Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Cumulus : le guide complet pour choisir le chauffe-eau idéal

Vous avez besoin d’un nouveau chauffe-eau ? Vous ne savez pas quel type de cumulus choisir ? Vous hésitez entre investir dans un chauffe-eau instantané ou investir dans un chauffe-eau à accumulation ? Ce guide est fait pour vous. Retrouvez-y tout ce qu’il faut savoir sur les différentes technologies existantes et faites le bon choix.

 

Chiffrez vos travaux d’installation de chauffe-eau !

J'estime mon devis

Simulation gratuite en 2 minutes

Qu’est-ce qu’un cumulus ?

Le cumulus est un chauffe-eau à accumulation. Il produit et stocke de l’eau chaude sanitaire (ECS).

 

Plus concrètement, il est composé d’une cuve émaillée isolée thermiquement dite ballon d’eau chaude, d’une résistance, d’un thermostat de régulation de température et d’un système de protection contre la corrosion (anode).

 

Chauffe eau sur un mur de carrelage bleu

 

Voici comment il fonctionne :

 

  • L’eau froide arrive par le bas et est chauffée par la résistance qui se met automatiquement en marche dès que la température baisse au-dessous du seuil réglé par le thermostat.
  • Une fois chauffée, l’eau monte naturellement vers le haut de la cuve grâce au phénomène de stratification (l’eau chaude est moins dense et plus légère que l’eau froide).
  • La température de l’eau est maintenue au niveau souhaité par l’isolation de la cuve.
  • L’eau chaude est distribuée via les points de puisage (évier, lavabo, pommeau de douche, etc.) au moyen d’une canne de puisage installée sur la partie supérieure de la cuve, évitant ainsi le mélange entre l’eau chaude et l’eau froide.

Quels sont les avantages et inconvénients d’un cumulus à eau chaude ?

Ci-dessous quelques raisons pour lesquelles vous devez envisager l’installation d’un cumulus à eau chaude :

 

✔️ Facilité d’installation et d’utilisation : il suffit de le brancher sur une arrivée d’eau froide, un point de puisage et une source d’énergie pour produire et utiliser de l’ECS.

 

✔️ Confort d’utilisation : vous avez de l’ECS à disposition en permanence même si vous êtes nombreux à vous en servir. Et le débit d’utilisation ne varie pas avec la pression de l’eau.

 

✔️ Disponibilité de l’ECS à toute heure même en cas de coupure de courant ou de panne du réseau d’eau sanitaire.

 

✔️ Cas du cumulus électrique : si vous avez souscrit une option tarifaire heures pleines/heures creuses, vous pouvez profiter d’une ECS à moindre coût. Vous en produisez pendant les heures creuses et vous l’utilisez à n’importe quelle heure de la journée. 

 

En ce qui concerne les inconvénients, sachez que :

 

❌ La taille de la cuve augmente avec sa capacité, son installation peut donc être plus ou moins difficile selon la configuration du logement.

 

❌ Le cumulus consomme une quantité considérable d’énergie pour maintenir l’eau à une température constante et cela se fait ressentir sur la facture énergétique.

 

❌ Le cumulus a besoin d’un entretien régulier pour assurer son bon fonctionnement et sa longévité.

 

❌ Si la température à laquelle vous réglez le thermostat du cumulus n’est pas suffisamment élevée, des bactéries peuvent se former et se multiplier dans l’eau stockée, et cela peut nuire à votre santé.

Quels sont les différents types de cumulus ?

Plusieurs types de cumulus sont proposés sur le marché. Ils se différencient par leur technologie et par la source d’énergie qu’ils utilisent pour fonctionner.

 

Cumulus électrique

 

Le cumulus électrique utilise l’électricité pour produire de l’ECS : c’est une résistance électrique qui chauffe l’eau de la cuve. Il peut s’agir :

 

  • D’une résistance stéatite : enveloppée dans de l’acier émaillé pour une meilleure protection contre le tartre et la corrosion.
  • D’une résistance blindée : entre directement en contact avec l’eau, est moins performante et s’entartre facilement.

