poele

Prime énergie pour le poêle à bûches

Le poêle à bûches de nos grands-parents fait son grand retour. Aussi économique qu’écologique, ce mode de chauffage doté d’une esthétique soignée, se présente aujourd’hui comme une solution incontournable pour réaliser des économies d’énergie et permet de bénéficier par ailleurs de plusieurs aides écologiques parmi lesquelles la prime énergie pour les appareils de chauffage au bois, qui peut représenter jusqu’à 70% de son coût d’achat.
 

Présentation du dispositif de la prime énergie

La prime énergie repose sur le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE ou C2E). Les certificats d’économies d’énergie ont été mis en place en 2006 pour contraindre les acteurs dans le domaine de l’énergie (les obligés) à « réparer » les dommages causés, par leurs activités ; à l’environnement. Les CEE sont générés chaque fois qu’un consommateur final (l’éligible) réalise des travaux d’amélioration énergétique. Ce dernier reçoit alors une Prime Energie sous forme d’euros ou de bons d’achat.

 

La demande de Prime Energie doit être effectuée avant la signature du devis et le commencement des travaux. L’obligé montre ainsi que son rôle a influé sur la décision du consommateur à réaliser ses travaux.

Le poêle à bûches : Un appareil de chauffage tendance

Le poêle à bûche est un appareil de la famille des chauffages à biomasse. Il est généralement utilisé comme chauffage d’appoint afin de répondre, pour les plus petits modèles, à une demande de chauffage rapide. Il existe également des poêles à bûches (poêle de massepoêle bouilleur, etc.) pouvant servir de moyen de chauffage principal.

 

Contrairement au poêle à granulés, le poêle à bûches ne requiert aucune alimentation électrique. Il fonctionne grâce à la combustion des bûches qu’il suffit de charger dans le foyer avant d’allumer le feu. Cet appareil de chauffage reprend le principe de la cheminée mais dans un foyer fermé, ce qui le rend plus efficace. La fumée s’évacue à travers un conduit préalablement installé. Pour être totalement efficace ce dernier doit éviter le plus possible les portions coudées.

 

Le poêle à bûches d’aujourd’hui, contrairement aux modèles d’hier, affiche des performances énergétiques remarquables, offrant un rendement thermique allant de 70% à presque 90%. Les modèles labellisés « Flamme Verte » garantissent une efficacité d’au moins 80%. Selon l’Ademe, le rendement énergétique d’une cheminée à foyer ouvert est inférieur à 10%, alors que le rendement des poêles à bûches peut atteindre les 80%.

 

En termes d’économies d’énergie, c’est un chauffage qui remporte tous les suffrages. Le prix du bois de chauffage n’a guère augmenté ces dernières années et tout laisse penser que l’écart entre le bois et les autres énergies continuera à se creuser jusqu’en 2030.

 

En adoptant le poêle à bûches dans une maison bien isolée, on peut espérer faire des économies de chauffage de l’ordre de :

 

  • 75 % par rapport à un chauffage électrique
  • 65 % par rapport à un chauffage au fioul
  • 45 % par rapport à un chauffage au gaz

 

Même si le prix d’un poêle à bûches reste encore élevé, un appareil d’une valeur de 5000 € (pose comprise) est amorti (hors crédit d’impôts, prime énergie et aides diverses) en :

 

  • 3 ans par rapport à un chauffage électrique
  • 5 ans par rapport à un chauffage au fioul
  • 10 ans par rapport à un chauffage au gaz

 

Un poêle à bûches durera plus longtemps s’il est bien entretenu. Un entretien régulier du foyer (cendres) et de la vitre est nécessaire. A cela s’ajoute l’entretien annuel auprès d’un professionnel.

Avantages et inconvénient

Les avantages du poêle à bûches sont nombreux. On peut en citer quelques :

 

  • Esthétique et décoratif il offre le plaisir de belles flambées
  • Il fonctionne au bois, une énergie peu coûteuse (jusqu’ à 3 fois moins cher que les sources d’énergie fossiles)
  • Il affiche un haut rendement (jusqu’à 80%)
  • Il fonctionne sans recours à l’électricité, un avantage conséquent en cas de panne de courant

 

Du côté des inconvénients du poêle à bûches on peut lister :

 

  • Il nécessite un espace de stockage du bois à l’extérieur, à l’air libre afin que le bois perde son humidité. Cet espace peut être relativement conséquent et doit être bien ventilé et à l’abri de l’humidité.
  • La gestion des bûches, achat, stockage, manipulation peut être relativement astreignant, surtout à partir d’un certain âge.
  • Le prix est relativement élevé notamment lorsqu’il s’agit de modèles haut de gamme

Prix du poêle à bûches

Le poêle à bois se décline en différentes formes, types, design, et puissances ce qui influe sur le prix. Les modèles les plus simples, utilisés comme chauffage d’appoint dans des petites pièces démarrent à 200 € environ.

 

Pour une utilisation plus courante, on atteint une gamme de prix d’environ 800 €.

 

Les modèles disposant d’une bonne autonomie et puissance affichent un tarif commençant à 2000 € minimum pouvant atteindre 5000 € voire plus en fonction de la puissance et de l’esthétisme de l’appareil.
Au prix du poêle vient s’ajouter le prix de l’installation avec la mise en place du système d’évacuation.

Critères d’éligibilité à la prime énergie

La Prime Energie est accordée à toute personne, propriétaire, locataire, bailleur ou occupant d’un logement, pour l’achat d’un poêle à bûches à installer dans une résidence principale ou secondaire achevée depuis plus de 2 ans. Le calcul de la Prime Energie pour un poêle à bûches est fonction des économies d’énergie possibles après réalisation de travaux de rénovation énergétique et dépend donc en grande partie de la zone climatique (H1, H2, H3) dont dépend le logement.

 

Pour prétendre à l’obtention de la Prime Energie, l’appareil doit justifier :

 

  • D’un rendement énergétique supérieur ou égal à 70 %
  • D’une concentration en monoxyde de carbone inférieure ou égale à 0,3 %
  • D’un indice de performance (I) inférieur ou égal à 2. (Pour rappel l’indice de performance est le nombre de kWh produit pour 1 kWh consommé. Plus l’indice est faible, meilleure est la performance de l’appareil).
  • L’installation doit être réalisée par un professionnel :
  • Certifié QUALIBOIS
  • A défaut il doit justifier d’une certification RGE ou professionnelle équivalente dans les appareils de chauffage au bois délivrée par un organisme de certification respectant la norme NF X50-091.

CITE, ANAH, Eco PTZ, plusieurs autres aides sont disponibles

Le prix d’un poêle à bûches peut aussi être largement diminué par les aides de l’Etat. Il existe de nombreuses aides cumulables avec la Prime Energie permettant de réduire l’investissement initial, à savoir :

 

  • Le crédit d’impôt. Depuis le 1er septembre 2014, l’achat d’un poêle à bûches donne droit au crédit d’impôt transition énergétique (CITE) de 30% sous réserve que l’appareil soit labellisé « Flamme Verte » et que la pose soit effectuée par un professionnel certifié RGE. Les personnes ne payant pas d’impôt toucheront un chèque de l’Etat.
  • L’Eco Prêt à taux zéro
  • Le taux de TVA réduit à 5,5% pour les travaux d’installation d’équipements éligibles au Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique.

En revanche la prime Energie n’est pas cumulable avec les aides de l’ANAH.