Tout savoir sur la chaudière à pellets ou chaudière à granulés

Par L’équipe de rédaction

Cet appareil de chauffage fonctionne sur le même principe que les chaudières traditionnelles tout en utilisant un combustible écologique et économique. S’il est compétitif en matière de rendement énergétique et de confort thermique, son prix est généralement élevé. Cependant, il est éligible à plusieurs aides gouvernementales.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

femme ordinateur tamble

Le saviez-vous ?

L’installation d’une chaudière à pellets est éligible à la Prime Energie.

femme ordinateur tamble

Un équipement performant au fonctionnement automatisé

La chaudière à pellets fonctionne de manière automatique pour l’alimentation en combustible, l’allumage et l’extinction. Le cycle de chauffe est déclenché grâce à une sonde extérieure ou un thermostat d’ambiance. Il se déroule en plusieurs phases :

 

  • arrivée des granulés dans le corps de chauffe;
  • allumage des pellets (via une sonde électrique ou une spirale);
  • combustion qui est contrôlée par un système de régulation thermique électronique;
  • arrêt de la combustion lorsque la température de consigne est atteinte.

 

Les chaudières à granulés utilisent différentes technologies pour le processus de combustion :

 

  • modèles standards : rendement énergétique moyen de 90 %;
  • modèles à micro-cogénération : rendement supérieur à 90 % pour ces appareils produisant chaleur, eau chaude sanitaire et électricité;
  • modèles à basse température : rendement supérieur à 90 % pour ces modèles à coupler impérativement avec un chauffage central à basse température;
  • modèles à condensation : rendement d’environ 100 % grâce à la récupération de la chaleur contenue dans les fumées et la vapeur d’eau.

 

On trouve aussi des chaudières à granulés multi-combustibles pouvant utiliser des bûches, du fioul, du gaz, de la biomasse… Indépendamment du modèle, ces appareils sont compatibles avec l’ensemble des systèmes de chauffage central à circulation d’eau (radiateurs, plancher ou plafond chauffant).

 

L’autonomie de la chaudière varie entre plusieurs jours et plusieurs mois. Elle dépend des besoins du foyer, du volume de pellets stocké et de leur qualité.

👉 Jamy vous éclaire sur la fabrication des granulés de bois !

 

Un appareil écologique et économique mais coûteux

Parmi les points forts de la chaudière à pellets, on peut citer :

 

  • combustible écologique et renouvelable : fabriqués à partir de résidus de bois, les granulés ont un bilan écologique favorable. Leur combustion n’impacte pas l’effet de serre car la photosynthèse absorbe plus de CO2 que celui produit par le chauffage aux pellets.
  • combustible économique : le coût des granulés par kWh (0,070 euros) est inférieur à celui des principaux autres combustibles pour chaudières (gaz naturel : 0,086, fioul domestique : 0,101, électricité : 0,152, gaz propane : 0,163). De plus, ce prix est plus stable que celui des énergies fossiles qui peuvent subir les conséquences des variations du coût du pétrole.
  • chauffage performant : les chaudières à pellets offrent des rendements thermiques élevés pouvant dépasser 90% ainsi qu’un bon confort thermique.

 

Les principaux inconvénients de la chaudière à granulés sont :

 

  • prix : en plus de son coût initial plus élevé que pour les chaudières au gaz ou au fioul, elle nécessite des investissements annexes, notamment pour le silo à pellets.
  • encombrement : lorsque le rechargement est manuel, la chaudière inclut le silo, ce qui augmente sa taille. Dans le cas d’une alimentation automatisée par vis sans fin, il faut trouver une place suffisante pour accueillir la chaudière et le silo.
  • pollution : la combustion de pellets émet des particules fines. Pour limiter cette émission, on peut installer un filtre spécifique.

Un investissement conséquent mais des subventions disponibles

Le prix d’achat d’une chaudière à pellets, globalement supérieur à celui des appareils traditionnels varie entre 5 000 et 10 000 € en fonction de plusieurs facteurs :

 

  • technologie de combustion;
  • renommée du fabricant;
  • possibilité d’utiliser plusieurs combustibles;
  • production de l’eau chaude sanitaire;
  • alimentation en pellets : simple (le silo jouxte la chaudière), par aspiration (le silo peut être éloigné de la chaudière)…

 

En ajoutant le coût de la main d’œuvre et des installations annexes (silo, ballon d’eau chaude…), le coût global est compris entre 10 000 et 20 000 €.

 

Le prix des pellets varie selon le conditionnement, la quantité et la qualité des granulés (5,92 centimes d’euros/kWh PCI en juin 2017 selon le gouvernement (1)).

 

Les équipements de chauffage et/ou de production d’eau chaude fonctionnant avec des pellets peuvent bénéficier de plusieurs aides financières dans le cadre de la rénovation énergétique.

fille chaise

Le saviez-vous ?

L’installation d’une chaudière à pellets est éligible à la Prime Energie.

fille chaise
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction