Les aides

Crédit d’impôt transition énergétique pour l’isolation des murs

cite pour l'isolation des murs

En matière de chauffage, une bonne isolation thermique permet de conjuguer confort et économie. Un enjeu important dans un contexte de hausse permanente des coûts de l’énergie. Juste derrière la toiture, les murs représentent la principale priorité en matière d’isolation. Une amélioration de l’efficacité énergétique qui peut être éligible au crédit d’impôt.

Le saviez-vous ?

Le crédit d’impôt pour l’isolation thermique des murs est cummulable avec la Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Isolation des murs : un enjeu économique important

Les murs de votre logement sont responsables de 16% à 25% de la déperdition thermique de celui-ci. Un taux important qui incite à porter une attention particulière à la qualité de leur isolation. Dans l’urgence de la reconstruction de l’après-guerre notamment, de nombreux ensembles ont été construits avec des matériaux de médiocre qualité offrant une isolation thermique et phonique minimales. De véritables passoires énergétiques impossibles à chauffer correctement malgré une consommation d’énergie importante. Heureusement l’apparition ces dernières décennies de nombreux matériaux isolants sous toutes les formes permet d’envisager des travaux d’amélioration énergétique pour transformer la passoire en logement économe! Des travaux vite rentabiliser par les économies réaliser sur la facture de chauffage l’hiver et de climatisation l’été.

Bon à savoir : fermement décidé à éradiquer les 8 millions de passoires énergétiques comptabilisées en France, le gouvernement envisage la mise en place d’un dispositif bonus-malus portant sur les revenus fonciers. En clair, plus un logement est énergivore plus la fiscalité sera lourde. Une forte incitation pour revoir l’isolation des murs.

Les techniques d’isolation des murs

Isoler les murs c’est traiter les ponts qui permettent les échanges thermiques entre
milieux ambiants intérieur et extérieur. Ce résultat peut être obtenu par l’intérieur ou l’extérieur :

  • L’isolation intérieure (ITI) : l’isolation des murs par l’intérieur a l’avantage de pouvoir s’envisager dans le cadre d’une rénovation personnelle sans autorisation de la copropriété ou de l’urbanisme. Elle induit une petite baisse de la surface habitable, une redistribution du réseau électrique et une réfection des surfaces décoratives. Elle implique en outre le relogement des occupants le temps des travaux. Son coût reste raisonnable.
  • L’isolation extérieure (ITE) : l’isolation des murs par l’extérieur intervient dans le cadre d’une rénovation globale qui nécessite les autorisations requises. Très efficace, elle vise à poser sur le bâtiment une enveloppe isolante. Elle permet la modernisation des façades et offre un gain isolant exceptionnel. Une technique qui permet le maintien des occupants sur place mais au coût plus important.

Les différents matériaux isolants.

Il existe de nombreux produits isolants que les fabricants déclinent sous formes de rouleaux ou de plaques. Le choix du matériau et son épaisseur détermine l’amélioration énergétique obtenue. A l’heure du choix, il est important de garder à l’esprit que pour être éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, les travaux doivent être conduits avec un isolant affichant une résistance thermique supérieure ou égale à 3,7 m².K/W. Quel que soit votre choix, vous opterez pour un matériau adapté à l’isolation murale c’est à dire offrant une certaine rigidité pour une bonne tenue dans le temps. Vous pouvez ainsi envisager d’utiliser :

  • des panneaux semi-rigides de laine de verre ;
  • des panneaux semi-rigides de laine de roche ;
  • des panneaux de polystyrène extrudé ;
  • des panneaux de polyuréthane ;
  • des panneaux de laine de bois ;
  • des panneaux de laine de coton ;
  • des panneaux de liège ;
  • des rouleaux de laine de verre semi-rigides ;
  • des rouleaux de fibres de bois agglomérées.

Le CITE comment ça marche?

Attention l’année 2018 sera pour le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) une année de profonds changements. Seule l’isolation en façade et pignon est désormais éligible au CITE. Les dépenses prises en compte par l’administration fiscale sont plafonnées à 8000 € pour une personne seule et 16000 € pour un couple. Des plafonds majorés de 400 € par personne à charge.

L’isolation des murs par l’extérieur donne droit à un crédit d’impôt correspondant à 30% du coût des matériaux d’isolation thermique et de la main-d’œuvre dans la limite d’un plafond de 150€ TTC/m2 pour l’isolation extérieure et de 100€ TTC/m² pour l’isolation par l’intérieur.

Ce crédit d’impôt est accordable aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit dès lors qu’ils sont fiscalement domiciliés en France. Les travaux doivent impérativement être réalisés par la société qui fournit les matériaux et celle-ci doit posséder le label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Intérieure ou extérieure, l’isolation des murs s’inscrit comme un des moyens les plus efficaces pour diminuer les dépenses de chauffage et de climatisation. N’hésitez pas à faire auditer votre logement par un professionnel qui saura vous proposer une solution adaptée et établir un devis précis. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique et les économies réalisées sur votre facture d’énergie vont rapidement amortir la dépense. Confort, économie et augmentation de la valeur de votre logement : l’isolation des murs s’impose comme une bonne idée à tout point de vue!

Le saviez-vous ?

Le crédit d’impôt pour l’isolation thermique des murs est cummulable avec la Prime Energie.

Demandez votre prime Energie