Les Travaux

Isoler vos combles pour réduire de 30% vos besoins en chauffage

Isolation des combles

D’après l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 30 % des déperditions thermiques d’un logement se font au niveau de la toiture. Prendre la peine d’isoler les combles permettrait ainsi aux ménages de faire des économies d’énergie conséquentes tout en optimisant leur confort thermique. Qu’il s’agisse de combles aménagés ou de combles perdus, les coûts des travaux  seront rapidement amortis par les économies réalisées et aussi la multitude d’aides (CITE, prime énergie, ANAH, eco PTZ, etc.) auxquelles ces travaux sont éligibles.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux d’isolation de combles par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Présentation de l’isolation des combles

Les combles désignent l’espace vide qui se trouve entre le plafond et le toit. S’ils ne sont pas correctement isolés, c’est à travers ces endroits que les déperditions thermiques sont les plus importantes. L’isolation thermique est donc un investissement nécessaire qui contribuera à l’optimisation de la performance thermique de l’habitation. Les fuites de chaleur par le toit seront réduites en hiver tandis que le réchauffement de l’air ambiant en été sera limité.

Les différents types de comble

Il existe deux principaux types de combles:

  • Les combles aménagés: ils offrent un espace habitable sous les toits d’un bâtiment. Il est nécessaire que cet endroit ait une hauteur de 1m80 au moins. La pente du toit doit être supérieure à 30°. Ces combles doivent également disposer d’un espace suffisant pour qu’on puisse s’y mouvoir sans être embarrassé par la charpente. Leur isolation est souvent effectuée par la fixation de panneaux entre les chevrons, en suivant la pente du toit. On peut opter pour une simple couche ou une double couche d’isolant, en fonction de la résistance thermique souhaitée. Néanmoins celle-ci doit être de R= 8 m².K/W au minimum.
  • Les combles perdus : Ils ne sont pas habitables, car ils sont trop encombrés par la charpente du toit. Cet espace étant souvent inaccessible, les flocons isolants sont souvent les plus utilisés pour leur isolation.

L’installation des isolants dans les combles

La mise en place des isolants dans les combles varie d’un modèle à l’autre, mais ils sont en général faciles à poser. Généralement, le choix de l’isolant s’effectue en fonction de la forme du toit. Si les plaques et les rouleaux sont facilement applicables sur les toits qui ont une pente élevée, les isolants en vrac, eux, sont plus adaptés aux endroits difficilement accessibles. Dans tous les cas, confier cette pose à un professionnel est toujours judicieux pour que les performances de l’isolant soient optimisées. Cette opération nécessite également du matériel spécial. L’isolation par soufflage requiert par exemple l’utilisation d’une souffleuse électrique et de différentes buses. Il est également indispensable de porter une tenue de travail adaptée, des lunettes, un masque et des gants, car les flocons peuvent agresser la peau et les yeux.
La pose des plaques doit aussi suivre des règles strictes qui se traduisent par l’absence d’espaces creux entre les panneaux et les surfaces de fixation, car ils génèrent souvent des ponts thermiques.

L’entretien des isolants

Si vous utilisez des panneaux isolants, sachez qu’ils doivent être parfaitement fixés pour éviter les risques d’affaissement dans le temps. Pensez aussi à aérer votre maison régulièrement pour éliminer les dépôts d’humidité qui s’incrustent dans les isolants.

Les différents types d’isolant

Il existe actuellement plusieurs types d’isolants :

  • les laines minérales, végétales ou animales ;
  • le polystyrène expansé (PSE) ;
  • le liège ;
  • la fibre de bois ;
  • la perlite ;
  • les panneaux minces.

Ces modèles possèdent leurs propres particularités, mais le choix se fera en fonction de la configuration de la toiture. Dans la plupart des foyers en France, la laine de verre (laine minérale) reste la plus utilisée dans ce type d’isolation. Elle offre en effet un excellent rendement tout en étant simple d’installation.

Avantages et inconvénients de l’isolation thermique des combles

L’isolation des combles présente plusieurs avantages :

  • elle vous permet d’améliorer les performances énergétiques de votre maison ;
  • les 30 % de déperditions thermiques au niveau de votre toit sont directement éliminés ;
  • elle optimise la température intérieure de l’habitat tout au long de l’année ;
  • elle constitue aussi une isolation phonique très performante.

En optant pour une installation de qualité, vous pourrez réduire votre consommation de chauffage et enregistrer des économies notables sur le long terme.

…mais aussi quelques inconvénients :

  • Les isolants sont en effet très sensibles à l’humidité, d’où l’importance d’insister sur la qualité de leur installation. Si l’humidité n’est pas traitée à temps, l’isolant peut développer des moisissures et risque de polluer l’air dans la maison. La mise en place d’une membrane pare-vapeur est efficace pour empêcher l’apparition de la condensation de la vapeur, qui, à terme, peut affecter la matière isolante.
  • Les plaques risquent de se tasser si elles ne sont pas fixées correctement, avec comme risques à moyen terme, une importante perte d’efficacité.
  • Les petites bêtes nuisibles comme les insectes et les rongeurs peuvent enfin être des facteurs de dégradation des isolants des combles. Il est impératif de réaliser une dératisation ou une désinsectisation pour éradiquer ces parasites avant l’installation de l’isolant.

Le coût d’une isolation de combles

Le coût de l’isolation des combles dépend de quatre facteurs :

  • le type des combles: le coût sera beaucoup plus important pour des combles aménagés que pour des combles perdus. Pour des combles perdus, le prix sera plus important si les combles sont difficiles d’accès.
  • le type d’isolant : la fibre de bois ou la perlite vont coûter beaucoup plus cher que la laine de verre ou la laine de roche.
  • la surface à isoler: plus elle est important, plus le coût sera important, ce qui est assez compréhensible.
  • le tarif du prestataire: il varie beaucoup en fonction de la zone de résidence, de la période des travaux, et de la qualification du prestataire.

Quelques fourchettes de prix

Le prix de l’isolation des combles perdus va fluctuer entre 30 et 53 € par m².

Le prix de l’isolation des combles aménagés sera quant à lui entre 50 et 120€ le m2.

Si vous optez pour une d’une isolation par l’extérieur il faudra compter entre 120 et 180€ le m2.

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer vos travaux d’isolation de combles par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie