Les Travaux

Prix : combien coûte une chaudière à bois ?

prix d'une chaudière biomasse

Les chaudières à bois actuelles combinent haute technologie et développement durable. Entièrement automatisées, elles permettent de chauffer tout un logement en utilisant des combustibles économiques et totalement renouvelables : bûches, granulés ou plaquettes de bois. Ce type d’installation convient aussi bien à une maison récente à basse consommation qu’à une maison ancienne en rénovation. Le prix de la chaudière à bois peut être assez élevé (pour certains modèles) mais, cet équipement est en général éligible à plusieurs aides écologiques. Parmi ces aides, on peut citer entre autre celle du CITE (Crédit d’impôt Transition Energétique), celle de l’ANAH ou encore, celle de la prime énergie.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à bois par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

La chaudière à bois, moderne, écologique et économique

Une chaudière à bois chauffe de l’eau afin d’alimenter un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. Elle peut également chauffer l’eau chaude sanitaire et même l’eau de la piscine. Pour disposer d’eau chaude en dehors des périodes de chauffage, on peut associer la chaudière bois à un système solaire.
Les chaudières à bûches sont dotées d’une chambre de remplissage pour augmenter leur autonomie. Les chaudières à granulés sont alimentées par un silo ou un réservoir de stockage. Les chaudières à plaquettes de bois déchiqueté fonctionnent à l’aide d’un système de vis sans fin.
Le rendement énergétique varie en fonction du type de combustible :

  • Chaudière à bûches classique : 75 %
  • Chaudière à bûches turbo : 85 %
  • Chaudière à plaquettes : 80 à 85 %
  • Chaudière à granulés : 90 à 93 %
  • Chaudière à granulés à condensation : jusqu’à 107 %

Critères définissant le prix d’une chaudière à bois

Le prix d’une chaudière à bois varie en tout premier lieu en fonction de sa puissance. Les besoins en chauffage dépendent de la superficie du logement, de son agencement, de son niveau d’isolation et de sa zone géographique. Pour une superficie de 100 m², la puissance nécessaire peut varier de 5 à 21 kW. Les chaudières haute performance développent une puissance moindre pour un rendement plus élevé. Les conseils d’un spécialiste sont indispensables pour choisir le matériel le plus adapté.
Les chaudières bois peuvent être à tirage naturel ou forcé. Le premier système est moins coûteux mais moins performant. Les chaudières à tirage forcé doublé d’un turbo sont plus chères mais beaucoup plus performantes, avec des rejets de CO² très faibles. Elles sont à privilégier dans les régions froides nécessitant une longue période de chauffe sur l’année.
Plusieurs équipements de haute technologie peuvent faire augmenter les prix mais sont autant d’atouts qualitatifs et de confort :

  • brûleur à segments mouvants
  • nettoyage automatique
  • allumeur basse consommation
  • eau chaude sanitaire instantanée

Quelques exemples de prix

Combustible Marque Puissance Rendement Prix
Bûches Defro 25 kW 81 % 1520 €
Bûches Defro 50 kW 81 % 2630 €
Plaquettes HS France 40 kW 90 % 8000 €
Granulés Magma 20 kW 91 % 5000 €
Granulés Okofen 20 kW 95 % 9120 €
Granulés à condensation Okofen 18 kW 107 % 9980 €


Coût d’achat du combustible au kWh :

Combustible en centimes d’euro/kWh
Bûches 3,2
Plaquettes forestières 3,8
Granulés de bois 4 à 5

 

Pour rappel, le prix du kWh est d’environ 6 centimes pour le gaz et 9 centimes pour le fuel.

Coût d’installation et frais induits

Le coût d’installation d’une chaudière à bois peut varier en fonction de la complexité des travaux. Le prix moyen pour la pose est de 600 à 1 500 €. Le prix des accessoires nécessaires à la pose peuvent augmenter les factures de manière significative. Par exemple, les frais annexes pourront atteindre 5 000 € si l’on doit inclure l’achat d’un silo, d’un ensemble collecteur, d’un ballon sanitaire et de tous les équipements complémentaires.
Les différentes aides financières : crédit d’impôt, TVA à taux réduit, aides de l’Anah peuvent faire considérablement baisser les factures. Dans certaines communes, une exonération temporaire de la taxe foncière est possible.

Bien choisir sa chaudière à bois

  • Pour installer une chaudière à bois, il faut disposer d’un local pouvant accueillir ce type de matériel : chaufferie ou cave. Les modèles ultra-compact peuvent compenser un manque de place.
  • Le choix du combustible est important. Les bûches sont plus économiques mais nécessitent plus de manipulations pour une autonomie moindre. Les granulés sont plus chers à l’achat mais offrent un grand confort d’utilisation. Les plaquettes forestières sont très intéressantes mais elles ne sont pas disponibles partout. Dans tous les cas, il faut prévoir un espace de stockage suffisant, à l’abri des intempéries et de l’humidité.
  • Si vous optez pour une chaudière à tirage naturel, il vaut mieux choisir un modèle à combustion inversée ou horizontale, plus performant qu’une chaudière à combustion montante.
  • Si le coût d’une installation de chaudière à bois peut sembler élevé, il faut procéder à une évaluation globale sur 15 ans incluant achat, installation, entretien et combustible pour avoir une e réelle des économies potentielles. Sans oublier de prendre en compte les multiples aides écologiques disponibles pour son achat.
Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à bois par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie