Le pare vapeur une membrane essentielle pour améliorer l’isolation thermique

Par L’équipe de rédaction

Permettant de renforcer l’isolation thermique et d’allonger la durée de vie de celle-ci, le pare-vapeur fait partie des équipements à installer en priorité lors de la construction d’une maison afin qu’elle reste saine. À quoi sert cette membrane ? Comment la met-on en place ? Quel est son prix ? On fait le point.

J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ?

Un pare-vapeur est une membrane étanche qui empêche l’infiltration de condensation d’eau dans les parois d’un bâtiment. Dans une habitation, la condensation est due à la rencontre entre l’air chaud humide de l’intérieur avec l’air froid venu de l’extérieur. Placé de manière stratégique, le pare-vapeur constitue alors une barrière efficace aux gouttelettes qui se forment à l’occasion de ce phénomène.

 

Le pare-vapeur est posé contre les cloisons extérieures d’une construction neuve ainsi que sous sa toiture. Lorsqu’il régule simplement le flux de vapeur d’eau sans le bloquer, on parle de frein-vapeur. Pour une installation au niveau des combles, il ne faut pas confondre le pare-vapeur inséré entre l’isolant et les matériaux de finition avec l’écran sous-toiture fixé directement sous la charpente.

 

En isolant les matériaux de la stagnation d’eau due à une mauvaise évacuation de la vapeur, il limite le développement de champignons et de moisissures dans les cloisons. Son installation est donc aussi bénéfique pour garder des murs intérieurs en bon état que pour conserver la salubrité de l’habitat. Sa pose peut être éventuellement envisagée dans le cadre de la rénovation d’un bâtiment qui en est dépourvu, mais le coût sera alors très élevé.

 

Pour se conformer à la réglementation thermique 2012, il est obligatoire de placer un pare-vapeur ou un frein-vapeur au niveau de la toiture beaucoup plus soumise à la formation de la condensation. En revanche, son installation au niveau des murs n’est pas imposée pour le moment. Elle est cependant particulièrement recommandée si vous faites construire une maison en ossature bois.

L’étanchéité de la membrane

L’efficacité d’un pare-vapeur est mesurée par son coefficient Sd exprimé en mètres. Plus celui-ci est élevé, plus la membrane est imperméable. Pour obtenir une bonne étanchéité, on considère qu’il faut opter pour un coefficient Sd de 18 m au minimum. Ce score doit être revu à la hausse selon l’endroit où est située l’habitation pour être adapté aux différentes variations de température et d’humidité (à la montagne ou en bord de mer, par exemple).

La pose d’un film contre la condensation

Bien qu’elle ne soit pas compliquée, la pose d’un pare-vapeur nécessite l’intervention d’un professionnel expérimenté afin d’être réalisée dans les meilleures conditions.

 

La membrane est appliquée du côté chaud de la paroi, entre l’isolant thermique et le parement de finition (plaques de plâtre, lambris, etc.). Pour être efficace, elle doit être bien tendue et installée sur la totalité des cloisons donnant vers l’extérieur. Chaque lé du pare-vapeur doit chevaucher le suivant sur une largeur de 10 cm. Les jonctions sont quant à elles collées au ruban adhésif. Le pare-vapeur est fixé à la structure à l’aide d’agrafes ou de clous.

Avantages et les inconvénients

La pose d’un pare-vapeur ne possède que des avantages :

 

  • Elle est peu onéreuse et assez facile à mettre en œuvre.
  • Elle permet d’assurer l’étanchéité à l’air autant qu’à l’eau.
  • Elle limite fortement la condensation.
  • Elle protège les matériaux isolants et les parements de finition de l’infiltration d’eau et des moisissures.
  • Elle entraîne provisoirement la mise hors d’eau au cours d’une construction neuve.

 

Les seuls inconvénients d’un pare-vapeur résident dans une mauvaise pose potentielle. S’il n’est pas installé dans les règles de l’art, il risque de :

 

  • s’avérer inefficace,
  • ne pas être étanche,
  • favoriser la condensation au lieu de la limiter.

Le prix d’une membrane pare-vapeur

Selon l’épaisseur et la qualité de la membrane, le prix d’un pare-vapeur varie de 1 € à 3 € par m². La plupart du temps, il est vendu en rouleau de 25 mètres de long pour 15 mètres de large. À ce coût il faut rajouter celui de la main-d’œuvre qui s’élève généralement à 6 € par m².

prime_small

Le saviez-vous ?

Les travaux d’isolation thermiques sont éligibles à la Prime Energie.

prime_small
J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction