Les Travaux

Isoler les combles aménagés : de vraies économies d’énergie

isolation des combles aménagés

Les combles représentent un espace riche en potentiel pour agrandir la maison ! Salle de jeux, chambres, grenier de rangement, atelier, tout est possible pourvu qu’on isole correctement le sol, les murs et la toiture.
En effet, les combles aménagés contribuent à la protection thermique de toute la maison. On considère qu’un tiers de la chaleur du logement peut s’échapper par la toiture en cas de mauvais aménagement ! Isoler est également essentiel pour le confort en période estivale : la chaleur extérieure peut vite atteindre des sommets lorsqu’on est directement sous les tuiles.
Isoler vos combles représente un investissement, mais il suffira de quelques années pour le rentabiliser. En outre, cette opération est éligible à plusieurs aides écologiques telles que la prime énergie.

Demandez votre prime énergie pour l’isolation de vos combles aménagés

Sol, murs et plafonds : choisir les bons matériaux

On définit la capacité d’isolation thermique des matériaux grâce à un indice appelé coefficient de conductivité thermique, en watts par mètre par kelvin. Plus ce chiffre est petit, plus l’isolant est efficace. Ainsi, le coefficient de la mousse phénolique se situe entre 0,020 et 0,030, celui du polystyrène expansé est e 0,036, celui de la fibre de bois 0,042.
Cela dit, l’efficacité du matériau dépend aussi de l’épaisseur qui sera appliquée. Il est conseillé de ne pas se contenter des normes minimales : deux couches croisées, par exemple, seront toujours plus efficaces qu’une seule !
Le choix de votre isolant doit aussi être guidé par l’usage que vous comptez faire de vos combles. S’ils doivent servir de chambres à coucher, il est recommandé d’opter pour des isolants avec de bonnes performances acoustiques.
N’oubliez pas la pose d’un pare-vapeur, pour protéger les bois et isolants de l’humidité qui pourrait les faire moisir. Enfin, pour les mêmes raisons, il est très important d’installer un système de ventilation performant (VMC).

Petit tour d’horizon des matériaux disponibles…

Les isolants disponibles se comptent par dizaines. On les classe généralement sous 4 grandes catégories : les isolants d’origine végétale, les isolants d’origine minérale, les isolants d’origine animale et les isolants synthétiques.

  • Les isolants d’origine végétale : Ouate de cellulose, laine de chanvre, laine de bois, fibre de bois, lin, se conservent très bien dans le temps et ont un indice de conductivité thermique satisfaisant. La laine de bois et la fibre de bois ont l’inconvénient d’être inflammables, mais avec un film protecteur ils sont très performants. La laine de chanvre a d’excellentes propriétés antifongiques et répulsives contre bactéries, insectes et rongeurs, et sa culture est particulièrement respectueuse de l’environnement.
  • Les isolants d’origine minérale : la laine de roche et la laine de verre sont bien connues ; elles se vendent en panneaux, en rouleaux ou en vrac. Elles peuvent toutefois se tasser avec le temps et leur manipulation n’est pas très agréable, il convient donc de bien les isoler de l’air ambiant. De plus, leur fabrication n’est pas des plus écologiques, tout comme celle de la perlite, assez coûteuse.
  • Les isolants d’origine animale: les plumes de canard sont un matériau isolant original, recyclable, à la performance thermique intéressante (0,035), mais elles sont inflammables, comme la laine de mouton. Cette dernière, bien qu’écologique dans sa production, doit être bien préparée sous peine de constituer un nid douillet pour les mites et les acariens !
  • Les isolants synthétiques: Il existe aujourd’hui une multitude d’isolants synthétiques très performants. Les isolants minces réfléchissants gagnent de la place, mais mieux vaut ne pas les utiliser seuls, et ils forment une piètre protection acoustique. Parmi les nouveaux matériaux, citons la mousse de polyisocyanurate, qui a un coefficient de 0,024 W/m.k, celui de la mousse phénolique pouvant descendre encore plus bas, jusqu’à 0,018 ! Le polystyrène extrudé ajoute à ses performances thermiques (entre 0,029 et 0,036) une grande résistance mécanique (parfait pour les sols), une légèreté qui le rend facile à manipuler et une bonne résistance à l’humidité.

Prix de l’isolation des combles aménagés

Difficile de chiffrer précisément le coût de l’isolation des combles, puisqu’il varie significativement en fonction de la taille du grenier, des matériaux choisis, et de la main d’œuvre. On peut toutefois estimer le prix de l’isolation quelque part entre 20 et 100 euros par mètre carré. La bonne nouvelle ? Sous certaines conditions, vous pourrez obtenir une aide de l’Etat correspondant à 30% des dépenses « éligibles ». Il s’agit du « Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) ». Cela concerne les matériaux isolants et non la main-d’œuvre.

Cependant les travaux doivent être réalisés par une entreprise reconnue « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est une aide importante puisque le plafond est fixé à 8000€ pour une personne seule, ou 16 000€ pour un couple, avec en plus 400€ par personne à charge. Ce crédit d’impôt s’applique à toute résidence principale achevée depuis au moins deux ans, et il est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro.

En plus de cette aide, vous pourrez aussi recevoir la prime énergie pour l’isolation des combles aménagés. Très facile à obtenir, cette aide peut représenter jusqu’à 80% du budget travaux et contrairement aux autres aides, vous pourrez la recevoir 4 semaines après la fin de vos travaux.

Demandez votre prime énergie

Articles

fonctionnement

L’isolation des combles aménagés : fonctionnement, installation et économies d’énergie

Les pertes de chaleur par la toiture peuvent représenter jusqu’à 30% de votre facture d’énergie. Une isolation de vos combles aménagés permet donc de réaliser des économies d’énergie tout en sachant que l’investissement pour ce genre de travaux est modéré. Il faut compter environ 50€/m², ce qui en fait une solution rapidement rentabilisée, gr^ce notamment […]

prime énergie aménagement combles

Tout savoir sur la prime énergie pour l’aménagement des combles

L’isolation des combles, qu’ils soient perdus ou aménagés fait partie des travaux de rénovation les plus rentables. En effet elle permet de réduire de 30% les déperditions thermiques du logement et de réduire la facture énergétique à hauteur de 20%. Si l’isolation des combles aménagés revient plus cher que l’isolation des combles perdus, elle permet […]

Prix

Quel coût pour l’isolation de vos combles aménagés

Des combles peu ou pas isolés peuvent être responsable de 30% des déperditions thermiques d’un logement. Donc, qu’ils soient aménagés ou perdus, les combles doivent être bien isolés. L’isolation des combles aménagés coûte relativement cher (comparée à l’isolation des combles perdus) mais elle permet de profiter d’une pièce à vivre supplémentaire et augmente significativement la valeur de votre […]

Toutes les aides disponibles pour l’isolation des combles aménagés

Aménager ses combles permet d’augmenter considérablement la surface habitable de son logement. Mais pour en profiter de manière optimale, et bénéficier d’un maximum de confort, il est primordial de les isoler. Outre le fait de maintenir une température agréable en été comme en hiver, une bonne isolation des combles permet surtout d’éviter les déperditions de chaleur qui peuvent atteindre […]

Crédit d'impôt pour isolation de combles aménagés

Tout savoir sur le crédit d’impôt transition énergétique pour l’isolation des combles aménagés

L’isolation des combles aménagés permet de réduire significativement les besoins en chauffage d’un logement. A ce titre, elle est éligible à la quasi-totalité des aides écologiques. Parmi ces dernières on peut citer le crédit d’impôt transition énergétique qui permet de couvrir jusqu’à 30% du coût de l’opération. Saviez-vous qu’en plus du crédit d’impôt, l’isolation de […]