Quel type de ventilation pour votre maison ?

Par L’équipe de rédaction

La ventilation est une étape primordiale dans la rénovation énergétique d'un logement. VMC simple flux ou double flux, système thermodynamique, hygroréglable ou non, il existe de nombreuses options. Découvrez les caractéristiques des principaux systèmes de ventilation disponibles pour sélectionner le plus adapté à votre maison.

 

Besoin d'un coup de pouce financier pour installer une VMC ? Demandez la Prime Effy et profitez de l'expertise de notre réseau d'artisans RGE dans toute la France.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L'importance de la ventilation pour un logement

Le bénéfices d'une bonne ventilation

Dans un bâtiment fermé, renouveler l’air intérieur est indispensable pour préserver la qualité de l’air ambiant. Une bonne ventilation permet :
 

  • d’assainir l’air, en évacuant les odeurs de fumées et les polluants.
  • de préserver la santé des habitants grâce à un apport d’air extérieur chargé d’oxygène
  • d'éviter la formation de moisissures dans les pièces humides  (cuisine, buanderie, salle de bains, W.C.…)

 

maison 350

Sur le long terme, une mauvaise ventilation peut détériorer les peintures, les murs et les plafonds. Les systèmes les plus performants sont particulièrement utiles dans les constructions neuves, bien isolées et équipées d’ouvertures étanches.


Dans un bâtiment ancien, il faut envisager une isolation performante avant d’installer un système de VMC. Le but est de limiter au maximum les ponts thermiques et d’améliorer l’efficacité énergétique du logement.

Une obligation légale

En raison de son importance pour la santé et la sécurité des habitants, l’aération des logements individuels et collectifs est obligatoire. 


Petit historique des lois sur le ventilation des bâtiments :


👉 Des textes de loi en vigueur depuis 1955 et 1958 imposent un système de ventilation pièce par pièce pour tout local à usage d’habitation.


👉 L’arrêté du 22 octobre 1969 impose la généralisation d’un système de ventilation permanent dans les logements.


👉 L’arrêté du 24 mars 1982 fixe des débits d’air à respecter en fonction de la taille de l’habitation. Les solutions de ventilation doivent évacuer l’air depuis des entrées d’air placées dans les pièces principales de la maison jusqu’à des sorties d’air situées dans des pièces de service.


👉 La réglementation thermique RT2012, préconise la ventilation simple flux hygroréglable et la VMC double flux comme les solutions les plus adaptées pour préserver l’efficacité énergétique du bâtiment.

Les différents systèmes de ventilation à disposition

La ventilation naturelle 

La ventilation naturelle était utilisée avant la généralisation des systèmes de VMC. Elle utilise le principe du tirage naturel ou les courants d’air créés par le vent.

Son fonctionnement ? Avec un système de ventilation naturelle, l’air extérieur entre dans la maison à travers des grilles d’aération situées en bas du bâtiment, dans les pièces principales de votre maison. L’air circule dans le logement et monte au fur et à mesure qu’il se réchauffe. Il est ensuite évacué par des grilles d’aération placées en hauteur.

Les systèmes de ventilation mécanique

La ventilation à simple flux

Le système de ventilation à simple flux est le plus utilisé actuellement. Il comporte :
 

  • des bouches d’extraction autoréglables
  • un moteur qui assure l’extraction de l’air chargé d’humidité provenant de l’intérieur
  • des entrées d’air situées sur les fenêtres pour faire entrer l'air extérieur

 

Les plus Les moins

Peu onéreuse

Facile à installer

Fonctionne en continu

Peut provoquer des courants d'air

Peut être bruyante

Peut occasionner des pertes de chaleur

La VMC hygroréglable

La VMC hygroréglable règle son débit d’air en fonction de l’hygrométrie (le taux d'humidité dans l'air) de son environnement. Les déperditions d’énergie sont ainsi moins importantes qu’en utilisant une VMC simple flux classique, car le flux d’air est ajusté en permanence. Il existe deux types de VMC hygroréglables :

 

  • La VMC hygro de type A : seules ses bouches d’aération s’ajustent au taux d’humidité. Ses entrées d’air sont semblables à celles d’une VMC classique à simple flux. L’apport d’air est donc constant même si l’extraction d’air est régulée.
     
  • La VMC hygro de type B : à la différence de celle de type A, ses entrées d’air sont également hygroréglables permettant une régulation plus performante de son débit. Les déperditions thermiques sont aussi plus faibles.

La ventilation à double flux

La ventilation à double flux est la version plus élaborée de la VMC simple flux. Elle est constituée de deux réseaux de circulation d’air :

  • L'air sain de l'extérieur entre par une entrée d'air principale au niveau des combles.
  • L'air vicié du logement est évacué des pièces humides par le même endroit.

 

Ces deux flux d'air se croise dans un échangeur thermique. Son rôle ? Il fait monter l'air froid qui vient de l'extérieur en température. L'air pur entre donc dans votre maison sans créer de courant d'air !

Fonctionnement VMC double flux
Les plus Les moins

Elle récupère les  calories de l'air vicié pour réchauffer l'air pur

Elle limite les déperditions de chaleur : jusqu'à 15% d'économie d'énergie

Le débit d'air peut être ajuster dans chaque pièce

Elle peut s'inverser pour rafraîchir un logement en été

Plus complexe à installer que la simple flux

Plus encombrant

La VMC double flux thermodynamique

C'est l’un des systèmes les plus intéressants sur le marché. La VMC thermodynamique est l’association de deux éléments :
 

 

Elle permet de bénéficier d’une aération efficace, ainsi que d’un un système de chauffage, car elle restitue les calories récupérées dans le sol pour chauffer la maison. Elle est réversible et peut aussi rafraîchir votre logement en été.


👉 Cette solution utilise une énergie renouvelable et gratuite. Dans certains cas, elle suffit à chauffer jusqu’à 90 % dans une maison passive.

 


 

La ventilation par insufflation

La ventilation par insufflation inverse le principe de fonctionnement de la VMC :
 

  • Un ventilateur aspire de l'air extérieur.
  • Cet air est filtré et préchauffé.
  • L'air vicié est poussé vers l'extérieur via des grilles d'aération classiques ou par les fenêtres.

 

Les plus Les moins

Elle ne nécessite aucun passage de gaines

Elle assèche l'air trop humide en le préchauffant

Elle est plus onéreuse que les autres systèmes de ventilation

Elle est peu répandue sur le marché

Combien ça coûte ? 💸

Le coût des équipements varie énormément selon le type de modèle que vous installez. Ces systèmes de ventilation demandent des travaux d’une durée et d’un coût variables selon la complexité de l’installation :
 

  • La VMC simple flux : entre 300 et 900 €
  • La VMC double flux : entre 3 500 € et 5 500 €
  • La ventilation par insufflation : entre 2 000 et 3 000 €
  • La VMC double flux thermodynamique : entre 7 000 et 15 000 €

 


Les aides à la rénovation énergétique

En termes d'aides financières, tous les systèmes de ventilation ne sont pas logés à la même enseigne. Seule la VMC double flux bénéficie de subventions. Pour cela, vous devez absolument faire appel à un  professionnel certifié RGE pour son installation.


Pour vous aider à financer l’installation de votre système de ventilation, vous pouvez profiter de :

Téléconseillers

Le saviez-vous ?

La majeure partie de vos travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la prime énergie. Chez nous, elle s'appelle Prime Effy et vous accorde jusqu'à 4 400 €.

Téléconseillers
Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction