Les Travaux

Tout savoir sur le poêle à bois suspendu

poêle à bois suspendu

Un poêle à bois, pourquoi pas ? Ce mode de chauffage écologique a un bon rendement. Mais où le poser ? Nulle part, si vous choisissez un poêle à bois suspendu ! Esthétique, agréable, chaleureux, de nombreux modèles sont disponibles aujourd’hui.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat d’un poêle à bois suspendu avec une Prime Effy.

Demandez votre prime Effy

Le chauffage au bois : économique et écologique

Le chauffage au bois est en pleine expansion en France. Pourquoi ? Parce qu’il présente de nombreux avantages.

  • Il fonctionne en utilisant la première source d’énergie renouvelable en France : le bois. Or, la surface forestière dans notre pays augmente de 0,7% par an depuis les années 80. Aujourd’hui, elle représente près de 17 millions d’hectares, soit un tiers de la surface de la métropole. Il y a de quoi augmenter encore la consommation de bois de chauffage.
  • Le bois est un combustible plus économique que l’électricité ou les énergies fossiles comme le gaz ou le fioul.
  • Le bois relâche du CO2 dans l’atmosphère en brûlant, certes, mais l’arbre en poussant consomme ce même CO2, le bilan est donc neutre.
  • Les combustibles fossiles viennent souvent de loin. Au contraire, l’achat de bois se fait souvent localement, chez des fournisseurs disséminés sur tout le territoire. Cela crée des emplois locaux dans de nombreuses régions françaises.
  • Le chauffage au bois apporte un confort thermique et esthétique inégalable. Il flatte la vue, l’ouïe, l’odorat autant qu’il apporte une sensation de chaleur douce et agréable.
  • Les poêles à bois se déclinent en de très nombreux modèles, de quoi convenir à tous les goûts et s’harmoniser avec tous les styles d’intérieur.

Les poêles à bois suspendus : un choix esthétique avant tout

Un poêle à bois suspendu fait porter tout son poids par le tuyau d’évacuation des fumées. Il n’y a pas de support, il faut donc veiller à ce que l’installation soit faite avec les meilleurs soins (pas de jeu en haut du tuyau par exemple, pour éviter tout balancement). Ce système exclut les systèmes de poêles les plus lourds, tels que les poêles à accumulation par exemple, qui sont encombrants avec une masse élevée. L’espace laissé sous le poêle est généralement d’une cinquantaine de centimètres, ce qui est pratique pour passer le balai ou l’aspirateur. Les poêles à bois suspendus sont conçus, selon les modèles, pour se trouver au centre de la pièce, parfois avec une vitre panoramique, ou bien contre un mur, ou encore en angle. Il ne faut pas les confondre avec certains poêles muraux, qui nécessitent un mur très solide et bien isolé pour y être fixés sans danger. De forme ronde, triangulaire, rectangulaire, cubique, hémisphériques, il en existe de toutes sortes pour contribuer à habiller un intérieur traditionnel d’une touche contemporaine.

Les différents types de poêles à bois suspendus

Comme les poêles à bois classiques, les poêles à bois suspendus existent avec plusieurs types de fonctionnements.
Le combustible peut être :

  • Des bûches, en général inférieures à 50cm.
  • Des granulés ou pellets : ce sont des petits grains composés de sciure de bois compactée, sans liant. Ils ont un très bon rendement, mais nécessitent un endroit fermé et parfaitement sec pour le stockage.
  • Du bois déchiqueté : encore peu répandus en France, les poêles à bois déchiquetés vont sans doute se démocratiser car ils utilisent les déchets de l’industrie du bois, comme les granulés, avec peu de transformation, et leur rendement est également très bon.

Le principe de fonctionnement peut être :

  • Classique: avec une chambre de combustion.
  • Avec postcombustion ou double combustion : dans ce cas, les fumées de combustion du bois sont à leur tour brûlées, augmentant le rendement et permettant de diminuer la quantité de particules émises.
  • A tirage inversé : les flammes brûlent le tas de bûches par en-dessous, donc lentement et plus complètement.

Côté finances…

Selon les modèles, la taille et les options, un poêle à bois suspendu coûte entre un peu moins de 1 000 euros à plus de 4 000 euros environ. Cela peut représenter un investissement important. Cependant, si vous choisissez un poêle marqué du label Flamme Verte et si vous le faites poser par une entreprise RGE (Reconnue garante de l’environnement), vous pouvez, dans certains cas, obtenir des aides financières. Ces aides sont nombreuses. les plus importantes sont : le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE), il représente 30% du prix d’achat du poêle ; les subventions de l’ANAH à destination des foyers à revenus modestes (elles peuvent représenter jusqu’à 50% du coût d’achat de l’appareil), l’éco PTZ qui vous permettra (sous conditions de réaliser au moins deux travaux de natures différentes) de recevoir jusqu’à 30 000 euros à taux zéro  ou encore la prime énergie pour les poêles à bois qui peut couvrir jusqu’à 50% du prix d’achat de l’équipement.

>>>En savoir plus sur le dispositif de la prime énergie

>>>Demandez votre prime énergie pour l’achat d’un poêle à bois suspendu