Fonctionnement d'un chauffe-eau électrique

schéma fonctionnement chauffe-eau électrique Effy

Le cumulus à eau chaude électrique est facile à installer et ne nécessite pas de conduit d’évacuation. Certains modèles sont équipés d’un système de sécurité et de protection contre la surchauffe qui coupe automatiquement l’alimentation électrique en cas de surchauffe et/ou de dysfonctionnement de l’équipement.

 

🤔 Le cumulus électrique est-il intéressant ? Le cumulus électrique est cher à l’utilisation, car l’électricité coûte cher et son prix ne cesse d’augmenter au fil des années. Pour faire des économies d’énergie, il faut se tourner vers des alternatives moins énergivores et moins dépendantes des énergies fossiles.

 

Cumulus à gaz

Le cumulus à gaz produit de l’ECS par combustion de gaz naturel, de propane ou de butane. Pour fonctionner, il a besoin de :

 

  • Une alimentation en gaz : il faut le relier à un conduit de gaz.
  • Un brûleur : situé au fond de sa cuve, c’est là que se déroule la combustion du gaz et le chauffage de l’eau sanitaire.
  • Un thermostat de régulation : il permet à l’utilisateur de définir la température d’eau qui lui convient. Une fois celle-ci atteinte, l’alimentation en gaz est coupée pour éviter la surchauffe.
  • Un ballon d’eau qui stocke l’ECS produite et la maintient à la température souhaitée.
  • Un conduit d’évacuation des fumées de combustion.

 

Le cumulus au gaz a une capacité de chauffe élevée. Il est plus écologique et plus économique (à l’utilisation) que le cumulus électrique. Le gaz coûte, en effet, 2 à 3 fois moins cher que l’électricité. Ce qu’on lui reproche c’est son installation complexe et onéreuse.

 

Cumulus thermodynamique

Le cumulus thermodynamique fonctionne de la même manière qu’une pompe à chaleur (PAC) :

 

  1. Il capte les calories contenues dans l’air ambiant par le biais d’un échangeur thermique et les utilise pour chauffer un liquide caloporteur.
  2. Le liquide caloporteur passe dans un compresseur où il va augmenter en pression et en température. Il passe de l’état liquide à l’état gazeux.
  3. Il circule ensuite vers un condenseur et cède sa chaleur à l’eau sanitaire pour la chauffer.
  4. Il termine sa course au niveau du détenteur où il baisse de pression, refroidit et revient à l’état liquide.

 

On appelle ce processus « cycle thermodynamique ». Il se répète encore et encore jusqu’à ce que la température de l’eau arrive au niveau souhaité.

Fonctionnement d'un chauffe-eau thermodynamique 

schéma fonctionnement chauffe-eau thermodynamique Effy

Le chauffe-eau thermodynamique produit de l’ECS à partir d’une ressource renouvelable, gratuite et inépuisable. L’investissement nécessaire pour son installation est assez conséquent, mais ses avantages financiers à l’utilisation ne sont pas négligeables. Il permet, en effet, de couvrir 50 à 80 % des besoins en ECS d’un foyer.

 

La performance d’un cumulus thermodynamique dépend fortement des conditions extérieures. S’il fait froid, il aura du mal à subvenir aux besoins du foyer. Heureusement, il est équipé d’une résistance électrique qui prend le relai pendant les périodes de grand froid et en cas de forte demande.

 

Cumulus solaire

Le cumulus solaire, comme son nom l’indique, produit de l’ECS à partir de l’énergie solaire. Il est composé de capteurs solaires thermiques et d’un ballon de stockage. Les capteurs solaires absorbent la chaleur du soleil pour chauffer le liquide caloporteur présent dans leurs tubes. Une fois chauffé, ce dernier circule jusque dans le ballon d’eau où il cède sa chaleur à l’eau sanitaire au moyen d’un échangeur thermique. L’ECS ainsi produite est stockée dans la cuve pour satisfaire les besoins domestiques.

Fonctionnement d'un panneau solaire thermique

schéma panneau solaire thermique

Selon le modèle choisi, le chauffe-eau solaire peut couvrir 40 à 70 % des besoins annuels en ECS d’un foyer. Il est équipé d’une résistance électrique ou d’un brûleur à gaz d’appoint qui prend le relai pendant les périodes de faible ensoleillement ou de forte demande.

 

Quel est le cumulus le plus écologique et le plus économique ?

Le cumulus thermodynamique et le cumulus solaire sont tous deux des dispositifs écologiques parce qu’ils fonctionnent au moyen d’une énergie renouvelable et gratuite. Le solaire a, toutefois, un impact environnemental moindre parce qu’il ne consomme pas d’électricité et ne rejette pas de gaz à effet de serre (GES).

 

Vous ne le savez peut-être pas, mais le cumulus thermodynamique consomme un peu d’électricité pour faire fonctionner sa pompe à chaleur. Il peut également, de par son fonctionnement, refroidir la pièce où il est installé, augmentant ainsi les besoins en chauffage. Ce qui nous amène à la conclusion suivante : le cumulus solaire est plus intéressant que le cumulus thermodynamique du point de vue écologique.

 

cumulus ecologique valorisation habitat

 

Du point de vue financier, il est assez difficile de se prononcer puisque plusieurs facteurs sont pris en compte dans le calcul. Voici les principaux éléments de comparaison :

 

  • La performance et la rentabilité des deux dispositifs dépendent fortement du climat.
  • Le cumulus thermodynamique est plus facile et moins onéreux à installer et à entretenir que le cumulus solaire.
  • Le cumulus thermodynamique coûte moins cher à l’achat et fonctionne toute l’année, mais consomme de l’électricité. Le cumulus solaire, par contre, est plus onéreux à l’achat et est plus performant en été qu’en hiver, mais ne consomme pas d’électricité.
  • Tous deux bénéficient de plusieurs aides financières pouvant réduire leur coût d’acquisition et accélérer leur rentabilisation.
  • Le cumulus thermodynamique permet de réaliser jusqu’à 80 % d’économies sur la facture d’ECS, tandis que le cumulus solaire permet d’économiser jusqu’à 70 %.

 

Il revient donc à chacun d’évaluer ses gains et pertes en fonction de sa situation. 

Comment bien choisir un cumulus à eau chaude ?

Pour bien choisir un cumulus à eau chaude, vous devez prendre en compte plusieurs critères à savoir :

 

👉 La capacité du ballon de stockage : elle dépend du nombre de personnes dans le foyer et des habitudes de consommation d’ECS. Comptez en moyenne 50 litres par personne par jour.

 

👉 La source d’énergie : choisissez un dispositif fonctionnant à l’énergie la moins chère et la moins polluante à laquelle vous pouvez facilement accéder. Si vous vivez dans une région très ensoleillée, investissez dans une solution solaire ou thermodynamique. Si ce n’est pas le cas, privilégiez le gaz si vous y avez accès.

 

👉 La résistance : préférez les appareils fonctionnant avec une résistance stéatite. Ils sont plus durables et performants.

 

👉 Le rendement énergétique* : un cumulus avec une bonne étiquette énergie permet de réaliser des économies d’énergie sur le long terme.

 

👉 L’emplacement : assurez-vous bien que le cumulus que vous prévoyez d’acheter est compatible (du point de vue technique et esthétique) avec l’espace que vous avez à disposition chez vous.

 

👉 La protection anti-corrosion : préférez les modèles avec anode hybride ou à courant imposé, ils sont plus durables.

