Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Réguler son chauffage avec une sonde de température

Par L’équipe de rédaction

La sonde de température est l’une des solutions les plus simples pour réduire sa consommation de chauffage sans pour autant remplacer sa chaudière. Couplée à un thermostat d’ambiance, elle permet de réaliser des économies de l’ordre d’environ 10 % sur la facture d’énergie annuelle, tout en garantissant un confort thermique optimal aux occupants d’une habitation. Comment fonctionne-t-elle et avec quels équipements est-elle compatible ?

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Présentation de la sonde de température

À quoi sert une sonde de température ?

Les sondes de température mesurent la température du milieu dans lesquels elles se trouvent en permanence, en transformant la chaleur ou le froid ressentis en signal électrique. Associées à une chaudière, elles permettent d’anticiper les brusques écarts thermiques et d’offrir ainsi le confort adéquat, en adaptant la température produite aux besoins réels du logement. Le plus souvent, il s’agit d’une sonde aérienne extérieure, se présentant sous la forme d’un petit boîtier installé sur la paroi extérieure du bâtiment. Les données capturées sont transmises à un régulateur thermostatique, relié à l’appareil de chauffage ou à un équipement de domotique. La sonde peut être filaire ou fonctionner grâce à des ondes radio.

 

Pour optimiser leur efficacité, il est judicieux de les coupler avec un thermostat d’ambiance, placé à l’intérieur de la maison, qui tiendra compte de l’effet de serre dû à l’ensoleillement du bâtiment, des usages des occupants (leurs moments de présence, les périodes de cuisson, le fonctionnement des appareils électroménagers…) pour proposer à tout moment une température idéale.

 

Utilisation et équipements compatibles

Certains modèles de chaudières récents intègrent directement une sonde extérieure. Ce système peut aussi être ajouté a posteriori, afin de rendre une chaudière plus intelligente et d’améliorer son rendement jusqu’à 10 %. La sonde de température est adaptée pour tout type de chauffage central : chaudière à condensation au gaz ou au fioul, chaudière à basse température… reliés à des émetteurs comme des radiateurs ou des planchers chauffants. Elle peut aussi être ajoutée à des convecteurs électriques ou à une pompe à chaleur, pilotés par un système de domotique.

Une installation à réaliser avec soin

Un bon positionnement pour un fonctionnement optimal

Pour obtenir les meilleurs résultats, le positionnement de la sonde extérieure est primordial. On veillera donc à l’installer :

 

  • de préférence sur le mur nord du bâtiment pour éviter l’ensoleillement direct qui fausserait les données recueillies
  • à une hauteur d’au moins 2 mètres
  • loin d’une source de chaleur comme un conduit de cheminée ou une sortie d’air chaud
  • loin des fenêtres

Si l’exposition au nord est impossible, la sonde peut parfois être posée sur un mur exposé à l’ouest ou à l’est, mais il faut dans ce cas utiliser un équipement satellite spécifique pour corriger la température captée par la sonde (ensoleillement direct le matin ou l’après-midi). La sonde est particulièrement adaptée pour les maisons individuelles de plain-pied.

 

Courbe de chauffe

Lors de la mise en place de la sonde, il faut calculer la courbe de chauffe, spécifique à chaque logement. Elle consiste à établir une corrélation entre la température extérieure et la température produite par le système de chauffage, en tenant compte du confort thermique souhaité, des conditions d’installation de la sonde, de l’émetteur de chauffage et de la configuration du bâtiment. Il est préférable de confier cette tâche à un professionnel expérimenté.

Le coût d’une sonde de température

L’achat d’une sonde de température est un investissement peu conséquent, correspondant à un coût de 20 à 100 € pour un équipement filaire et de 100 à 250 € pour une sonde radio (sans fil). Les frais les plus importants sont le coût de la main-d’œuvre lors de son installation. La sonde de température extérieure peut être installée en même temps qu’une chaudière neuve, étant alors incluse dans le devis global proposé par le plombier chauffagiste. Posée seule, elle représente une intervention facturée entre 150 et 500 € suivant l’artisan sollicité et la complexité des réglages.

 

La sonde extérieure est l’un des systèmes les plus efficaces pour optimiser le rendement d’un système de chauffage. Cet équipement ouvre droit à plusieurs aides et subventions sous conditions d’éligibilité :

 

  • la prime énergie
  • les aides de l’Anah
  • la TVA à 5,5 %
  • Le CITE
Comment recevoir la Prime Énergie - 1

Le saviez-vous ?

Vos travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la Prime Energie.

Comment recevoir la Prime Énergie - 1
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction