Faut-il choisir une pompe à chaleur réversible ?

Par L’équipe de rédaction

Une pompe à chaleur réversible est capable à la fois de chauffer un bâtiment en saison hivernale et de le rafraîchir en saison estivale, pour bénéficier d’une température confortable toute l’année. Cette option équipe de plus en plus de pompes à chaleur air-air, air-eau et eau-eau. Pratiques, écologiques et compacts, ces appareils permettent de gagner de la place et de maîtriser sa consommation d’énergie. L’investissement initial peut être amorti rapidement si l’opération est éligible à une Prime Énergie.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur réversible ?

Certaines pompes à chaleur sont réversibles, c’est-à-dire également capables de refroidir l’air ambiant. Le processus est dit actif lorsqu’il consiste à faire fonctionner la PAC avec un cycle inversé : la circulation du fluide frigorigène se fait dans le sens opposé, ce qui permet de transférer une partie des calories de la pièce vers l’extérieur. Il peut aussi être passif si l’environnement où la PAC puise de l’énergie, par exemple de l’eau de nappe phréatique, a naturellement une température plus basse que le bâtiment. Dans ce cas, la circulation du fluide caloporteur dans le réseau suffit à réguler la température, sans actionner le compresseur et le détendeur.

 

La mise en route du mode rafraîchissant peut être automatique, en fonction de la température, ou manuelle.

👉 Comment fonctionne une pompe à chaleur ? Jamy vous dit tout !
 

Les PAC réversibles peuvent être de différents types :

 

  • Les PAC air-air sont presque toutes réversibles. Elles conviennent bien pour les régions plutôt chaudes : les besoins de chauffage peu élevés en hiver peuvent être assurés par une pompe à chaleur air-air, et la fonction rafraîchissante est agréable pour les étés chauds.
  • Il existe des PAC air-eau réversibles. Le fonctionnement en rafraîchissement est plus progressif, car l’appareil ne diffuse pas d’air froid : la température de l’air de la pièce est abaissée par l’intermédiaire du sol chauffant ou des radiateurs.
  • Certaines PAC eau-eau sont équipées d’un mode de refroidissement, là encore progressif. Elles sont généralement un très haut rendement et leurs performances ne sont pas affectées par la température extérieure car elles utilisent l’eau souterraine et non l’air.

 

L’installation d’une pompe à chaleur réversible n’impose pas de contraintes supplémentaires par rapport à l’installation d’une pompe à chaleur simple. L’entretien annuel est également similaire.

Avantages et inconvénients

Voici un aperçu des avantages et inconvénients des PAC réversibles :

 

Quelques éléments à prendre en compte avant d’installer une pompe à chaleur réversible
Avantages d’une pompe à chaleur réversible Inconvénients d’une pompe à chaleur réversible
  • L’appareil assure deux fonctions, ce qui permet de gagner de la place.
  • La valorisation de ressources renouvelables permet de consommer peu d’énergie pour chauffer ou rafraîchir un bâtiment.
  • Comme pour une PAC non réversible, il est possible de bénéficier de la Prime Énergie pour l’installation en remplacement d’une chaudière vétuste.
  • Pour les PAC utilisant l’air, l’unité extérieure peut être bruyante et il faut prévoir un emplacement ne causant pas de gène visuelle.
  • Pour les PAC utilisant l’eau souterraine, la pose nécessite des travaux relativement importants.
  • Les PAC air-air et air-eau sont sensibles à la température extérieure : la performance du chauffage peut être altérée en dessous de -10 °C, et celle du refroidissement au-delà de 30 °C.

Coût d’une PAC réversible : achat, installation, entretien et utilisation

Pour estimer le coût d’une pompe à chaleur réversible de manière globale, il faut tenir compte des frais engagés à chaque étape voici quelques valeurs indicatives des ordres de grandeur à prévoir :

 

  • Achat et pose de la PAC réversible : 6 000 € à 15 000 € environ
  • Si nécessaire, création du réseau de chauffage central avec radiateurs ou plancher chauffant : 4 000 € à 10 000 € environ
  • Entretien annuel par un professionnel : 150 € à 300 € environ
  • Fonctionnement : 500 € à 700 € par an environ pour un logement de 100 m²

 

Pour 100 m² de surface, l’économie réalisée se situe souvent aux alentours de 2 000 € à 3 000 € par an en comparaison avec un chauffage électrique classique, soit un retour sur investissement conséquent dès 5 à 7 ans.

 

Pour calculer facilement les économies que vous pouvez réaliser, relevez le COP de la pompe à chaleur, ou coefficient de performance. Cet indicateur représente la quantité d’énergie restituée par rapport à la quantité d’énergie électrique consommée. Un COP de 4 signifie que la pompe à chaleur génère 4 fois plus d’énergie que ce qu’elle utilise sous forme d’électricité, donc vous pouvez diviser votre facture de chauffage par 4 par rapport à un chauffage électrique traditionnel.

Conseiller Effy homme

Le saviez-vous ?

Vous pouvez recevoir jusqu’à 4 400 € de prime pour l’installation d’une pompe à chaleur.

Conseiller Effy homme
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction