Gros plan sur de la laine de verre

Tout savoir sur l’isolation phonique du plafond

Il peut arriver d’être soumis à des nuisances sonores dans son logement. Bruits de pas des voisins, travaux à proximité, rue passante… Pour vivre tranquillement chez soi et éviter les conflits entre voisins et les désagréments du quotidien, la solution la plus efficace est l’isolation phonique de votre plafond. Voici comment procéder !

L’isolation phonique du plafond, c’est quoi ?

L’isolation phonique du plafond a pour objectif de réduire les bruits qui proviennent des étages du dessus en le tapissant de panneaux isolants. Bien sûr, le voisin d’en haut pourrait faire un effort en tapissant son sol d’une moquette ou d’une sous-couche de parquet pour ne pas vous déranger. Cependant, comme vous ne pouvez pas non plus lui imposer ces travaux, le meilleur moyen d’éviter le bruit est de mieux isoler votre logement.

 

La mise en place de l’isolation phonique du plafond

Il est important de privilégier des matériaux légers pour isoler un plafond. Les isolants que vous trouvez dans le commerce sont souvent proposés :

 

  • en panneau
  • en rouleau
  • en plaque

 

Les plaques de mousse sont les plus recommandées par les professionnels puisqu’elles sont très légères et faciles à manier. Leur installation est très simple, puisqu’il suffit de les découper pour bien ajuster leur dimension à la surface de votre plafond et de les coller à l’aide d’une colle acrylique. Il ne faut pas oublier que le choix de la colle est aussi important. Certaines sont agressives pour l’isolant et risquent de l’abîmer.

 

Vous pouvez également prévoir la création d’un faux plafond acoustique. Cette méthode nécessite la mise en place d’une ossature métallique fixée en suspension. Le vide ainsi créé sous votre plafond sert à accueillir l’isolant, recouvert d’un faux plafond pour plus d’esthétisme.

 

Dans tous les  cas, nous vous conseillons de faire appel à un artisan qualifié pour la pose de vos isolants. Vous vous assurez une installation de qualité et conforme aux normes.

 

Comment entretenir votre installation ?

L’isolation phonique du plafond ne demande pas d’entretien spécifique. En revanche, quelques précautions sont à prendre avant son installation pour garantir sa longévité :

 

  • S’assurer de l’absence d’animaux ou d’insectes nuisibles dans le plafond comme des rongeurs, des termites ou des blattes.
  • Vérifier que le plafond ne présente pas de trous susceptibles de faire passer l’humidité depuis l’étage supérieur. Si le cas se présente, pensez à les reboucher, et/ou prévoyez une couche imperméable avant de fixer les isolants.

Quel isolant choisir pour votre plafond ?

Les isolants les plus adaptés pour le plafond sont :

  • les laines minérales, dont la laine de verre et la laine de roche
  • le polystyrène expansé (PSE)
  • le polyuréthane

Tous ces isolants n’offrent pas la même performance d’isolation phonique. Il vous revient de choisir l’isolant idéal selon le niveau d’isolation souhaité ou l’intensité du bruit à amortir. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel RGE. Il saura vous conseiller un isolant adapté à votre situation

Quel isolant choisir pour votre plafond ?

Les isolants les plus adaptés pour le plafond sont :

 

  • les laines minérales, dont la laine de verre et la laine de roche
  • le polystyrène expansé (PSE)
  • le polyuréthane

 

Tous ces isolants n’offrent pas la même performance d’isolation phonique. Il vous revient de choisir l’isolant idéal selon le niveau d’isolation souhaité ou l’intensité du bruit à amortir. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel RGE. Il saura vous conseiller un isolant adapté à votre situation.

Quels sont les avantages et inconvénients ?

Les principaux avantages

L’isolation phonique de votre plafond vous offre de nombreux avantages :

 

  • Les bruits venant des étages sont considérablement atténués en appartement
  • Les bruits extérieurs seront amortis si vous habitez près d’une zone exposée comme une gare ou un aéroport.
  • Elle optimise aussi l’isolation thermique de votre logement, en réduisant les déperditions thermiques au niveau du plafond. Des travaux deux en un !

 

Les principaux inconvénients

  • En créant un faux plafond, l’installation fait perdre quelques centimètres de hauteur à l’intérieur de votre logement.
  • C’est une opération parfois contraignante. Elle vous oblige à refaire entièrement votre plafond, comme dans le cadre d’une rénovation.

Combien ça coûte ?

Le coût d’une isolation phonique de plafond comprend deux éléments : le prix de la pose par votre artisan et le prix de l’isolant. Si vous choisissez des plaques de plâtre par exemple, prévoyez un coût de 6,60 € environ par m². Pour un isolant naturel tel que le liège, il vous faut un budget de 8,67 €/m². La mousse en polyuréthane alvéolée, elle, coûte à peu près 11,30 € le m². Dans le cas où vous optez pour des panneaux d’isolation acoustique, il vous faut compter en moyenne 25,65 €/m².

couple âgé

Pour financer vos travaux, pensez à la Prime Effy ! Versée sous forme de chèque, elle vous aide à isoler votre maison à moindre coût.

couple âgé