Les Travaux

Tout savoir sur les bâtiments biomimétiques

bâtiments biomimétiques

Les bâtiments biomimétiques sont une nouvelle génération de construction qui tend à se répandre de plus en plus. Apparu depuis peu et s’appuyant sur le modèle offert par la nature, ce type de bâtiment répond à des exigences actuelles : esthétique et respectueux de la nature, s’il se fond dans le décor, la technologie lui permet aussi d’être respectueux de son environnement. Tout ce qu’il faut savoir sur ce concept original et sur ses avantages, à suivre.

Le saviez-vous ?

La majeure partie de vos travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Qu’est-ce qu’un bâtiment biomimétique ?

Définition

Un bâtiment biomimétique s’appuie sur le modèle de fonctionnement de l’environnement et de la biodiversité. La technologie de construction va « mimer » certains modèles empruntés à la faune ou la flore afin d’améliorer les technologies de construction et de s’adapter au mieux à son environnement.

Formé sur deux racines : bio, la vie, l’élément naturel et mimétique qui mime, qui opère un mimétisme par rapport à son modèle, ce vocable désigne désormais des modèles de constructions qui se veulent aussi moins polluants et moins destructeurs pour la nature.

Un bâtiment, une maison biomimétique peut aussi prendre la forme inspirée d’un animal pour se fondre dans son environnement et, en ce sens, elle constitue une construction esthétique qui ne dénature pas la beauté d’un environnement. Même si l’aspect esthétique n’est pas le seul point intéressant de ce modèle de construction, il a tout de même son importance.

Dans la littérature, on apprend beaucoup sur le fonctionnement d’un écosystème comme celui des fourmis, en lisant le livre Les fourmis, de Bernard Werber. Les ruches d’abeilles sont aussi un bon exemple pour observer le fonctionnement des constructions d’autres espèces. L’architecte espagnol Gaudi qui a conçu, entre autres, la célèbre Sagrada Familia à Barcelone évoque déjà ce qui est en train de se passer dans l’architecture biomimétique lorsqu’il dit : « l’architecture du futur construira en imitant la nature parce que c’est la plus rationnelle, durable et économique des méthodes ».

Origine de ce concept en construction

Si la construction du bâtiment biomimétique le plus important d’Europe est prévu en région parisienne, c’est aussi un événement en France où ce type de bâtiment n’est pas encore très répandu. Ce n’est que depuis la fin des années 90 que l’on utilise ce concept inventé tout d’abord par un chercheur américain du nom d’Otto Schmitt qui travailla sur l’inspiration de la biologie pour mettre en place des processus pour l’ingénierie. Puis, c’est Janine Beynus qui développa ce concept pour le faire connaître et adopter par le grand public.

 

Dans ce concept, il est important d’observer le modèle vivant pour en déduire des conceptions astucieuses pour l’architecture et le bâtiment en général. Et ce modèle vivant évoque aussi la notion de construction durable.

 

Ecotone : un exemple de bâtiment biomimétique en France

Le chantier du Grand Paris a lancé un concours intitulé « Inventons la Métropole du Grand Paris ». C’est le projet Ecotone qui l’a remporté : il s’agit d’un modèle de construction biomimétique. C’est une véritable cité, en bois, comportant logements et bureaux. Pour se fondre avec son environnement, les façades en bois sont recouvertes de végétaux et ces façades végétalisées sont étudiées pour ne pas obstruer la lumière en hiver et pour atténuer la chaleur de l’été. Ce sont aussi des bâtiments étudiés pour fonctionner en autonomie (énergie solaire). Côté inspiration, la ventilation a été conçue en s’appuyant sur le modèle des termitières et des ruches.

Avantages et inconvénients des bâtiments biomimétiques

Côté plus, les bâtiments biomimétiques s’inspirent de l’environnement et des modèles vivants de la nature, mais aussi :

  • Ce sont des bâtiments répondant aux critères des bâtiments basse consommation ou aux technologies des bâtiments intelligents : ils utilisent les énergies renouvelables, s’appuient sur des modèles ingénieux (exemple : ventilation mimée à partir du vivant) ;
  • Ce sont des bâtiments qui utilisent des matériaux naturels (exemple : le bois, la pierre, les végétaux) et se fondent dans le décor naturel sans mettre à mal l’aspect esthétique en construisant dans un cadre naturel ;
  • Ils utilisent aussi des matériaux innovants (exemple : peinture auto-chauffante du projet Panijoule)
  • Les formes de ces bâtiments s’inspirent de modèles puisés dans l’environnement ;
  • Sur des projets d’envergure, un ensemble de bâtiments biomimétiques, peut s’inspirer des écosystèmes qui interagissent les uns avec les autres et l’on voit alors se construire des écoquartiers.
  • Pour les utilisateurs de ce type de bâtiment, il ne faut pas oublier l’aspect économique et écologique car la conception biomimétique utilise en grande partie les matériaux sains et les énergies renouvelables.

Côté moins, il y en a peu. Soulignons toutefois que :

  • les coûts peuvent paraitre élevés mais sont vite amortis par des bâtiments fonctionnant en autonomie.
  • ce concept de construction en est encore au stade expérimental et intéresse surtout les bâtiments de grande envergure. Il faudra donc patienter pour pouvoir accéder à des maisons conçues sur ce modèle, à des prix abordables.

Toutefois, il faut savoir que les maisons basse consommation, fonctionnant avec des énergies renouvelables font de façon indirecte appel à la biomimétique puisque de nombreux systèmes d’énergies renouvelables se sont inspirés du modèle vivant.

A savoir : le coût global peut certes représenter un investissement mais l’Etat s’intéresse de près à l’évolution de ce concept et apporte des aides financières pour faciliter l’installation de bâtiments non énergivores et respectueux de l’environnement. Par ailleurs, ce type de construction est amorti largement sur la durée en produisant sa propre énergie.

Le saviez-vous ?

La majeure partie de vos travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la Prime Energie.

Demandez votre prime Energie