Les Travaux

Tout savoir sur les aides et subventions pour l’isolation des murs par l’extérieur

Aides et subventions pour l'isolation des murs par l'extérieur

Les travaux d’isolation des murs d’une maison par l’extérieur (ITE) peuvent coûter cher. Entre les matériaux nécessaires, la superficie à couvrir et la main d’œuvre, la facture peut vite grimper. Heureusement, il existe de nombreuses aides financières, parfois cumulables, qui vous permettront de réaliser des économies non négligeables sur votre budget travaux.

>>>Calculez le montant de vos aides pour l’isolation de vos murs par l’extérieur

Les Primes Energie : le petit coup de pouce du secteur privé

L’Etat contraint les fournisseurs d’énergie à encourager et subventionner les travaux de rénovation énergétique par le biais des certificats d’économies d’énergie. Ces derniers se traduisent par des primes énergie, distribuées aux particuliers sous certaines conditions.

Les personnes désireuses d’isoler les murs de leur habitation par l’extérieur, peuvent bénéficier d’une prime énergie versée par certains fournisseurs d’énergie. Ce dispositif les oblige à promouvoir des actions d’économies d’énergies efficaces. Ces actions sont récompensées le plus souvent par un virement bancaire versé directement au bénéficiaire à la fin des travaux. Cette prime varie en fonction de l’implantation géographique de l’habitat. Par exemple, pour une isolation des murs par l’extérieur d’une surface de 70 m², sur un logement à Lyon, la prime énergie peut atteindre 798 €. La prime énergie est octroyée sans aucune condition de ressources et les démarches pour l’obtenir sont relativement simples.

La prime énergie est cependant soumise à certaines exigences comme :

  • La réalisation des travaux par un professionnel certifié RGE
  • L’achèvement du logement depuis plus de deux ans
  • La résistance thermique de l’isolant supérieure ou égale à 3,7 m².KW
  • La certification de l’isolant ACERMI. A défaut l’isolant doit faire l’objet d’un Avis technique ou d’un Document technique d’application (DTA) du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment)

La facture remise par le professionnel installateur doit mentionner :

  • La marque de l’isolant
  • La référence et le nom du produit
  • L’épaisseur posée (en mm)
  • La surface d’isolant posée (en m²)
  • La résistance thermique notée R = m².KW
  • Le numéro de certification ACERMI ou le numéro de l’Avis technique ou encore du DTA du CSTB de l’isolant

>>>Calculez ma prime énergie

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est l’une des aides phares du gouvernement. Il permet de réduire les coûts des matériaux isolants et de la main d’œuvre, sans conditions de ressources. Il concerne uniquement les résidences principales, achevées depuis plus de deux ans.

Le CITE pour l’isolation des murs par l’extérieur est accordé si les travaux permettent de réduire la consommation énergétique de l’habitat et répondent aux exigences suivantes :

  • La réglementation de l’isolant. Pour les murs (parois opaques) les matériaux doivent justifier d’une résistance thermique supérieure ou égale à 3,7 m² K/W
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE
  • Le matériel choisi doit être facturé par l’artisan qualifié

Le montant du crédit d’impôt est égal à 30 % des dépenses engagées dans une limite de 150 € par mètre carré. Le montant des dépenses ne peut dépasser 8000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple (puis 400 € par personne à charge supplémentaire). Les personnes non imposables peuvent aussi bénéficier de ce crédit d’impôt qui prendra alors la forme d’un virement bancaire du Trésor Public.

L’éco-prêt à Taux Zéro

Il est tout à fait possible de réaliser des travaux d’isolation des murs par l’extérieur et de bénéficier d’un éco PTZ si les travaux envisagés concernent une résidence principale et que l’habitation a été construite avant le 1er janvier 1990.

L’obtention de l’éco-PTZ est soumise à conditions : il faut réaliser un bouquet d’au moins deux travaux ,comme par exemple l’installation d’un chauffage plus performant de type pompe à chaleur couplé au remplacement des portes et fenêtres. L’intérêt du bouquet est de réaliser des économies sur plusieurs postes clé pour optimiser la performance énergétique globale du foyer. Le montant maximum accordé est de 20 000 €, remboursables sur 10 ans maximum. Pour un bouquet de trois travaux, le plafond de prêt sera de 30 000 € remboursables sur 15 ans maximum.

Sachez que l’éco PTZ est cumulable avec le CITE tant que le montant des revenus du foyer fiscal n’excède pas 25 000 € pour une personne et 35 000 € pour un couple marié ou pacsé.

Un taux de TVA réduit à 5.5%

Parmi les aides financières disponibles, il y a aussi le taux de TVA réduit à 5,5 % (depuis le 1er janvier 2014) applicable aux travaux d’isolation extérieure d’un logement, valable aussi bien sur l’achat du matériel que sur la main-d’œuvre.

L’aide de l’Agence Nationale pour l’Habitat (ANAH)

Dans le cadre du programme « Habiter Mieux », l’Anah  (l’Agence Nationale pour l’Habitat) prévoit d’accorder une aide aux personnes souhaitant engager des travaux d’isolation des murs par l’extérieur. Attention, cette aide est soumise à des conditions de ressources et n’est pas cumulable avec la prime énergie.

Les autres aides financières

Les personnes titulaires d’un livret de développement durable peuvent, selon les conditions fixées par l’organisme prêteur, prétendre à un prêt à taux préférentiel. De même, les allocataires CAF peuvent demander à bénéficier d’un prêt pour l’amélioration de l’habitat.

Les collectivités locales telles que la commune, le département ou la région, peuvent aussi proposer des aides pour les travaux de rénovation énergétique dont fait partie l’isolation des murs par l’extérieur.