Les Travaux

Le chauffage au bois, un système de chauffage écologique et très économique

chauffage au bois

Le chauffage au bois est à la fois économique et écologique. Les appareils de chauffage au bois sont alimentés par des bûches, des granulés ou des plaquettes de bois déchiqueté. Ils rejettent très peu de gaz à effet de serre et à l’utilisation ils coûtent jusqu’à trois fois moins cher que les appareils de chauffage électriques. Un système de chauffage donc à privilégier même si le coût d’installation (achat + frais de pose) peut à priori sembler très élevé.  En effet, la plus part des appareils sont éligibles à plusieurs aides écologiques (crédit d’impôt, prime énergie, TVA réduite, etc.) qui peuvent prendre en charge jusqu’à 80% de son coût d’achat.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre système de chauffage au bois avec une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Un système de chauffage propre et rentable

Le chauffage au bois fait partie des modes de chauffage le plus propres au monde. Mais pour qu’il ait un impact le plus limité possible sur l’environnement, il est impératif de l’utiliser avec des appareils (chaudières, poêles, insert, etc.) récents qui rejettent très peu de composants nocifs. Des labels tels que Flamme Verte pour les appareils ou NF Bois pour le combustible sont à privilégier pour obtenir à la fois performance énergétique et respect de l’environnement.
Son taux de rentabilité fait partie des plus élevés. Le retour sur investissement d’une installation de chauffage central au bois est de l’ordre de 10 ans.
En outre le chauffage au bois participe au développement de l’économie locale. La filière bois représente plus de 425 000 emplois en France. Le succès grandissant du chauffage au bois ne peut que conforter ce secteur. La gestion durable des forêts françaises permet de préserver la ressource tout en assurant son entretien et son renouvellement. Les granulés de bois sont fabriqués le plus souvent à partir de déchets de scierie, ce qui les rend doublement écologiques.

Différents équipements

Pour se chauffer au bois, plusieurs options sont possibles :

  • L’insert ou foyer fermé : l’insert ou le foyer fermé permet d’améliorer considérablement l’efficacité de la cheminée. D’un rendement de 10 % pour une cheminée à foyer ouvert, il est possible de passer à 75 % avec un insert performant. L’insert se place généralement dans une cheminée existante tandis que le foyer fermé est à prévoir dès la construction de la cheminée. L’air chaud se diffuse dans la pièce au travers de grilles de sortie. La cheminée traditionnelle à foyer ouvert est à proscrire absolument, étant donné son rendement très faible et l’importante pollution occasionnée.
  • Le poêle à bois (poêle classique ou poêle bouilleur) : le poêle à bois permet une double diffusion de la chaleur, par convection et par rayonnement. Les appareils anciens devaient être alimentés toutes les 2 à 3 heures. Les poêles à bois récents peuvent atteindre une autonomie de 24 h avec seulement quelques heures de chauffe effective.
  • La cuisinière à bois : la cuisinière à bois est souvent utilisée comme alternative au poêle. Elle permet de cuisiner tout en chauffant le logement (ou au moins une partie). Les poêles et cuisinières avec bouilleur peuvent être reliés à une installation de chauffage central ou à un plancher chauffant.
  • La chaudière à bois (à bûches, à granulés ou à bois déchiqueté) : les chaudières à bois sont idéales pour faire fonctionner une installation complète de chauffage central et éventuellement produire de l’eau chaude sanitaire. Les chaudières à granulés ont une plus grande autonomie car elles peuvent être alimentées automatiquement. Les chaudières à plaquettes étaient autrefois réservées aux installations collectives. Il existe maintenant des chaudières à bois déchiqueté conçues pour un usage domestique, avec des puissances de 20 à 60 kW.

Avantages et inconvénients du chauffage au bois

Les avantages du chauffage au bois sont nombreux :

  • Combustible peu coûteux et totalement renouvelable
  • Faible émission de gaz à effet de serre
  • Retour sur investissement relativement rapide
  • Facilité d’utilisation
  • Autonomie améliorée grâce aux systèmes automatisés

Le chauffage au bois peut présenter aussi certains inconvénients :

  • Entretien annuel et ramonages obligatoires
  • Nécessité d’un espace suffisant pour le stockage du bois
  • Autonomie réduite sans alimentation automatisée
  • Installations anciennes peu performantes et polluantes

Les poêles et les chaudières ne doivent pas être surdimensionnés car il faut qu’ils fonctionnent à plein régime pour éviter l’encrassement du foyer et des conduits. Leur autonomie n’en sera que plus grande avec une consommation en combustible réduite.

Prix, quel est le coût du chauffage au bois ?

Le prix d’achat d’un appareil de chauffage au bois dépend de plusieurs critères. Parmi ces derniers, il y a :

  • Le type de l’appareil : insert, poêle, cuisinière ou chaudière
  • La puissance : plus elle est importante, plus l’appareil sera cher
  • Le type de combustible : les appareils fonctionnant avec des bûches coûtent moins cher que ceux fonctionnant avec des granulés ou des plaquettes de bois
  • La marque, le design, le rendement, etc.

 

Quelques exemples de prix :

 

Type d’appareil Combustible Marque Puissance Rendement Prix
Insert Bûches Invicta 14 kW 78 % 1100 €
Insert Granulés Lavezzi 4 à 11 kW 82 % 2455 €
Poêle Bûches Supra 5,5 kW 80 % 950 €
Poêle Granulés Deville 2,5 à 7 kW 88 % 2750 €
Cuisinière Bûches Moravia 6 à 8 kW 70 % 1240 €
Cuisinière avec bouilleur Bûches Moravia 7 kW 79 % 1700 €
Poêle bouilleur Bûches Regulus 6 à 18 kW 83 % 2870 €
Chaudière Bûches Solid 25 kW 75 % 1750 €
Chaudière Granulés Thermoflux 25 kW 91 % 3300 €
Chaudière Bois déchiqueté Biowarmer 25 kW 90 % 9500 €

 

A ces prix d’achat viendra s’ajouter le coût de la pose qui peut varier de 450 à 3000 € en fonction du type d’appareil et de la configuration des locaux ou il sera installé. Un coût final qui peut donc rapidement atteindre des sommets. Mais le chauffage au bois reste tout de même très rentable en raison, d’une part de son coût d’utilisation très faible, mais aussi de l’existence de plusieurs aides écologiques disponibles pour son achat. Parmi ces aides, on peut citer : le crédit d’impôt transition énergétique, la prime énergie, les subventions de l’Anah, la TVA à taux réduit et l’éco-prêt à taux zéro.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre système de chauffage au bois avec une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie