Les Travaux

Choisir entre le chauffage au bois et le chauffage au fioul

Comparatif chauffage au bois et chauffage au fioul

Pour chauffer son domicile, on peut utiliser du bois (pour alimenter une chaudière, une cheminée ouverte, fermée ou avec insert) ou du fioul. Selon le combustible choisi, les caractéristiques du chauffage diffèrent, en matière de performances énergétiques, d’impact écologique, d’équipements annexes, d’encombrement et de coût.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre équipement de chauffage par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Bois et fioul, un rendement variable selon la nature de l’appareil

L’efficacité énergétique du chauffage varie en fonction de la technologie utilisée :

  • 10 à 20 % : cheminées à foyer ouvert
  • 70 à 85 % : cheminées à foyer fermé ou avec insert
  • 90% : chaudières standards (à bois ou au fioul)
  • > à 90 % : chaudières à basse température (elles fonctionnent avec une température de chauffe inférieure à celle des modèles standards) et à micro-cogénération (elles produisent de l’électricité et de la chaleur), au fioul ou à bois
  • environ 100% : chaudières à condensation à bois (elles récupèrent la chaleur contenue dans la vapeur d’eau et les fumées issues de la combustion)
  • > à 110% : chaudières à condensation au fioul

Le bois, énergie renouvelable et le fioul, énergie fossile

Il existe beaucoup d’exploitations forestières en France et une grande partie d’entre elles sont certifiées par des écolabels attestant de leur gestion durable. Le bois est une source d’énergie renouvelable dont la combustion complète n’impacte pas l’effet de serre. En effet, dans l’hexagone, on plante plus d’arbres que l’on en coupe donc le CO2 émis lors de la combustion est absorbé par la croissance du parc forestier. Par contre, les foyers ouverts entraînent une réelle pollution de l’air car la combustion y est incomplète.

Le fioul est obtenu après transformation du pétrole, huile minérale extraite par des forages terrestres ou offshores coûteux et polluants. Source d’énergie non renouvelable, il génère de nombreux composés nocifs lors de sa combustion : dioxydes de carbone et de soufre, oxydes d’azote, particules fines…

Aménagement des espaces de stockage

L’encombrement des chaudières est indépendant du combustible. Concernant les cheminées, leur taille et leur forme dépendent principalement de l’espace disponible pour le foyer ainsi que des goûts des résidents. Afin de stocker le combustible, on peut :

  • pour les chaudières au fioul : installer une cuve de grande capacité à l’intérieur (dans une pièce ventilée) ou à l’extérieur (enterrée, apparente, dans une fosse)
  • pour les chaudières à granulés : prévoir un silo de stockage proche de l’appareil afin que l’extraction automatique soit mise en place (par gravité, aspiration ou convoyeur à vis sans fin). Ce réservoir peut être en textile étanche, en métal, en plastique, en briques, en béton armé ou en parpaings.
  • pour les chaudières à bûches ou les cheminées : afin de faciliter la manutention du bois, on conseille de le stocker à proximité du foyer et à l’abri de l’humidité

Chauffage à bois ou chauffage au fioul, lequel est le moins cher ?

Le chauffage au bois et le chauffage au fioul nécessitent nécessaire d’investir dans un des appareils suivants :

  • cheminée avec foyer ouvert ou fermé : entre 500 et 5 000 € en ajoutant environ 1 000 € s’il n’y a pas de conduit préexistant
  • insert : de 500 à 2 800 € avec un éventuel surcoût pour ajouter un conduit d’évacuation
  • chaudière au fioul : entre 2 800 et 9 000 € auxquels s’ajoute le prix du réservoir de combustible, variant entre 900 et 1 200 €.
  • chaudière à bois : de 3 000 à 11 000 €. Dans le cas où le combustible est sous forme de granulés, on conseille d’acheter aussi un silo de stockage, dont le prix varie entre 1 500 et 5 000 €.

On peut également comparer le coût des sources d’énergie permettant d’obtenir un kWh PCI (PCI signifiant Pouvoir Calorifique Inférieur). Le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire propose ces informations (en centimes d’euros/kWh PCI) via sa base statistique Pégase (1) :

  • fioul : 7,88
  • bois sous forme de bûches : 4,5
  • granulés de bois : 5,92

À long terme, il est reconnu que le prix du fioul est soumis à d’imprévisibles variations liées aux aléas du marché des produits pétroliers. Par contre, le bois, sous toutes ses formes, garde un prix stable.

Le gouvernement encourage les particuliers à choisir des moyens de chauffage performants et/ou utilisant des combustibles renouvelables. On peut ainsi, sous réserve de s’équiper d’un appareil correspondant à des critères techniques précis, bénéficier de plusieurs aides (TVA à taux réduit, prime énergie, Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique…) pour :

  • une chaudière au fioul uniquement si elle est très performante
  • une cheminée avec foyer fermé ou insert
  • une chaudière à bois estampillée du label « Flamme verte »
Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre équipement de chauffage par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie