à la Prime Effy. De la même manière, son montant dépend de votre situation.
  • La TVA à 5,5 %
  • L'éco-PTZ
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction