Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Les radiateurs à convection naturelle

Par L’équipe de rédaction

Les radiateurs à convection naturelle représentent le type de radiateurs le plus fréquent dans les installations de chauffage électrique. Même si des appareils plus performants sont apparus récemment, ce mode de chauffage reste encore très utilisé.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Présentation de l’équipement, installation

Les radiateurs à convection naturelle s’appuient sur un phénomène physique simple : l’air chaud est plus léger que l’air froid. L’air ambiant pénètre à l’intérieur du radiateur par sa partie basse. Il est alors réchauffé par une résistance. Il ressort par une grille ou des ailettes sur la partie haute de l’appareil. L’air continue ensuite de monter jusqu’au plafond. L’air froid se retrouve repoussé vers le bas et transite à son tour par le radiateur. La circulation de l’air s’effectue donc de façon naturelle, sans ajout d’autre dispositif.
Pour que la température soit suffisante à hauteur d’homme, il est souvent nécessaire de chauffer en excès la zone proche du plafond, ce qui entraîne une surconsommation électrique. Les personnes assises peuvent avoir une sensation de froid au niveau des pieds, alors que la pièce est déjà globalement trop chaude. Ces appareils sont donc plus efficaces et moins énergivores dans les pièces de faible volume et basses de plafond.
Les convecteurs électriques sont généralement fournis avec un support métallique à fixer dans le mur à l’aide de chevilles. Il est conseillé de les placer à une hauteur d’environ 15 cm par rapport au sol. Il est souvent judicieux de les positionner sous une fenêtre pour favoriser une meilleure diffusion de l’air chaud dans la pièce. Ce procédé permet également de limiter l’effet de paroi froide des murs donnant sur l’extérieur.
Le raccordement doit être effectué sur un circuit indépendant, dans une boîte de connexion munie d’une sortie de câble. Si votre logement n’est pas conforme, une mise aux normes est indispensable avec d’envisager l’installation des radiateurs. Lorsque la pose est réalisée au moment de la construction, le branchement est invisible car toute la partie électrique est encastrée. Dans le cadre d’une rénovation, il est possible de recourir à une plinthe PVC ou à une baguette.
Pour limiter la consommation électrique des radiateurs à convection naturelle, il est possible de réaliser une installation centralisée à l’aide d’un programmateur relié au fil pilote.

Différents types disponibles

Des avancées technologiques récentes chez certains constructeurs ont permis d’améliorer sensiblement les performances des radiateurs à convection naturelle :

  • amélioration de la sensation de confort;
  • matériaux de meilleure qualité;
  • températures plus homogènes avec un réglage à 0,1° près;
  • régulation électronique embarquée;
  • fonctions d’économies d’énergie.

Les gammes se sont également diversifiées au niveau du design. Il existe aujourd’hui des radiateurs à convection naturelle hauts, bas ou plinthes.
La puissance du radiateur à convection naturelle se choisit en fonction de la superficie de la pièce. La moyenne est généralement de 100 W par mètre carré.
Le radiateur à convection naturelle doit être dépoussiéré régulièrement car, en aspirant l’air, il retient les poussières et moutons dans sa partie basse.

Avantages et inconvénients du radiateur à convection naturelle

Le principal avantage du radiateur à convection naturelle est son petit prix et sa facilité d’installation. Comme il ne comporte quasiment aucun élément mécanique, les risques de pannes sont minimes. Sa longévité est donc très grande et les coûts d’entretien inexistants.
Même s’il est toujours présent dans un grand nombre d’habitations, ce type d’équipement est de plus en plus délaissé au profit de radiateurs plus performants et surtout, plus économiques à l’usage. Les personnes qui se chauffent avec ce type d’appareil se plaignent souvent d’une chaleur peu homogène surtout présente en hauteur, ainsi que d’un air sec ou chargé en poussières. Lorsque de la poussière s’est accumulé sur la résistance, on peut sentir une odeur de brûlé. Ce phénomène est fréquent lorsque l’appareil n’a pas été utilisé pendant une longue période.

Quelques exemples de prix

Marque Puissance Prix
Celcia 1 000 W 35 €
Concorde 1 500 W 45 €
Sauter 1 000 W 100 €
Sauter 2 000 W 155 €
Noirot Smart EcoControl 1 000 W 296 €
Noirot Smart EcoControl 1 500 W 332 €

 

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction