La maison autonome, tout savoir sur le bâtiment à énergie zéro

Par L’équipe de rédaction

Une maison autonome permet sa quasi indépendance énergétique en consommant sa propre production d’énergie. Ainsi, de l’électricité à l’eau en passant par le chauffage, la maison autonome, appelée aussi maison énergie-zéro, a une très faible consommation d’énergie annuelle. De ce fait, en plus d’être écologique, elle est aussi très économique.

J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

Changer son comportement pour avoir une maison autonome

L’autonomie d’une maison est relative à ses besoins. Afin d’être autonome, il est donc nécessaire de modifier ses habitudes et comportements, afin de réduire au maximum les besoins énergétiques. Ainsi plus ces besoins sont faibles, plus la production autonome est accessible.

 

Voici quelques gestes simples à appliquer au quotidien pour l’électricité :

 

  • éteindre complètement les appareils sans les laisser en veille
  • débrancher les chargeurs
  • utiliser des ampoules à économie d’énergie
  • laver son linge à basse température
  • privilégier les appareils à faible consommation d’énergie
  • éteindre les lumières en sortant d’une pièce

 

En ce qui concerne l’eau, voici ce qui est envisageable :

 

  • préférer les douches aux bains
  • installer une chasse à double débit
  • équiper les robinets et pommeaux d’économiseur d’eau
  • fermer l’eau pendant le brossage des dents ou le savonnage sous la douche
  • réparer les fuites, même un simple goutte à goutte

Autonomie en électricité : choix de l’installation

Il est tout à fait possible de produire et d’auto-consommer sa propre électricité :

 

Moyen de production Principe Avantages Inconvénients Prix
Éoliennes domestiques Elles produisent de l’électricité grâce au vent, la production variant selon la force du vent, mais aussi de la taille des pales. Avec une installation de 8kw à 30kw, on produit entre 10.000 et 50 000 kwh par an Énergie renouvelable, aucune pollution lors de la production Énergie dépendante de la topographie, de la météo et de l’environnement entre 10 000 et 25 000 euros
Panneaux solaires Les panneaux solaires transforment l’énergie des photons de la lumière du soleil en électricité. On estime que 1 m² de panneaux photovoltaïques bien orientés produit en moyenne 100 kWh par an. Les panneaux utilisent une énergie inépuisable et gratuite : le soleil Investissement élevé, rendement faible entre 8 000 et 25 000 euros
Chaudière à micro-cogénération Chaudière qui produit de la chaleur et de l’électricité. Économique, confort optimal Investissement élevé entre 10 000 et 25 000 euros

Autonomie en chauffage

L’autonomie en chauffage est tout à fait envisageable si la maison est complètement isolée au niveau des murs, sol, toit, ouvertures, sans aucun pont thermique.
Pour une maison en construction, il faut se tourner vers une maison bioclimatique passive, qui va garantir une température confortable en utilisant très peu d’énergie.
En rénovation, plusieurs solutions sont envisageables :

 

Moyen de production Principe     Avantages Inconvénients Prix
Chauffage solaire passif Le chauffage solaire passif consomme l’énergie lumineuse du soleil. Elle pénètre la maison et est absorbée par les murs, les planchers et les meubles, puis elle est libérée sous forme de chaleur. Faible maintenance, aucun gaz à effets de serre Contraintes d’aménagement difficiles à respecter en rénovation /
Plancher chauffant à l’énergie solaire Des capteurs placés sur le toit, des panneaux photovoltaïques ou des tuiles solaires, alimentent en énergie le réseau d’alimentation du plancher chauffant Les capteurs utilisent une énergie inépuisable et gratuite : le soleil Coût d’installation élevé entre 15 000 et 20 000 euros
Poêle à bois Le bois placé dans le foyer est consumé et dégage de l’énergie qui chauffe l’habitation. Utilise le bois, combustible très peu cher et renouvelable Espace de stockage important entre 300 et 15 000 euros

Autonomie en eau

Même si le raccordement au réseau d’eau national est obligatoire, il est possible de tendre vers une semi autonomie en eau dans son logement.

 

Ainsi, il est tout à fait envisageable de récupérer les eaux de pluie afin d’alimenter les toilettes, la machine à laver ou encore pour arroser son jardin. Pour cela, on peut soit utiliser une cuve de récupération, de préférence en béton, soit végétaliser sa toiture. Cependant, même filtrée, elle ne doit pas être utilisée comme eau potable.

 

On peut aussi s’équiper de toilettes sèches, qui fournissent de plus un excellent compost pour le jardin.

 

En ce qui concerne la production d’eau chaude sanitaire, on peut aussi se tourner vers le chauffe-eau solaire thermique ou photovoltaïque. Les deux systèmes sont très performants mais aussi complémentaires, le choix se fera donc en fonction des besoins spécifiques.

Comment recevoir la Prime Énergie - 1

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer la majeure partie de vos travaux de rénovation avec une Prime Energie.

Comment recevoir la Prime Énergie - 1
J'isole ma maison

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction