Les principaux types de chaudières et leurs modes de fonctionnements

Par L’équipe de rédaction

En plus de la source d’énergie utilisée, il est possible de distinguer les chaudières par leurs modes de fonctionnement. Il y a les chaudières au sol, idéales pour les grandes maisons et pour les familles nombreuses qui ont d’importants besoins de chauffage, et les chaudières murales qui sont beaucoup moins encombrantes et de ce fait conviennent davantage aux espaces réduits.

 

En matière de performance énergétique, les chaudières nouvelles générations s’avèrent moins énergivore et beaucoup plus efficace. Les avancées technologiques ont permis aux fabricants d’élaborer des appareils à très haut rendement. Ils offrent la possibilité d’améliorer le confort thermique et de réaliser des économies en optimisant la consommation énergétique du logement.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Critères à considérer pour le choix d’une chaudière

Pour ne pas faire le mauvais choix lors de l’achat de votre future chaudière, il est important d’évaluer au préalable vos besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire, et ce, en tenant compte du nombre de personnes occupant la maison et de la surface à chauffer. Ainsi, il sera plus facile de déterminer la puissance et les caractéristiques optimales de votre future chaudière. Cela vous évitera d’investir dans une solution trop onéreuse ou trop puissante qui ne fera que flamber inutilement votre facture.

 

Les chaudières nouvelles générations présentent aussi différentes options et fonctionnalités qui permettent d’optimiser vos consommations d’énergies, et par conséquent de réaliser des économies appréciables. La plupart des modèles sont par exemple pourvus d’un système de programmation.

 

Enfin, dans le cadre d’un remplacement de chaudière, il faut savoir qu’un changement radical de la solution de chauffage peut nécessiter des travaux importants. Le choix se fera donc en fonction du type d’installation existante et des contraintes techniques indissociables à la nouvelle chaudière (disponibilité de réseau de radiateurs, raccordement au réseau, présence ou non d’un conduit de fumée, etc.).

👉 Chaudière classique ou à condensation ? Découvrez les grands avantages de la chaudière gaz à condensation avec Jamy !

 

 

Des normes à respecter

À noter que pour garantir la sécurité des occupants et un chauffage optimal du logement, l’installation d’une nouvelle chaudière doit être effectuée dans les normes (les règles d’aérations et de ventilations, les règles de conception des conduits de fumée, etc.), d’où l’importance de faire appel à un professionnel en la matière.

Coût de l’installation d’une chaudière (gaz, bois, etc.)

Au bout d’une dizaine ou une quinzaine d’années d’utilisation, il est recommandé de remplacer la chaudière. Installer une nouvelle chaudière peut ainsi s’inscrire dans une optique de réduction de la consommation énergétique, mais aussi permettre d’adopter une solution écologique. Chaudière à gaz, chaudière basse température ou encore chaudière à bois, il est important de connaître les coûts d’installation.

 

Le prix d’une chaudière neuve dépend de plusieurs facteurs : le modèle, la marque, la taille, la performance, la puissance, le combustible utilisé. Les écarts de prix peuvent ainsi varier de manière considérable, jusqu’à 10 fois plus. Le coût comprend à la fois l’acquisition de l’équipement en lui-même, mais aussi la pose de la chaudière qui sera effectuée par un professionnel.

 

L’Agence Nationale pour l’Habitation (ANAH) estime une fourchette de prix s’élevant entre 4 000 € et 8 000 € TTC incluant la main d’œuvre et la fourniture de la chaudière.

 

En règle générale, on peut considérer les trois barèmes de prix suivants :

 

  • pour de petits modèles de chaudières (à gaz ou à fioul), il faut compter entre 1 200 € et 1 500 € HT ;
  • pour des chaudières à condensation à gaz ou à fioul, on peut estimer le coût à 2 500 € jusqu’à 3 000 € ;
  • pour des modèles plus performants de chaudières à boi, le budget moyen peut s’élever entre 6 000 € et 10 000 € HT.

 

Ces tarifs ne prennent en compte que le prix du matériel. Le coût de la pose n’est pas inclus.

Prix par type de chaudière

Une chaudière gaz à condensation peut coûter entre 4 000 € et 7 000 €, pose comprise, tandis que le prix d’une chaudière à fioul à condensation peut s’élever à 7 000 € – 10 000 €.

 

L’installation d’une chaudière basse température à gaz est généralement moins coûteuse que les modèles à condensation. Ces derniers sont en effet technologiquement plus élaborés. Les tarifs peuvent varier entre 3000 € et 6000 €.

 

Pour les chaudières à granulés bois, il faut estimer un budget médian entre 15 000 € et 25 000 €.

 

Les prix de ces différents types de chaudière peuvent varier en fonction des marques.

 

Installer une nouvelle chaudière représente un certain investissement initial. Néanmoins, les économies d’énergie qui en découlent rendent les tarifs engagés au départ rentables à terme. On y gagne également en confort de chauffe avec les nouvelles technologies plus performantes.

Conseils pour choisir un installateur

L’achat et la pose d’une chaudière nécessitent l’intervention d’un professionnel. Les tarifs des installateurs peuvent varier d’un artisan à un autre. Voici quelques conseils pour faire le meilleur choix.

 

Choisir un installateur titulaire du label RGE

L’octroi de certaines aides financières pour l’installation de chaudières est soumis à ce qu’on appelle une éco-conditionnalité.

 

Un particulier qui souhaite réaliser des travaux d’amélioration de son logement, notamment des rénovations thermiques par l’installation ou le remplacement de la chaudière, peut en effet bénéficier de subventions telles que l’éco-prêt à taux zéro ou d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) pour cet investissement.

 

Pour ce faire, les travaux de rénovation comme l’installation d’une chaudière doivent être réalisés par un professionnel du bâtiment titulaire du label de qualité RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ainsi, pour pouvoir être éligible aux différentes aides nationales et locales, il est recommandé de faire appel à des professionnels avec ce label qualité.

 

Vérifier les références de l’installateur

L’installation d’une nouvelle chaudière implique un certain montant d’investissement de départ. Il est alors important de s’assurer que les travaux de rénovation prévus soient à la hauteur de cette dépense. Pour garantir la qualité des prestations et des fournitures achetés, il est conseillé de vérifier un minimum les références de l’installateur choisi. Cela évitera des déconvenues dans le cas où le professionnel en question ne soit pas sérieux.

 

Des conseillers et des annuaires disponibles pour choisir un installateur

Il existe des plateformes spécialisées avec une liste des professionnels certifiés pouvant installer les chaudières. Ces annuaires permettent de trouver rapidement les installateurs dans sa région et qui sont habilités à fournir les équipements et à effectuer la pose permettant de bénéficier des aides de l’Etat.

 

Choisir un installateur qui propose des services d’entretien régulier de la chaudière

Dans le choix de l’installateur de la chaudière, il est important de vérifier si dans les prestations proposées, l’entretien régulier est compris. La performance et la durabilité de la chaudière sont en effet garanties par un entretien régulier du système installé. Ainsi, il est important de s’assurer que ce type de service est inclus dans le devis proposé. Cela peut faire la différence au moment de faire la sélection de l’installateur de votre chaudière.

femme ordinateur tamble

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer la majeure partie de vos travaux de rénovation avec une Prime Energie.

femme ordinateur tamble
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction