Tout savoir sur la pompe à chaleur eau-eau

Par L’équipe de rédaction

La pompe à chaleur eau-eau est un équipement qui plaît beaucoup. Cependant, elle n’est pas adaptée à tous les types de logements et son installation est soumise à quelques contraintes. Découvrez comment elle fonctionne, les démarches et travaux à réaliser pour l’installer et les aides disponibles pour financer son acquisition.

 

Dans la famille des PAC, je demande la pompe à chaleur air-eau ! Chez Effy, vous pouvez profiter d'une offre clé en main pour installer votre pompe à chaleur à partir de 2 100 €. 

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Le fonctionnement de la pompe à chaleur eau-eau

Puiser la chaleur dans les nappes phréatiques

Pompe à chaleur eau-eau unité intérieure

La pompe à chaleur eau-eau fonctionne sur le principe de l’aquathermie : elle puise les calories présentes sous terre, dans l’eau des nappes phréatiques, des lacs ou des rivières pour chauffer la maison ou l’eau chaude sanitaire.


👉 Pourquoi ? L’eau des nappes phréatiques offre l’avantage d’avoir une température constante tout au long de l’année, comprise environ à 10 °C.

 

Voici comment fonctionne ce système de chauffage :
 

  • Des capteurs verticaux ou horizontaux enterrés récupère les calories.
  • Les calories sont envoyées dans le liquide frigorigène de la pompe et transformées en chaleur. 
  • Cette chaleur alimente le circuit de chauffage central.

 

À savoir

Si le système ne contient qu’un forage, le liquide caloporteur est généralement du glycol. Avec un deuxième forage, on peut rejeter l’eau dans le sol une fois ses calories transmises au circuit de chauffage pour éviter que la nappe phréatique ne tarisse.

Un système compatible avec plusieurs émetteurs de chaleur

La pompe à chaleur eau-eau peut alimenter plusieurs types d’émetteurs de chaleur :

 

 

Une femme marche pied nus sur son plancher

Elle est aussi compatible avec un système réversible. C'est-à-dire qu'elle peut vous procurer de la fraîcheur en été si elle est connectée à un ventilo-convecteur ou à un plancher chauffant rafraîchissant.

Le compresseur qui permet de faire fonctionner la pompe à chaleur eau-eau est alimenté électriquement, mais ce mode de chauffage utilise principalement une source d’énergie renouvelable et gratuite.
 

 

Une installation complexe

Forage dans la terre

La première chose importante est de disposer d'un point d'eau naturel suffisamment proche de votre logement. Avant de vous lancer dans les travaux d'installation, il est nécessaire de réaliser une étude de l'eau.


Une fois les autorisations nécessaires réunies, place au forage ! L'entreprise RGE qui s'occupe de l'installation doit percer le sol pour atteindre la nappe phréatique et y disposer les capteurs. Ensuite, il n'y a plus qu'à raccorder le tout à votre réseau de chauffage et d'eau chaude

Les points important :

👉 L'étude du terrain
👉 Obtenir les autorisations nécessaires
👉 Travailler avec un artisan RGE qualifié

Les atouts et faiblesses de la PAC eau-eau

Les avantages

Le plus grand atout de la pompe à chaleur eau-eau est la fiabilité du dispositif. Quelle que soit la période de l’année, la température de l’eau souterraine est stable, ce qui rend possible son utilisation en autonomie. Elle offre également d’autres avantages :
 

  • Elle permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.
  • Elle offre un excellent COP.
  • Elle est éligible à de nombreuses aides à la rénovation énergétique.
  • Lorsqu’elle est réversible, elle peut aussi servir de climatisation en été.

 

👉 Le COP, c'est quoi ?

Les performances des pompes à chaleur sont calculées selon un coefficient appelé COP. Il correspond au rapport entre l’énergie consommée (l’électricité nécessaire à leur fonctionnement) et l’énergie restituée. La PAC eau-eau offre l’un des COP les plus élevés, délivrant 3 à 4 kWh d’énergie par kWh d’électricité consommé.

Le COP s’évalue en tenant compte de deux températures données : la température du sol et celle de l’eau à sa sortie de la pompe à chaleur. Cette température est indiquée -5°C pour les pompes à chaleur à eau.


Les inconvénients

La pompe à chaleur eau-eau a aussi quelques limites, surtout dues à la configuration nécessaire pour son installation :
 

  • Il faut disposer d’une nappe phréatique accessible à proximité.
  • Son installation nécessite de lourds travaux souvent très longs et un terrain assez grand pour réaliser les forages.
  • Ce dernier point explique son coût très élevé.
  • Il faut impérativement réaliser des démarches administratives et obtenir une autorisation de modifier les sous-sols pour accéder à une nappe phréatique.

Combien ça coûte ?

Un coût d'installation important

L’installation d’une pompe à chaleur eau-eau représente un coût moyen situé entre 20 000 et 25 000 € pour une maison de 100 m2. Ce prix comprend :
 

  • l’achat du matériel
  • l’installation
  • la réalisation des forages


Ce coût peut fortement varier suivant les caractéristiques de la pompe à chaleur (notamment son COP), la région et surtout la configuration des lieux. C'est ce dernier point qui détermine la profondeur des forages et l’accessibilité du terrain. Pour faire son choix, il faut aussi prendre en compte les frais d’entretien annuels d’environ 200 €.

 

Un coût d'utilisation intéressant

part 350

Si le coût initial s’avère élevé, la consommation énergétique annuelle est plus raisonnable. La pompe à chaleur eau-eau utilise une source d’énergie renouvelable et gratuite. Son compresseur électrique occasionne des frais de l’ordre de 5 à 15 € / m2. Plus la surface à chauffer est importante, plus ce système de chauffage sera rentabilisé rapidement.

Des aides pour réduire le coût des travaux

Si le coût de départ est assez important, l’installation de la pompe à chaleur peut être en partie amortie par des aides financières :
 

Téléconseillers

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre PAC eau-eau par une prime énergie.

Téléconseillers
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction