Les classes énergie A, B, C, D...

Présentation de la réglementation thermique 2020

La nouvelle réglementation thermique RT 2020 s’appliquera à toutes les constructions neuves à partir de fin 2020. L’objectif est la mise en place à grande échelle de bâtiments à énergie positive. Les maisons devront produire plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Quels sont les principaux objectifs de la RT 2020 ?

La réglementation thermique 2020 repose en grande partie sur le concept de bâtiment à énergie positive ou BEPOS, initié par le Plan bâtiment durable. L’énergie produite au niveau de chaque logement devra être supérieure à l’énergie consommée. Pour parvenir à ce résultat, deux axes majeurs sont privilégiés. La chaleur doit pouvoir être stockée dans le bâti (murs, toits, fenêtres) et être restituée en fonction des besoins, ce qui implique la mise en œuvre de nouvelles techniques de construction et la généralisation des principes déjà utilisés dans le cadre des maisons passives. Les logements devront également produire de l’énergie, à partir de sources gratuites et renouvelables. Les surplus éventuels pourront être revendus ou partagés avec le voisinage. Le surcoût au niveau de la construction est évalué à 5 à 10 % par rapport à la RT 2012.

Comment atteindre les objectifs de la RT 2020 ?

Si la réglementation thermique fixe des objectifs précis, elle laisse une liberté totale au niveau de la conception des logements. Plusieurs pistes semblent déjà privilégiées :
 

  • construction bioclimatique
  • VMC double-flux avec récupération de la chaleur à partir de l’air vicié
  • captation passive de l’énergie solaire, notamment par les vitrages
  • isolation thermique renforcée
  • limitation de la consommation des appareils ménagers et hi-tech
  • récupération des eaux de pluie
  • domotique et appareils connectés
  • éclairage économique : leds, éclairage à détection

Les énergies renouvelables sont appelées à jouer un rôle essentiel. Les options sont nombreuses et devront être choisies de manière personnalisée :
 

  • panneaux solaires hybrides pour la production d’électricité et d’eau chaude sanitaire
  • poêle ou chaudière à bois
  • raccordement à un réseau de chaleur utilisant des énergies renouvelables

Des techniques novatrices et de nouveaux matériaux devraient permettre d’atteindre plus facilement les objectifs d’économie comme par exemple les vitrages chauffants pour remplacer les radiateurs ou les blocs de béton en pierre ponce pour la construction des murs.

Quelles sont les différences avec la RT 2012 ?

La RT 2020 a pour vocation de se substituer à la RT 2012, actuellement en vigueur. La RT 2012 représentait déjà une avancée majeure en termes d’économie d’énergie puisque la consommation énergétique des habitations a été divisée par 3 par rapport à la réglementation thermique précédente. La limite est actuellement fixée à 50 kWh/m2 par an maximum, soit le même niveau que pour la norme BBC. Une étape intermédiaire a été mise en place avec l’apparition du concept de maison passive. Dans ce cas, l’habitation produit autant d’énergie qu’elle en consomme. Avec la RT 2020, le calcul est simple : le /les-travaux/les-travaux-deconomies-denergie/le-diagnostic-de-performance-energetique/les-travaux/les-travaux-deconomies-denergie/le-diagnostic-de-performance-energetique doit être inférieur à 0 kWh/m²/an. De nouveaux indicateurs vont être mis en place : le bilan carbone qui mesure l’impact environnemental sur la durée de vie du bâtiment et le Dies qui évalue la durée inconfort d’été statistique.

Comment se préparer à la mise en place de la RT 2020 ?

Afin de mieux préparer ces changements, l’association Effinergie a mis en place le dispositif Bepos-Effinergie 2013 qui permet de faciliter la transition vers des constructions à énergie positive. Certaines collectivités locales se sont d’ores et déjà impliquées grâce au label Territoire à énergie positive. Pour que la RT 2020 soit une réussite, il faut veiller à ce qu’elle n’ait pas un impact économique négatif sur le secteur de la construction. Les surcoûts devront être rapidement compensés par les économies réalisées sur les factures énergétiques et les éventuelles aides publiques. Les techniques de construction compatibles avec la RT 2020 sont déjà largement utilisées dans les pays du nord de l’Europe et en Allemagne. Il est essentiel d’assurer la formation des professionnels, notamment en France, et d’accompagner l’adaptation des entreprises du bâtiment.

Téléconseiller homme Effy

Le saviez-vous ?

La majeure partie de vos travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la Prime Energie.

Téléconseiller homme Effy