 

👉 La garantie : les équipements qualitatifs bénéficient généralement d’une garantie plus longue.

 

👉 La marque et la réputation : orientez-vous vers les marques connues et fiables (Atlantic, Thermor, Aristor…), consultez toujours les avis des consommateurs pour vous faire une idée de la qualité de l’appareil et du service après-vente (SAV).

 

👉 Le prix : choisissez un appareil avec un rapport qualité/prix satisfaisant et compatible avec votre budget.

*Le rendement énergétique désigne le rapport entre l’énergie nécessaire à un équipement pour fonctionner (l'énergie absorbée) et sa capacité à produire lui-même de l’énergie (l'énergie utile).

Installation et entretien d’un cumulus

Pour assurer son bon fonctionnement et sa durabilité, un cumulus doit être installé dans les règles de l’art et entretenu régulièrement. 

 

installation et entretien cumulus chauffe eau

 

Normes à respecter

L’installation d’un cumulus électrique est réglementée par la norme NF C 73-222 (qui complète les normes NF C 15-100 et NG 36-121) qui dispose que : 

 

  •  Le cumulus doit être installé dans un local ventilé, à l’abri du gel et des projections d’eau.
  • Peu importe la position dans laquelle le cumulus est installé, il doit être accessible pour les opérations de maintenance.
  • Le cumulus doit être fixé solidement au mur, au sol ou au plafond, selon le modèle choisi. Il doit respecter les distances minimales avec les autres éléments (robinetterie, prise électrique, etc.).
  • Le cumulus doit être équipé d’un groupe de sécurité, d’un robinet d’arrêt, d’un siphon et d’un réducteur de pression.

 

Étapes pour installer un cumulus à eau chaude

Les étapes d’installation d’un cumulus à eau chaude s’enchaînent comme suit :

 

1️⃣ Coupure de l’alimentation électrique et de l’arrivée d’eau.

 

2️⃣ Choix de l’emplacement du cumulus en respectant les normes et les consignes du fabricant.

 

3️⃣ Fixation du support du cumulus au mur, au sol ou au plafond selon le modèle choisi.

 

4️⃣ Raccordement du cumulus à l’arrivée d’eau froide et à la sortie d’eau chaude en utilisant les raccords adaptés et en respectant le sens de la circulation de l’eau.

 

5️⃣ Installation du groupe de sécurité sur l’arrivée d’eau froide et raccordement à l’évacuation.

 

6️⃣ Raccordement du cumulus à l’alimentation électrique avec un câble adapté et en respectant les couleurs des fils, au conduit de gaz, aux capteurs solaires… et mise en place de l’évacuation.

 

7️⃣ Remplissage de la cuve du cumulus par ouverture du robinet d’arrêt et purgation de l’air contenu dedans par un robinet d’eau chaude.

 

8️⃣ Mise en marche du cumulus et réglage du thermostat à la température souhaitée.

 

Entretien d’un cumulus

L’entretien d’un cumulus consiste à :

 

  • Vérifier une fois par mois le bon fonctionnement du groupe de sécurité en le mettant en position vidange pendant quelques secondes. Cela permet d’évacuer les résidus de calcaire qui pourraient boucher la soupape.
  • Détartrer la résistance tous les 2 ans environ pour éviter la surconsommation d’énergie et une baisse de performance. Si l’eau dans la région dans laquelle vous vivez est dure, n’attendez pas 2 ans.
  • Vérifier une fois par an l’état de l’anode de protection contre la corrosion. Si elle est usée ou détériorée, n’hésitez pas à la remplacer.
  • Vidanger la cuve en cas d’absence prolongée ou de non-utilisation. Cela évite la stagnation de l’eau et la formation de bactéries.

 

Signes indiquant qu’il est temps de remplacer son cumulus

Vous saurez que votre cumulus doit être remplacé lorsque :

 

  • Il y a une fuite d’eau au niveau du groupe de sécurité, de la cuve ou des raccords.
  • L’eau chaude devient insuffisante, irrégulière ou de mauvaise qualité (rouille, mauvaise odeur, etc.).
  • Le cumulus devient beaucoup trop énergivore.
  • Le cumulus produit un bruit anormal ou des vibrations lors de son fonctionnement.

 

Si vous avez bien entretenu votre cumulus, ces signes ne devraient apparaître qu’une fois sa durée de vie dépassée.

Un cumulus ou un chauffe-eau instantané : lequel choisir ?

Vous n’arrivez pas à choisir entre un chauffe-eau instantané et un chauffe-eau à accumulation ? Voici quelques éléments de comparaison qui peuvent vous aider à franchir le pas.

 

Principe et fonctionnement d’un chauffe-eau instantané

Comme son nom l’indique, un chauffe-eau instantané produit de l’ECS instantanément et à la demande, sans stockage préalable. Il se compose :

 

  • D’un corps de chauffe (électrique ou gaz) qui chauffe l’eau sanitaire lors de son passage au niveau de l’échangeur de chaleur. 
  • D’un régulateur électronique qui ajuste la température en fonction du débit et de la pression de l’eau pour les modèles standards. 
  • D’un robinet thermostatique qui régule la température de l’ECS avant qu’elle ne soit distribuée au niveau des points de puisage (lavabo, douche, évier…) pour les modèles performants.

 

cumulus ou chauffe eau instantané

 

Avantages et inconvénients d’un chauffe-eau instantané

Par rapport au cumulus, le chauffe-eau instantané est :

 

✔️ Plus économique à l’utilisation : ne consomme de l’énergie que lorsqu’il est sollicité. Cela évite les pertes thermiques et les dépenses inutiles.

 

✔️ Plus écologique : moins énergivore et émet moins de GES.

 

✔️ Plus pratique : moins encombrant et donc plus facile à installer.

 

Il faut cependant garder en tête que :

 

❌ Il ne peut fournir qu’un débit d’ECS faible ou moyen, ce qui peut être insuffisant pour alimenter plusieurs points de puisage en simultanée ou pour remplir une baignoire.


❌ Il peut être affecté par les variations de pression ou de température de l’eau froide, ce qui peut entraîner des fluctuations de la température de l’ECS produite.

 

❌ Il est assez onéreux à l’achat puisqu’il requiert une installation spécifique avec une alimentation électrique ou une évacuation des fumées (modèles fonctionnant au gaz).

 

Chauffe-eau instantané ou à accumulation : comment choisir ?

Référez-vous à vos besoins. Si vous vivez seule et n’avez que des besoins ponctuels en ECS, un chauffage instantané fera parfaitement l’affaire. Si, par contre, vous êtes une famille nombreuse ou vivez à plusieurs, privilégiez le cumulus. Il est plus adapté aux usages intensifs.

Quel budget prévoir pour l’installation d’un cumulus à eau chaude ?

Le budget à préparer pour l’installation d’un cumulus dépend du modèle choisi, de la marque, de la performance énergétique et de la capacité de la cuve d’eau. Il faut compter en moyenne 300 à 5000 € pour l’achat du matériel et 300 à 1000 € pour l’installation par un professionnel qualifié et chevronné.

 

Primes

Si vous décidez d’investir dans un cumulus performant du point de vue énergétique et écologique, vous pouvez prétendre à des aides financières publiques à la rénovation énergétique telles que la prime CEE, MaPrimeRénov', l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), la TVA réduite à 5,5 %... La plupart d’entre elles sont cumulables les unes avec les autres sous certaines conditions. Prenez le temps de vous renseigner à leur sujet auprès des autorités concernées, vérifiez vos conditions d’éligibilité et profitez-en pour financer votre projet.

 

Prêt à estimer le montant de aides auxquelles votre projet est éligible ?

Je calcule mes aides

Simulation gratuite en 2 minutes