Les Travaux

Le Chauffage au fioul

Fioul

Selon l’Ademe, le parc des chaudières fioul en France, compterait 4 051 000 appareils. Toutefois, les anciennes chaudières sont détrônées par les nouvelles générations de chaudières fioul qui ont un bien meilleur rendement tout en étant moins polluantes. C’est ainsi, qu’en 2010 déjà 100 000 anciennes chaudières ont été remplacées et les nouveaux modèles innovants ont de quoi séduire. Etat des lieux du chauffage au fioul et de ses avancées technologiques…

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chauffage au fioul avec une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Chauffage au fioul : présentation

Le chauffage au fioul est un équipement composé d’une chaudière et d’une cuve dans laquelle est entreposé le stock de fioul, ou mazout.

La combustion du fioul dans la chaudière permet de chauffer l’eau qui alimente les canalisations, puis les systèmes de chauffage (exemple : radiateurs) de l’habitation.

Pour permettre l’utilisation du chauffage au fioul il faut donc avoir l’espace nécessaire, à savoir :

  • Un local dédié, dès lors qu’elle a une contenance supérieure à 2 500 l, afin de recevoir la cuve et la chaudière. Il devra être suffisamment aéré et sécurisé
  • Un espace camouflé dans un jardin. Cela est possible car la cuve peut aussi être enterrée, cachée par de la végétation. Il existe également des cuves aériennes qui pourront aussi être dissimulées par des bosquets.

Côté rendement, tout va dépendre de l’ancienneté du modèle.

• Les plus anciens (antérieurs à 1970) offrent un rendement généralement inférieur à 77 %

  • Avec les modèles sortis après 1991, on peut espérer un rendement maximum de 87 %
    • Les modèles récents offrent d’excellents rendement soit, plus de 90% pour les chaudières basse température et plus de 100% pour les chaudières à condensation

Le chauffage au fioul : installation et entretien

L’installation et l’entretien du duo cuve/chaudière nécessite l’intervention d’un professionnel. Il va notamment :

  • Effectuer le réglage de la chaudière pour que celle-ci ait un rendement optimal tout en rejetant peu de monoxyde de carbone, réduisant ainsi l’impact sur l’environnement
  • Effectuer l’entretien régulier : une fois par an, cet entretien est mené selon une norme stricte. Ces opérations de vérification sont listées dans la norme NF X50-011. A l’issue de l’entretien, une attestation doit être remise au propriétaire de la chaudière fioul. L’entretien annuel comprend notamment :
  1. La vérification du corps de chauffe
  2. La vérification des filtres et leur nettoyage
  3. Le contrôle des brûleurs
  4. La vérification des équipements de sécurité
  5. Le nettoyage
  6. En dernier ressort, le professionnel effectue un ultime contrôle de la combustion et des fumées dégagées pendant cette combustion
  • Le jour où vous n’utiliserez plus votre cuve, il s’occupe aussi de la vidanger et de la nettoyer. Elle devra ensuite être enlevée ou, à défaut, il faudra combler la cuve inutilisée

Les équipements de chauffage au fioul

Aujourd’hui, les chaudières fioul ont fait de nets progrès : plus écologiques, plus économiques, avec un meilleur rendement. A condensation ou couplé à une pompe à chaleur, le chauffage au fioul a beaucoup évolué ces dernières années grâce à la technologie d’équipements plus innovants.

 

  • Les chaudières fioul basse température offrent un rendement annuel de l’ordre de 95 %. On peut les coupler à des radiateurs ou les utiliser pour l’installation d’un plancher chauffant. L’Ademe souligne que ce type de chaudière représente une économie d’énergie de 15 % par rapport à un modèle standard.
  • Les chaudières fioul à condensation arrivent en tête pour leur rendement (100 %) et offrent une économie d’énergie pouvant aller jusqu’à 20 % comparativement à une chaudière classique (chiffre donné par l’Ademe).
  • Les chaudières fioul à condensation modulantes adaptent leur puissance de chauffe en tenant compte des besoins du logement. Ce type de chaudière est d’une très haute performance énergétique.
  • Les chaudières fioul micro-cogénération qui réinjectent le surplus de chaleur dans le réseau électrique.

En parallèle de chaudières de plus en plus innovantes, on trouve d’autres équipements tout aussi intéressants qui vont permettre de diffuser la chaleur dans l’habitat de façon optimale. Ce sont notamment :

  • Les planchers chauffants : ils sont de plus en plus attrayants pour les consommateurs. Le PCBT (Plancher Chauffant Basse Température) convient particulièrement aux maisons qui disposent de grands volumes, chaque pièce pouvant avoir une température régulée, indépendamment des autres
  • Les radiateurs basse température : ils diffusent une chaleur intérieure de façon particulièrement homogène

Les avantages du chauffage au fioul

Les modèles les plus récents ont su évoluer sur la question de l’écologie, du rendement et des économies, contrairement aux modèles anciens. D’ailleurs, les chaudières à condensation et les modèles les plus récents à haute performance sont, dans certains cas, éligibles à des aides financières de l’Etat.

En privilégiant les chaudières à basse température ou des chaudières à condensation on peut obtenir un bon rendement et un impact plus faible sur l’environnement.

Vous pouvez choisir votre fournisseur pour vous alimenter en fioul et faire marcher la concurrence en changeant lorsque vous trouvez moins cher car vous n’êtes pas lié contractuellement à un réseau de distribution de fioul, contrairement à d’autres énergies.

L’installation d’une chaudière et d’une cuve pour un chauffage au fioul est un investissement durable et vous n’aurez pas besoin d’en changer pendant au moins 20 ans à condition de bien faire entretenir et contrôler ce système.

Côté sécurité, ce combustible ne peut pas prendre feu en dessous des 55°C, ainsi un entreposage à température ambiante ne risque pas de provoquer une explosion.

Chauffage au fioul : quels inconvénients ?

Globalement, le prix du fioul reste fluctuant et suit les variations des prix du pétrole. Il peut donc réserver de mauvaises surprises pour le porte-monnaie.

L’installation de départ pour un système de chauffage au fioul s’avère aussi plus coûteuse que pour d’autres types de chauffage.

Bien sûr, ce type de chauffage est destiné aux maisons de grande surface et il est indispensable d’avoir l’espace suffisant pour recevoir une cuve de contenance moyenne de 1 000 à 1 500 litres et une chaudière dont les dimensions sont supérieures à celles d’une chaudière gaz.

L’odeur dégagée par le fioul peut aussi être considérée comme un inconvénient.

Côté environnement, la chaudière à fioul rejette beaucoup de monoxyde de carbone et de SO² (dioxyde de soufre) responsable des pluies acides. Même bien réglée et entretenue, elle ne s’avère pas être le type de chauffage le plus écologique du marché. Le fioul reste une énergie fossile et donc, polluante.

Quel budget ?

Avant d’installer votre chauffage au fioul, il sera important de veiller à la qualité de l’isolation dans toute l’habitation. En règle générale, les prix donnés sont relatif à un logement bien précis.

Pour une installation complète (chaudière et cuve) dans une maison récente d’une surface 100 m², il faut compter entre 3 500 et 8 000 euros.

A ce coût, il faut ajouter :

  • Les frais de livraison de fuel en estimant qu’une mensualité moyenne tourne autour de 120 à 150 euros
  • Les frais d’entretien : environ 100 eurosRemarque : ceci ne constitue qu’une moyenne qui peut varier selon la consommation de chacun et votre équipement de chauffage.
Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chauffage au fioul avec une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie