Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Le poêle à bois d’angle : fonctionnement, variantes et prix

Par L’équipe de rédaction

Le poêle à bois d’angle fonctionne comme tous les autres poêles à bois. Sa différence se trouve au niveau de sa forme qui lui permet de se positionner dans l’angle d’une pièce. Ce qui permet une meilleure optimisation de l’utilisation de l’espace. Le poêle d’angle peut utiliser différents types de combustibles (bûches ou granulés de bois) et avoir différents types de fonctionnement (à convection, à rayonnement, à accumulation, etc.).

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce que le poêle à bois d’angle ?

D’un point de vue technique, le poêle d’angle offre des fonctionnalités identiques à celles des poêles traditionnels. On distingue deux types de poêles à bois d’angle, le poêle à bûches et le poêle à pellets (granulés), tous deux conformes à la réglementation RT 2012.

 

Le poêle d’angle à bûches

Il est alimenté par des bûches de 40 à 70 cm et offre une puissance de 6 à 15 kW. Il est composé d’une porte et d’une grille en acier fumisterie ou en fonte. Il est également équipé d’un pare-flamme pour refouler les flammes hors du conduit.

 

D’un point de vue pratique, la plupart des modèles disposent d’un emplacement pour ranger les bûches.

 

Ils peuvent aussi être dotés d’une technologie double combustion qui, en brûlant les résidus tels que le monoxyde de carbone contenus dans les fumées, permet d’obtenir un rendement supérieur ou égal à 80 %.

 

L’autonomie d’un tel appareil, en feu continu, est comprise entre 8 et 10 heures.

 

Le poêle d’angle à pellets

Il est alimenté par des pellets ou granulés de bois composés de sciure de bois compressée, une énergie propre et renouvelable issue de la biomasse.

 

Il délivre une puissance thermique progressive pouvant atteindre 8kW.

 

Il dispose d’une autonomie allant de 40 heures à plusieurs jours en fonction du modèle, de la capacité de sa réserve, de l’isolation de l’habitat et du climat de la région concernée.
Il offre un rendement supérieur à 90 %.

 

Le poêle d’angle à pellets peut être commandé par programmation électronique

Les différents types de poêle à bois d’angle

Le poêle à bois d’angle à convection

Le poêle à convection produit de l’air chaud réparti par un système de ventilation dans les autres pièces de l’habitat à travers des conduits. Ce type de poêle chauffe plus rapidement et est plus réactif que les poêles à rayonnement.

 

Le poêle à bois d’angle à rayonnement

C’est un modèle de chauffage basse température qui transmet d’abord les calories à des masses comme les murs ou le poêle lui-même qui vont à leur tour la restituer de manière homogène à la pièce. Il n’assèche pas l’air et ne brasse pas de poussière (contrairement au poêle à convection)

 

Le poêle à bois à accumulation

Il se caractérise par sa technologie qui consiste à libérer progressivement de la chaleur plusieurs heures après l’extinction du foyer.

Installation, entretien et prix

Installation

Le poêle doit idéalement être placé à proximité d’un conduit existant auquel il sera raccordé. Si le conduit n’existe pas encore, il faudra en créer un, le plus vertical possible pour que les fumées s’évacuent plus facilement en respectant les contraintes réglementaires. Toutefois, l’utilisation de dévoiements et de coudes permet de changer la direction des conduits et de traverser des cloisons si nécessaire.

 

Tout poêle de moins de 25 kW doit, selon la réglementation, disposer d’une arrivée d’air directe donnant sur l’extérieur, sur un vide sanitaire ou un local. Pour des raisons de confort, le foyer doit être placé loin de cette arrivée d’air.

 

Le poêle doit être éloigné des parois combustibles (mur en bois notamment) à moins de les isoler comme il se doit. Tout plancher combustible doit être isolé par une plaque d’acier ou de verre.

 

Entretien

Un ramonage annuel réalisé par un professionnel qualifié est obligatoire. Il permet de vérifier que le conduit n’est pas obstrué. Un nettoyage du poêle est généralement effectué avec le ramonage.

 

En dehors de cela, le poêle à bois d’angle exigera régulièrement :

 

  • Un décendrage, c’est à dire l’enlèvement des cendres de l’appareil
  • Le nettoyage de la vitre avec vérification du joint de vitre à changer si nécessaire

 

Quel prix pour un poêle à bois d’angle ?

Le prix des poêles d’angle est fonction de l’énergie, de la technicité, de la puissance et de la marque. Il faut compter :

 

  • Entre 450 et 1 500 € TTC pour un modèle à bûches
  • Entre 1 500 et 3 500 € pour un poêle à pellets

Avantages et inconvénients

Le poêle à bois d’angle a plusieurs avantages :

 

  • Il optimise l’espace en se glissant dans les angles des murs utilisant ainsi l’espace réduit dont il a besoin, sans perte de puissance de chauffe, de fonctionnalité ou de qualités esthétiques.
  • Il est doté de capacités de chauffe élevées et peut ainsi servir de chauffage principal d’une maison ou d’un appartement. En fonction de la région et du niveau d’isolation de la maison, un poêle à bois d’angle de puissance moyenne peut chauffer une surface de 120 m² ou un volume de 300 m³.
  • Associé à un réseau aéraulique, il peut distribuer la chaleur partout dans la maison.
  • Il trouve particulièrement sa place dans les grandes pièces à vivre qui sont ouvertes sur différents espaces. Il participe au confort d’un salon, à son intimité en offrant de la chaleur et le plaisir de voir danser les flammes derrière la vitre.
  • Il offre à la fois l’esthétisme d’un feu de bois sans les inconvénients et le coût d’une cheminée.

 

En parallèle de ses avantages, le poêle à bois d’angle a aussi des inconvénients. En effet, comme tout poêle utilisant du bois de chauffage, le poêle à bois d’angle nécessite de disposer d’un espace de stockage dans un environnement sec ainsi qu’un approvisionnement régulier. La gestion des bûches de bois peut aussi être assez contraignante, notamment pour les personnes âgées.

 

Le poêle à bois, étant un système de chauffage écologique, il est éligible à plusieurs aides et subventions, telles que le crédit d’impôt transition énergétique, l’éco PTZ ou la prime énergie.

Comment recevoir la Prime Énergie - 1

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre système de chauffage écologique avec une Prime Energie.

Comment recevoir la Prime Énergie - 1
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction