Granulé en combustion

Zoom sur la chaudière à plaquettes

Par L’équipe de rédaction

La chaudière à plaquettes ou à bois déchiqueté s’impose de plus en plus chez les particuliers. Caractéristiques, fonctionnement, avantages, prix… Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur cet appareil de chauffage !

 

Avec Effy Liberté, nous vous proposons jusqu’à 3 devis d’artisans RGE pour vos travaux et vous pouvez obtenir jusqu’à 4 400 € de Prime Effy. Testez votre éligibilité !

Je demande ma Prime Effy

Simulation gratuite et immédiate

La chaudière à plaquettes, c’est quoi ?

La chaudière à plaquettes est un équipement de chauffage qui utilise du bois déchiqueté pour fonctionner. Elles sont stockées dans un silo de contenance variable selon les besoins, avant d’être introduites dans la chaudière au niveau de la chambre de combustion. 

 

👉 D’où provient le bois déchiqueté ?

De nombreuses activités, forestières ou paysagères, génèrent de grandes quantités de bois non valorisable comme des petites branches par exemple. Ces dernières sont broyées puis pressées pour obtenir un matériau sec : la plaquette forestière

 

Comment ça fonctionne ?

Le fonctionnement de la chaudière à plaquettes est similaire à celui des chaudières classiques : 

 

  • Les plaquettes entrent en combustion dans le foyer de combustion.
  • Les calories de chaleur produites permettent de chauffer l’eau qui circule dans le circuit de chauffage central.
  • L’eau chauffée est acheminée vers vos émetteurs de chaleur, comme vos radiateurs et planchers chauffants.

 

Le rendement énergétique de cet équipement est excellent : plus de 90 % de l’énergie potentielle du bois est convertie. Cela permet de générer très peu de cendres et de fumées.
 

Quelle chaudière à plaquettes choisir ?

Il existe plusieurs modèles de chaudières à plaquettes. Certaines peuvent être mixtes. Elles accueillent alors à la fois des plaquettes, mais aussi des granulés ou pellets, des copeaux de bois, des coquilles de noix ou encore des noyaux d’olives. 

 

Certaines chaudières à plaquettes sont automatisées. Elles sont dans ce cas dotées d’un réservoir d’eau capable de se déclencher automatiquement si la combustion est trop importante.

 

Les chaudières à introduction manuelle demeurent les moins pratiques, donc les moins utilisées.

 

🔥 Dans tous les cas, optez pour un équipement qui dispose du label “Flamme Verte”. Ce label, gage de qualité, vous assure un rendement minimal de l’appareil, mais aussi le fait qu’il a été conçu dans le respect de l’environnement.

Où l’installer ?

La chaudière à plaquette est un équipement assez imposant dont l’installation requiert une attention particulière. L'idéal est de placer votre chaudière biomasse dans une pièce non chauffée comme une cave ou une buanderie. Il est important également de prévoir la place que prendra le silo de stockage de votre chaudière, mais aussi de penser aux facilités d’accès des camions lors des livraisons de plaquettes.

 

Par ailleurs, elle implique l’installation d’un conduit d’évacuation des fumées pour le chauffage au bois, ainsi que d’une arrivée d’air. Si l’appareil en est dépourvu, vous pouvez opter pour une installation en ventouse.

 

 

Nous vous conseillons de faire appel à un artisan qualifié RGE Qualibois pour vos travaux. Il vous conseillera sur le meilleur équipement et le meilleur endroit où l’installer.

Comment l’entretenir ?

La chaudière à plaquettes demande un entretien similaire à celui d’une chaudière classique. Une fois par mois, vous devez vider le cendrier de l’appareil et de nettoyer le brûleur. 

 

Chaque année, vous devez réaliser un ramonage avant sa remise en service automnale pour éviter tout risque d’incendie. De plus, un entretien annuel est préconisé pour s’assurer du bon fonctionnement de votre équipement. Vous pouvez souscrire à un contrat d’entretien auprès de votre installateur.
 

Avantages et inconvénients de la chaudière à plaquettes

La chaudière à plaquettes présente de sérieux atouts : 

 

  • Elle utilise du bois déchiqueté pour fonctionner, le combustible le moins cher du marché. 
  • En utilisant une énergie renouvelable, vous faites d’importantes économies sur vos factures.
  • Elle affiche un très bon rendement, de l’ordre de 90 %. 
  • Son mode de combustion et les différents organes de sécurité limitent fortement les risques de surchauffe et d’incendies domestiques.
  • Elle s’adapte facilement à votre système de chauffage central.


En revanche, certains points faibles doivent être pris en compte avant votre achat : 

 

  • Le dispositif global (stockage et chaudière) prend beaucoup de place, et ne se prête donc pas aux petites surfaces domestiques. 
  • Elle peut parfois être bruyante : nous vous conseillons de l’isoler de vos pièces de vie, voire de l’installer dans un bâtiment annexe qui serait disponible.
     

Combien ça coûte ?

Le tarif de la chaudière à plaquettes varie en fonction de plusieurs facteurs. En fonction de la marque choisie, de la puissance et du modèle, il faut compter entre 7 500 € et 14 000 €.

 

Quelles aides pour son installation ?

La chaudière à plaquettes est éligible à plusieurs aides à la rénovation :

 

Particulier

Vous souhaitez remplacer votre ancienne chaudière ? Avec notre accompagnement Liberté, nous vous proposons jusqu’à 3 devis d’artisans RGE locaux et vous accompagnons dans vos démarches.

Particulier

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème