Les aides

Tout savoir sur le crédit d’impôt pour le poêle à bois

crédit d'impot poêle à bois

Il est possible d’obtenir un crédit d’impôt pour le poêle à bois de votre habitation si vous décidez d’installer ce système de chauffage. Quelles sont les réductions fiscales permises par ce dispositif ? Quel est l’intérêt du poêle à bois en matière d’économies sur les factures énergétiques ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre poêle à bûches par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Quelle est l’efficacité énergétique des poêles à bûches ?

Il est important de prendre en compte le rendement d’un système de chauffage avant de l’installer chez soi.

Le rendement énergétique correspond au rapport entre la quantité d’énergie restituée, en l’occurrence de la chaleur, et la quantité d’énergie consomme (ici, le combustible bûche). Cela signifie qu’un dispositif dont le rendement est de 100% restitue l’intégralité de son combustible en chaleur. Il n’y a aucune perte énergétique, l’utilisateur est en mesure de réaliser de véritables économies d’énergie. Le label Flamme Verte permet d’avoir une visibilité sur le rendement énergétique des poêles à bois :

  • Si votre appareil de chauffage à bûches possède une classe énergétique de 6 à 7 étoiles selon le label Flamme Verte, sont rendement énergétique est supérieur ou égal à 75%.
  • A 6 étoiles, les émissions de monoxyde de carbone sont inférieures ou égales à 0,15%, celles de particules fines inférieures ou égales à 50 mg/Nm3 (milligrammes par nanomètre cube).
  • A 7 étoiles, les émissions de monoxyde de carbone sont inférieures ou égales à 0,12%, celles de particules fines inférieures ou égales à 40 mg/Nm3.

Plus les poêles à bûches sont performants, plus ils sont économiques et moins ils polluent. Le prix d’un poêle à bois classique varie entre 350 et 2 000 euros, tandis que le prix d’un poêle à bois double combustion oscille entre 300 et 6 000 euros. Plus cher, le modèle à double combustion limite cependant les risques d’intoxication au monoxyde de carbone, tout en offrant un meilleur rendement énergétique.

Qui est éligible au crédit d’impôt pour le poêle à bois ?

Sont éligibles au crédit d’impôt pour le poêle à bois tous les occupants de maison ou d’appartement, qu’ils soient locataires, propriétaires ou occupants à titres gratuit. Les conditions indispensables pour être éligible à cette réduction fiscale sont les suivantes :

  • Le logement doit être la résidence principale de l’occupant
  • Il doit être domicilié fiscalement en France
  • L’équipement installé doit être fourni par le professionnel qui s’en charge
  • Ce dernier doit être détenteur du label RGE, « Reconnu Garant de l’Environnement »

Qu’est-ce que le crédit d’impôt pour le poêle à bois ?

Le crédit d’impôt pour le poêle à bois est le Crédit d’Impôt Transition Energétique, ou CITE. Le taux de cette déduction fiscale est de 30% pour tous les travaux impliquant l’installation de ce type de chauffage.

Ce taux s’applique sur des dépenses dont le plafond est soit de 8 000 euros, soit de 16 000 euros selon que le foyer soit composé d’une seule personne ou d’un couple soumis à une même imposition. Une majoration de 400 euros s’applique pour toute personne à charge supplémentaire au sein du foyer, un enfant ou une personne âgée de plus de 65 ans.

C’est la période allant de janvier 2005 à décembre 2018 qui est considérée pour apprécier ces plafonds. La déduction fiscale elle-même est calculée sur le montant des dépenses éligibles en déduisant les aides cumulables telles que l’éco-prêt à taux zéro ou la Prime énergie.

Notez qu’à partir de janvier 2019, une réforme fiscale prévue par l’Etat et le Ministère de l’écologie transformera le crédit d’impôt pour le poêle à bois en mécanisme de prime. Cette modification permettra aux ménages décidant de procéder à des travaux de rénovation de percevoir cette prime dès la fin de l’ouvrage. Un moyen de rendre ces travaux plus accessibles aux foyers les moins aisés du pays.

A propos des aides de l’Etat cumulables avec le crédit d’impôt pour le poêle à bois

Deux aides de l’Etat peuvent être cumulées avec le CITE : l’éco-prêt à taux zéro et la Prime énergie. L’éco-PTZ est un emprunt dont le montant maximal, pouvant être remboursé sur 15 ans, est de 30 000 euros. Ses intérêts sont totalement pris en charge par l’Etat.

De son côté, la Prime énergie est attribuée par les vendeurs d’énergie « obligés » à l’égard de l’Etat par le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Les CEE, créés en 2006, contraignent les organismes délégataires à inciter leur clientèle à réaliser des travaux en faveur de la transition énergétique.

Ils doivent détenir un certain nombre de CEE à l’issue d’un laps de temps défini (3 ans à compter de janvier 2018), qu’ils peuvent racheter auprès de leurs clients sous la forme d’un chèque bancaire : la Prime énergie.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre poêle à bûches par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie