Choisir entre un chauffe-eau thermodynamique et un chauffe-eau solaire

Par L’équipe de rédaction

Vous songez à remplacer votre chauffe-eau conventionnel pour un dispositif plus intéressant sur le plan éco-énergétique ? Découvrez les avantages et inconvénients du chauffe-eau solaire individuel (CESI) et du chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI), avant de prendre votre décision.

Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

Le chauffe-eau thermodynamique

Ce type de chauffe-eau constitué d’un ballon d’eau chaude, équipé d’une pompe à chaleur, sert plus spécifiquement à la production d’eau chaude sanitaire. Le terme ‘thermodynamique’ implique que l’énergie calorique est puisée dans l’environnement extérieur de l’appareil via un compresseur. En effet, le ventilateur de la pompe à chaleur aspire l’air ambiant, qui réchauffe ensuite le fluide frigorigène contenu dans un circuit fermé. Le fluide se transformera ensuite en gaz, qui accroîtra la température et la pression dans le compresseur. L’énergie calorique sera ensuite acheminée vers le ballon d’eau pour chauffer l’eau sanitaire du logement. Le chauffe-eau thermodynamique possède un coefficient de performance (COP) supérieur à celui des autres dispositifs de chauffage, pour un même usage.

 

L’installation en est simple, idéalement dans un endroit bien aéré et non chauffé (cellier, garage, cave, buanderie). Il est recommandé d’isoler le local pour ne pas être incommodé par le bruit produit par l’appareil ou de l’installer à une certaine distance des pièces de vie du logement (pièce hors gel). Le ballon d’eau chaude, quant à lui, gagne à être installé à l’intérieur pour améliorer le rendement du dispositif et limiter les pertes de chaleur. En combinant votre CETI à votre VMC (simple ou double-flux) vous augmenterez le coefficient de performance de votre système de chauffage et augmenterez vos économies en énergie. Un CETI, associé à un ballon d’eau de 250 litres réduit la consommation d’énergie, ce qui en fait une solution dite de « basse consommation ».

Fonctionnement chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau solaire

Son fonctionnement est basé sur un ensemble de capteurs solaires (thermiques) que l’on installe préférablement sur le côté sud d’une habitation : une terrasse, un toit, ou en façade extérieure du logement. Le chauffe-eau solaire est performant et nécessite peu d’entretien. Vous avez le choix entre différents modèles de capteurs :

 

  • les capteurs plans, très adaptables à différents espaces, bien que leur coût s’avère assez élevé ;
  • les tuiles solaires thermiques que l’on intègre à la couverture déjà présente ;
  • les capteurs à tubes sous vide ;
  • les moquettes solaires (capteurs souples), plutôt bon marché, que l’on peut installer tant sur un toit à faible pente qu’en terrasse.

 

La surface de capteurs recommandée est de l’ordre de 5 m² (au nord) et de 3 m² (au sud ou dans les DOM). Avec seulement 4 m2 de panneaux solaires en toiture, greffé à un ballon solaire de 200 ou de 300 litres, cet appareil permet de réaliser une économie entre 70-80% pour produire l’eau chaude sanitaire. Il peut fournir jusqu’à 50% des besoins en eau chaude sanitaire dans les zones plus froides et jusqu’à 80% dans les régions au climat plus doux.

 

Le chauffe-eau solaire redoute en particulier les journées très chaudes pendant l’été, aussi est-il important de ne pas vous procurer de capteurs surdimensionnés, si vous souhaitez qu’ils couvrent intégralement vos besoins annuels. Le ballon de stockage, quant à lui, doit être combiné à une résistance électrique intégrée, à une chaudière ou encore à tout système de chauffe-eau déjà existant. Des modèles de chauffe-eau solaire plus récents associent les deux procédés ; c’est ce qu’on appelle "le chauffe-eau thermodynamique solaire" . On trouve aussi dans ce marché des systèmes combinant pompe à chaleur et solaire.

👉 En 2 minutes, Jamy vulgarise le fonctionnement des panneaux solaires. Découvrez comment la lumière du soleil se transforme en électricité pour votre maison.

 

 

Chauffe-eau thermodynamique et chauffe-eau solaire, lequel coûte le moins cher ?

A l’acquisition, le coût du chauffe-eau thermodynamique est moins élevé que le coût du chauffe-eau solaire. Par ailleurs, l’installation d’un appareil à énergie solaire implique le montage de panneaux solaires, ce qui s’avère assez onéreux. La mise en place est donc plus complexe que celle d’un chauffe-eau thermodynamique. Au niveau des prix, le CETI coûte entre 2 500 et 3 000 euros, et le CESI, de 3 000 à 5 000 euros, selon le modèle, le format et la puissance de l’appareil que vous aurez choisi. Pour ce qui concerne la durée de vie des deux appareils, le solaire présente un léger avantage. Bien entretenu, il peut durer 5 ans de plus que l’appareil thermodynamique.

 

En moyenne…
Chauffe-eau thermodynamique : durée de vie de 15 ans
Chauffe-eau solaire : durée de vie de 20 ans

 

En termes d’économies d’énergie, le CETI, en raison de son fonctionnement, permet d’économiser un peu plus que le CESI, sur la facture.

 

  • 65% d’économies pour le chauffe-eau thermodynamique
  • 50% d’économies pour le chauffe-eau solaire.

Des aides financières appréciables

Ces appareils éco-énergétiques sont éligibles aux principales aides écologiques proposées par l’État ainsi qu’aux subventions régionales. Parmi ces différentes aides, on peut citer la prime énergie, la prime Effy, MaPrimeRénov' et les aides des collectivités locales..

 

Certaines de ces aides peuvent être combinées, ce qui vous permet de réduire les coûts d’au moins 50%.

Comment recevoir la Prime Énergie - 3

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre équipement de chauffage par une Prime Energie.

Comment recevoir la Prime Énergie - 3
Je demande ma prime

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction