Les aides

Crédit d’impôt pour l’isolation des murs par l’extérieur

Crédit d'impôt pour l'isolation des murs extérieurs

Isoler convenablement une habitation est impératif afin d’éviter la surconsommation du système de chauffage et d’ainsi améliorer les performances énergétiques du logement. En vue d’inciter les ménages français à réaliser des économies d’énergie, l’Etat a créé le crédit d’impôt pour l’isolation des murs par l’extérieur, une réduction fiscale visant à faciliter l’accès aux travaux de rénovation. Voici quelques éléments d’explication concernant cette aide financière.

Attention, fin du CITE !

A compter du 1er janvier 2020, le CITE à 30% disparaît au profit d’une prime forfaitaire pour les ménages modestes et d’un crédit d’impôt forfaitaire pour les autres ménages.

Engagez vos travaux

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux d’isolation des murs par l’extérieur par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Qu’est-ce que l’isolation des murs par l’extérieur ?

Isoler les murs d’une habitation par l’extérieur est une solution plus onéreuse que les travaux d’isolation par l’intérieur, mais contrairement à ces derniers, cette technique n’empiète pas sur la surface habitable du logement.

En effet, par nature, l’isolation des murs par l’extérieur n’implique aucuns travaux à l’intérieur du domicile. Les occupants ne sont pas non plus tenus d’évacuer les lieux durant l’ouvrage. Il existe par ailleurs plusieurs méthodes pour réaliser cette intervention :

  • Sous enduit
  • Par façade ventilée (maison individuelle ou bâtiment collectif)
  • Travaux sur des surfaces enterrées et des fondations
  • Par façade préfabriquée

Isoler les parois murales d’une maison par ce biais est aussi l’occasion de réaliser un ravalement de façade. Il est donc possible d’améliorer la performance énergétique du bâti, tout en améliorant l’apparence visuelle et l’esthétique de l’habitation.

Selon l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, l’ADEME, les murs sont à l’origine de 20 à 25% des déperditions thermiques d’une habitation. En d’autres termes, lorsqu’ils sont correctement isolés, ils permettent de réduire la consommation d’énergie dans des proportions équivalentes.

Quelles sont les conditions pour obtenir le crédit d’impôt pour l’isolation des murs par l’extérieur ?

Pour bénéficier du crédit d’impôt pour l’isolation des murs par l’extérieur (Crédit d’Impôt Transition Energétique, ou CITE), peu importe que vous soyez locataire ou propriétaire résident au sein de votre logement. Cependant, vous devez être fiscalement domicilié en France, et les travaux de construction de votre habitation doivent s’être terminés depuis deux ans au moins. Il peut s’agir d’une maison comme d’un appartement, mais dans tous les cas le logement doit être votre résidence principale.

Par ailleurs, les matériaux d’isolation utilisés lors des travaux doivent être fournis par le professionnel ou l’entreprise qui s’en occupe. Selon le principe d’éco-conditionnalité, l’artisan ou la société concerné doivent aussi être certifiés RGE (label « Reconnu Garant de l’Environnement »). La résistance thermique du matériau d’isolation doit être supérieure ou égale à 3,7 m² K/W.

Quelles sont les aides cumulables avec le crédit d’impôt pour l’isolation des murs par l’extérieur ?

Notez qu’il est possible de cumuler d’autres aides répondant à l’éco-conditionnalité avec le Crédit d’Impôt Transition Energétique :

  • L’éco-prêt à taux zéro, un emprunt bancaire au montant maximal de 30 000 euros remboursables sur 15 ans. Les intérêts de l’éco-PTZ sont pris en charge de manière intégrale par l’Etat.
  • Les subventions de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) attribuées selon des conditions de ressources aux foyers modestes et très modestes.
  • La Prime énergie, inscrite dans le cadre des Certificats d’Economies d’Energie. La prime énergie est attribuée par des organismes délégataires de l’Etat, sous la forme d’un chèque bancaire remis en fin des travaux.
  • Les aides des collectivités territoriales, dont le montant et les conditions varient selon la localisation géographique.

En quoi consiste le Crédit d’Impôt Transition Energétique ?

Avec le crédit d’impôt pour l’isolation des murs par l’extérieur, vous disposez d’une déduction fiscale de 30% sur les dépenses concernant les travaux éligibles. Ces sommes sont soumises à un plafonnement d’un montant de 8 000 euros dans le cas d’un foyer composé d’une seule et unique personne. Si le foyer est composé d’un couple étant sujet à une imposition commune, alors ce plafonnement passe à 16 000 euros.

Une majoration de 400 euros supplémentaires s’applique à ces seuils spécifiques, dans le cas où le foyer compte une personne de plus à charge. Il peut s’agir d’une personne âgée de plus de 65 ans, ou bien d’un enfant.

Notez que la reconduction du Crédit d’Impôt Transition Energétique prendra fin le 31 décembre 2018. Passé cette date, le gouvernement et plus particulièrement le Ministère de l’écologie ont manifesté la volonté de transformer cette réduction fiscale en une prime directement accessible à la fin des chantiers.

L’objectif de cette réforme fiscale est de rendre plus accessible les travaux d’isolation thermique et de rénovation énergétique aux foyers modestes. Cela s’inscrit dans les buts définis par la loi de transition énergétique, visant à réduire le phénomène de précarité énergétique et de permettre au plus grand nombre de mettre à niveau les performances de leurs habitations.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux d’isolation des murs par l’extérieur par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie