Tout savoir sur la pompe à chaleur à basse température

Par L’équipe de rédaction

Écologique et économique, la pompe à chaleur à basse température constitue un mode de chauffage idéal pour chauffer un logement dans les régions tempérées et le climatiser en été. Focus sur la PAC à basse température.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

femme âgée tasse

Ma pompe à chaleur à partir de 2 100 €

Offre Effy : installez une PAC et économisez jusqu’à 60 % sur votre facture

femme âgée tasse
J'installe ma pompe à chaleur

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur à basse température ?

La pompe à chaleur à basse température appartient à la gamme des modèles air/eau de ce type d’appareils. En réchauffant les calories qu’elle puise dans l’air extérieur, elle produit de l’eau chaude à redistribuer dans un circuit de chauffage ou à utiliser pour les besoins domestiques.

👉 Comment fonctionne une pompe à chaleur ? Jamy vous dit tout !
 

La pompe à chaleur à basse température se distingue de son homologue dit à haute température par sa capacité plus réduite à réchauffer l’eau. L’eau fournie par une pompe à chaleur à basse température atteint 35 °C à 50 °C, une température adaptée aux points chauds appartenant eux-mêmes à la catégorie des dispositifs à basse température.

 

Installé correctement et bien réglé, c’est un système de chauffage performant au rendement énergétique intéressant du fait de l’écart de température peu élevé entre l’air capté à l’extérieur et l’eau produite pour chauffer le logement. Généralement, ce type de pompe à chaleur sert de complément à un autre mode de chauffage au regard de son incapacité à fonctionner à des températures inférieures à 5 à 10 °C. Certains fabricants affirment toutefois que leurs appareils restent efficaces même en cas de températures négatives. Veillez donc à vous renseigner sur ce point avant tout achat.

 

Particulièrement intéressante lorsqu’elle est associée à un plancher chauffant hydraulique et à une bonne isolation thermique, elle est le plus souvent installée dans le cadre d’une construction neuve. Elle peut cependant intégrer un logement à rénover si celui-ci a fait l’objet de travaux d’isolation adaptés.

La pose et l’entretien d’une pompe à chaleur air/eau

Pour être la plus performante possible, une pompe à chaleur doit être posée par un professionnel du chauffage formé à ce genre d’installation. La localisation pertinente de l’appareil et sa mise en route déterminent l’efficacité future du dispositif.

 

L’entretien d’une pompe à chaleur à basse température est réalisé de manière annuelle par un professionnel qui en contrôle le fonctionnement et se charge de nettoyer les différents éléments la composant. Pour une plus grande sérénité, optez pour un contrat d’entretien qui vous dispense de vous souvenir de la date à laquelle contacter votre chauffagiste et comprend souvent une intervention en cas de panne.

Les avantages et les inconvénients de la PAC à basse température

La pompe à chaleur air/eau à basse température affiche de nombreux avantages :

 

  • C’est un système qui est alimenté à 75 % par une énergie inépuisable et renouvelable : l’air extérieur.
  • C’est un mode de chauffage extrêmement économique et respectueux de l’environnement qui atteint facilement les classements allant de A+ à A+++ sur les étiquettes énergétiques.
  • Elle possède un meilleur rendement que la pompe à chaleur à haute température et s’avère beaucoup moins chère à l’achat.
  • Elle se charge également de la production d’eau chaude sanitaire lorsqu’elle est couplée à l’énergie solaire. On l’appelle alors pompe à chaleur hybride.
  • De nombreux modèles dits réversibles chauffent le logement en hiver et sont capables de le climatiser en été.

 

Il existe cependant quelques inconvénients à l’installation d’une pompe à chaleur à basse température :

 

  • Pour qu’elle fonctionne de manière optimale, il est indispensable que l’habitation soit très bien isolée.
  • Elle doit être reliée à un réseau de chauffage lui-même à basse température comme certains types de radiateurs ou un plancher chauffant hydraulique.
  • Elle est plus adaptée aux régions relativement chaudes, car elle maintient difficilement son fonctionnement en cas de températures extérieures négatives.

Coût d’achat et d’installation

En principe, l’installation d’une pompe à chaleur air/eau revient entre 5 000 € et 10 000 €, main-d’œuvre comprise. En construction neuve ou dans le cas d’une rénovation totale du système de chauffage, il faudra prévoir des coûts supplémentaires pour la mise en place d’un plancher chauffant hydraulique ou de points chauds à basse température compatibles avec la PAC. Comptez environ 100 €/m² pour la pose d’un plancher chauffant à eau et de 200 € à 1 000 € par radiateur à basse température.

 

Faire installer une pompe à chaleur air/eau par un professionnel RGE donne droit à certaines aides de l’État comme la prime Coup de Pouce Chauffage, le crédit d’impôt pour la transition énergétique, l’Éco-Prêt à taux Zéro ou la Prime Énergie.

LaPrimeEnergie-LPE

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre pompe à chaleur basse température énergétique par une Prime Energie.

LaPrimeEnergie-LPE
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction