La chaudière à gaz de ville, performante mais peu écologique

Par L’équipe de rédaction

Lorsque votre habitation a la possibilité d’être connectée au réseau de gaz de ville, vous pouvez opter pour une chaudière à gaz. Cet appareil offre de bons rendements énergétiques pour un investissement initial assez modéré. Cependant, il est difficile de prévoir le coût annuel de votre chauffage car le prix du gaz varie de manière imprévisible.

Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

La chaudière à gaz de ville, un fonctionnement simple amélioré par des technologies évoluées

Des brûleurs initient la combustion du gaz dans le corps de chauffe. La chaleur dégagée sert à chauffer l’eau chaude du système de chauffage central et éventuellement l’eau chaude sanitaire (ECS). Le gaz de ville, ou gaz naturel, est généralement du méthane.

 

Il existe plusieurs types de chaudières à gaz :

 

  • traditionnelle ;
  • à condensation : la vapeur d’eau contenue dans les fumées de combustion est récupérée. Lors de sa condensation, sa chaleur est utilisée pour chauffer l’eau.
  • à basse température : elle fonctionne à des températures inférieures à celles d’une chaudière traditionnelle et consomme moins d’énergie. Il faut l’associer à des appareils à basse température (radiateurs ou plancher chauffant) pour que son rendement soit optimal.
  • à micro-cogénération : cet équipement produit non seulement du chauffage et de l’ECS mais également de l’électricité
  • hybride gaz/solaire : ce système se compose d’une chaudière à condensation, de capteurs thermiques solaires, d’un ballon pour l’ECS, d’un ballon tampon et d’un système de pilotage.
  • hybride gaz/pompe à chaleur (PAC) électrique : ce système comprend une chaudière à condensation, une PAC air-eau électrique et un système de pilotage qui décide quel appareil va produire quel type de chaleur.

👉 Chaudière classique ou à condensation ? Découvrez les grands avantages de la chaudière gaz à condensation avec Jamy !

 

 

Une bonne efficacité énergétique pour un appareil facile à entretenir

 

La chaudière à gaz de ville possède plusieurs avantages :

 

  • rendement énergétique élevé, spécialement avec les modèles à micro-cogénération, à condensation et basse température
  • bon confort thermique : la chaleur produite est homogène et douce
  • entretien simple et économique
  • prix d’achat abordable
  • pas d’émissions de particules fines, contrairement aux chaudières au fioul
  • pas de dégagement d’odeur de combustion
  • pas de gestion du stockage ou de l’approvisionnement : grâce à l’utilisation du gaz de ville, il n’y a pas besoin d’installer une cuve de stockage qu’il faut remplir périodiquement, comme pour une chaudière à GPL

Le gaz de ville, un combustible peu écologique au prix imprévisible

Les inconvénients de la chaudière à gaz sont principalement liés à son combustible :

  • prix du gaz volatile : si la tendance est à la hausse en 2018, le prix du gaz a subi des diminutions les années précédentes. Il est donc difficile d’estimer à long terme le coût du chauffage au gaz.
  • bilan écologique négatif : même si la combustion du gaz génère moins de gaz à effet de serre que celle du fioul, les émissions sont importantes (environ 234 g de CO2/kWh). De plus, le gaz est une énergie fossile et non renouvelable.
  • pas d’utilisation loin des zones approvisionnées : si votre domicile n’est pas dans un milieu desservi par le gaz de ville, le raccordement est très coûteux, voire impossible.

Des prix adaptés à tous les budgets mais un combustible onéreux

Le prix d’une chaudière au gaz naturel varie entre 1 000 et 20 000 € HT. Le principal facteur influant sur son coût est la technologie :

 

  • classique : 1 000 à 3 000 €
  • à condensation : 1 500 à 5 000 €
  • à basse température : 2 800 à 5 000 €
  • à micro-cogénération : 10 000 à 20 000 €
  • hybride gaz et solaire : 5 000 à 8 000 € si le gaz seul permet de chauffer et la combinaison gaz/solaire assure la production d’ECS ; 15 000 à 20 000 € si le solaire constitue la principale source d’énergie
  • hybride couplée avec une pompe à chaleur: 5 000 à 8 000 €

 

Le coût de l’installation par un professionnel varie de 500 à 2 000 € et le prix moyen de l’entretien annuel est d’environ 100 €.

 

Les chaudières gaz à micro-cogénération et les chaudières gaz à haute performance, si elles sont équipées d’un programmateur de chauffage, peuvent bénéficier d’un éco prêt à taux 0 et du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique, d’une TVA à taux réduit, des subventions Habiter Mieux de l’ANAH ou encore d’une Prime énergie.

 

Le gaz coûte environ 8,77 cts/kWh. Ce prix, lié à celui du pétrole, varie souvent et de manière imprévisible. En 2018, il connait trois fortes hausses successives.

femme âgée tasse

Le saviez-vous ?

La chaudiere à gaz de ville est éligible à la Prime Energie.

femme âgée tasse
Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction