Besoin d'aide ?

0 806 70 11 11

du lundi au vendredi - 9h à 18h
(prix d'un appel local)

La fenêtre : types, prix et subventions

Par L’équipe de rédaction

Choisir un type de fenêtre nécessite de prendre en compte plusieurs facteurs. Le choix des matériaux pour les menuiseries (bois, PVC, alu ou mixte), le type de vitrage (simple, triple ou double vitrage), la taille et le style (à soufflet, à galandage, à bascule, etc.) des fenêtres vont faire varier considérablement les prix. A ceci, il faut ajouter les frais d’installation et, pour obtenir des aides financières, savoir quels sont les critères essentiels à respecter. Faisons le point.

J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

Quelle fenêtre choisir ?

Au moment de choisir sa fenêtre, il faut pouvoir répondre à plusieurs questions :

 

  • Quel type de fenêtre ? Fenêtre de toit, fenêtre coulissante, fenêtre à vantaux ?
  • Quelle taille de fenêtre ?
  • Quel style et quelle forme ? Fenêtre ou porte-fenêtre ? Ronde ou carrée ?
  • Quel matériau pour les menuiseries ? PVC, aluminium, bois ou mixte ?
  • Quelle qualité de vitrage ? Simple, double ou triple-vitrage ?
  • Quel objectif ? Performance thermique, performance acoustique ou les deux ?

 

Choisir une fenêtre c’est donc tenir compte, d’aspects esthétique, pratique et économique.

 

Par exemple, le choix d’un matériau pour vos menuiseries de même que l’épaisseur du vitrage vont avoir une influence sur le prix final. Mais attention aux mauvais calculs ! Choisir une fenêtre simple vitrage est certes moins cher à l’achat, mais entraînera plus de frais sur la facture de chauffage.

Choisir du double ou triple-vitrage représente certes un investissement de départ important mais fera diminuer vos factures de chauffage et pourra être en partie financé par les aides de l’Etat pour l’amélioration de la performance énergétique de l’habitat.

La fenêtre : quel type de menuiserie choisir ?

Le bois est un matériau très isolant et son esthétisme plait beaucoup mais il demande de l’entretien. D’autres matériaux, comme le PVC, sont moins chers, mais résistent moins bien à l’épreuve du temps. Avec ces critères, tenez compte du prix et des avantages et inconvénients de chaque type de menuiserie pour bien choisir votre fenêtre.

 

La fenêtre en  bois

Ses avantages : le bois, matériau naturel, convient à tout style de maison. Il garantit une excellente isolation thermique et acoustique. Quant aux petites réparations, elles sont assez faciles à exécuter sur ce matériau sans avoir à changer la menuiserie.
Le bémol : le bois nécessite un traitement adapté et un entretien tous les deux ans.
Côté prix : les menuiseries en bois sont difficiles à chiffrer car tout dépend de l’essence de bois choisie et cela peut faire une différence de taille. Pour une fenêtre en pin, double vantaux, de taille moyenne, comptez autour de 500 euros TTC (coût hors pose).

 

La fenêtre en menuiserie PVC

Ses avantages : avec un prix très attractif et son potentiel appréciable en isolation, le PVC est un matériau très prisé. C’est d’ailleurs le matériau le plus sollicité actuellement pour les menuiseries. De plus, il est peu coûteux.
Le bémol : du fait qu’il contient des substances toxiques, qui peuvent dégager des émanations nocives lors d’un incendie, le PVC représente un risque pour les personnes et pour l’environnement.
Côté prix : la fenêtre en PVC, de taille standard, à deux vantaux tourne autour de 380 euros TTC (coût hors pose).

 

La fenêtre en menuiserie alu

Ses avantages : ce matériau très résistant est un bon isolant thermique. L’alu est souvent recommandé pour les fenêtres de grande taille de type baies vitrées.
Le bémol : l’alu est le matériau le plus cher.
Côté prix : la fenêtre de taille standard, deux vantaux en aluminium, tourne autour de 590 euros TTC (coût hors pose).

 

La fenêtre mixte alu/bois

Ses avantages : on pourra garder le matériau bois pour l’intérieur de la fenêtre et l’alu pour l’extérieur. Résultat : moins de besoin d’entretien du bois et une isolation globale efficace. Pour les grandes tailles de fenêtres, le mixte est recommandé.
Le bémol : son coût élevé.
Côté prix : pour une taille de fenêtre standard, le coût de la fenêtre en mixte tourne autour de 850 euros TTC (coût hors pose). Le prix du mixte est d’autant plus cher que l’essence choisie pour le bois est coûteuse.

 

Les fenêtres, un prix fluctuant selon la menuiserie

Menuiserie Taille Prix
Bois Standard, deux vantaux 500 € TTC
PVC Standard, deux vantaux 380 € TTC
Aluminium Standard, deux vantaux 590 € TTC
Mixte bois-alu Standard, deux vantaux 850 € TTC

L’installation, un point à ne pas négliger !

Bien choisir le format, le style de menuiserie, l’épaisseur, l’aspect esthétique sont des étapes importantes, mais elles ne suffisent pas ! Il faut en plus, que la fenêtre soit bien installée. Cet aspect est important, car si vous optez pour des fenêtres à double vitrage pour améliorer la performance thermique de votre logement, la pose doit se faire dans les règles de l’art. A défaut, l’impact de votre nouvelle fenêtre sur la déperdition thermique de votre logement sera limité voir nul.

 

De plus, certaines aides et subventions pourront être attribuées seulement si vous passez par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Les frais d’installation vont donc être une donnée importante à prendre en compte dans le chiffrage du coût global de vos fenêtres.

 

Le coût d’installation varie, selon qu’il s’agit :

 

  • d’une simple pose/installation (cas de la construction d’une maison)
  • d’un changement de vos anciennes fenêtres ce qui va inclure : la dépose des vieilles fenêtres, la vérification de l’état du châssis par un professionnel pour savoir s’il peut être réutilisé ou s’il faut le changer, puis la mise en place de vos nouvelles fenêtres

 

Selon le travail à fournir, il faut une moyenne de 1 à 2 heures de temps pour installer une fenêtre pour un coût d’installation moyen tournant autour de 150 à 200 euros HT.

La fenêtre et son vitrage

Les fenêtres peuvent être à simple, à double ou triple vitrage. Les prix et performances peuvent varier considérablement selon le type de vitrage de la fenêtre.

 

La fenêtre simple-vitrage

Le simple vitrage est le moins cher mais aussi le moins isolant et les déperditions énergétiques peuvent coûter cher sur la facture d’énergie.
Le prix peut également varier selon les options du matériau (verre opaque, verre anti-effractions, etc.).

 

Quelques exemples de prix variables selon l’épaisseur du verre :

 

  • Verre clair avec une épaisseur de 4 mm : environ 60 euros/m²
  • Verre clair avec une épaisseur de 5 mm : environ 70 euros/m²
  • Verre clair avec une épaisseur de 6 mm : environ 80 euros/m²

 

La fenêtre double-vitrage

La fenêtre double vitrage présente une bonne isolation, à la fois thermique et phonique. Cette qualité d’isolation est due au procédé de fabrication : de l’air entre les deux plaques de verre permet de mieux isoler. Finie la sensation de froid sur la vitre ! Si, de plus, vous choisissez le vitrage à isolation renforcée (VIR) qui contient un gaz (argon le plus souvent) entre les deux plaques de verres, il s’avère 3 fois plus isolant qu’un double vitrage standard.

 

Un double vitrage standard (4 mm de verre, 16 mm d’air et 4 mm de verre) coûte environ 100 à 150 euros/m2.

 

La fenêtre triple-vitrage

C’est le summum en termes d’isolation thermique et acoustique. Le principe de la fenêtre triple vitrage est le même que celui de la fenêtre double-vitrage, mais avec une épaisseur supplémentaire qui vient renforcer le potentiel isolant.


Notez cependant que le prix de la fenêtre triple vitrage est beaucoup plus élevé que celui de la fenêtre double vitrage. Or le gain en performance thermique justifie rarement cette sur-dépense.

Des aides disponibles pour l’achat de fenêtres isolantes

Vouloir améliorer la performance énergétique de son logement est une action vivement encouragée par les pouvoirs publics. Grenelle de l’Environnement, Réglementations Thermiques, COP21 et COP22 : l’environnement est au cœur des débats et l’Etat est prêt à aider les ménages à faire des démarches pour limiter la consommation d’énergie, notamment les énergies polluantes avec émission à effets de serre, tout en améliorant la performance énergétique.

 

Quelques aides pour le changement des fenêtres :

 

Le CITE 30 %

Ce Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique peut aller jusqu’à 30 % pour le remplacement de vos anciennes fenêtres par des fenêtres isolantes. Quelques critères d’éligibilité doivent être respectés :

 

  • Le logement doit vous servir de résidence principale et exister depuis au moins deux ans
  • Les fenêtres doivent être installées par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement)
  • Le coefficient de transmission thermique (Uw) et facteur de transmission solaire (Sw) doivent respecter un certain seuil. Ce seuil fluctue selon le type de la fenêtre (fenêtre de toit, baie vitrée, fenêtre traditionnelle, etc.) 

 

La Prime Energie

Les fenêtres isolantes, si elles respectent un certain nombre de critères, sont éligibles à une Prime Energie.

L’éco-PTZ

L’éco-PTZ (ou éco Prêt à Taux Zéro) est un dispositif de financement qui vous permet d’emprunter sans intérêts, jusqu’à 30 000 € pour la réalisation de certains travaux d’économies d’énergie. L’installation de fenêtres isolantes fait partie de ces travaux.

 

Cependant, il faut savoir que pour bénéficier de l’éco PTZ, il vous faudra réaliser au moins  deux travaux de rénovation.

 

La TVA à taux réduit

Comme son nom l’indique, cette aide vous permet de bénéficier d’une réduction du taux de TVA (5,5% au lieu de 20%) pour l’achat du matériel destiné à la réalisation de certains travaux de rénovation énergétique. Tous les travaux éligibles au crédit d’impôt sont aussi éligibles à la TVA réduite à 5,5%.

 

Les aides de l’Anah

L’Agence Nationale de l’Habitat propose des aides financières pour les foyers les plus modestes. Ces aides sont soumises à conditions de revenus et peuvent représenter jusqu’à 50 % des coûts des travaux de rénovation énergétique.

femme âgée tasse

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de vos fenêtres isolantes avec une Prime Effy.

femme âgée tasse
J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction

Plus d’articles sur ce thème