Appelez-nous !

du lundi au vendredi - 8h à 19h

Service gratuit + prix appel

Poêle à bûches – Fonctionnement, installation, économies d’énergie

Par L’équipe de rédaction

Incontournable star dans les salons ces dernières années, le poêle à bûches revient en force grâce à son design de charme et le confort qu’il apporte. Ce chauffage d’appoint alimenté par des bûches allie performance énergétique et style rétro inimitable.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Fonctionnement du poêle à bûches

Dans la famille des poêles à bois, le poêle à bûches est le plus classique en termes de fonctionnement. Comme à l’époque de sa création, il s’agit d’un simple système comprenant un foyer fermé où a lieu la combustion des bûches. Cette combustion apporte de la chaleur, ainsi que des fumées qui doivent être extraites de l’habitation par le biais d’un conduit d’évacuation. Aucune électricité n’est utilisée pour le fonctionnement du poêle à bûches, contrairement au poêle à granulés de bois qui en a besoin pour alimenter automatiquement le foyer.

 

Le poêle à bûches a été remis au goût du jour en gardant son esthétique incomparable tout en se modernisant. Utilisé comme chauffage d’appoint, il permet un confort thermique rapide et homogène aux habitants. Cependant, il est préférable de conserver un système de chauffage central principal et de considérer le poêle à bûches comme un supplément de chaleur.

 

Enfin, le poêle à bûches ne demande qu’un entretien minimum pour conserver une performance élevée. L’utilisation de bois bien sec est conseillée et deux ramonages par an suffisent pour assurer sa longévité. Pour rappel, il vaut mieux que le ramonage soit mis en œuvre par un artisan spécialisé.

Fonctionnement poêle à bûches

Comment installer un poêle à bûches ?

Le poêle à bûches s’intègre aisément dans toutes sortes de logements. Il est même possible de l’installer en appartement avec une technique spéciale d’installation en « ventouse ». Peu encombrant, le poêle peut être posé dans un coin de la pièce à vivre, près d’un mur, ou encore, au milieu de l’espace de vie.

 

On préfère l’installer en rez-de-chaussée pour une utilisation optimale. Ainsi, situé dans un endroit central de la maison, la chaleur se diffusera au mieux dans tout l’habitat.

 

De plus, le poêle à bûches est un système de chauffage indépendant, il n’est donc pas nécessaire de le raccorder au circuit de chauffage central. Cela rend son installation d’autant plus simple et rapide. Seul un conduit d’évacuation des fumées est impératif pour éviter la propagation de gaz toxiques dans la maison.

 

Différents types de poêles existent sur le marché : on en trouve de performances, de tailles et de qualités variées. Nous conseillons aux particuliers souhaitant s’équiper d’un poêle à bûches d’opter pour des équipements certifiés, possédant le label « Flamme Verte », pour assurer le meilleur rendement possible. Dans le même ordre d’idée, choisir son installateur est une étape importante. Le label « Qualibois » est un gage de qualité et de sécurité pour la mise en place de l’appareil.

Prix, économies et aides à la rénovation énergétique

Le poêle à bûches utilise le combustible le moins cher du marché. L’électricité, le gaz et le fioul coûtent beaucoup plus cher au kWh. Même au niveau du bois, on constate que sous forme de bûche le prix au kWh est inférieur à celui des granulés de bois. L’abondance du bois et sa gestion responsable en France en font un combustible renouvelable dont le bilan carbone est neutre.

 

Avec son excellent rendement compris entre 70 et 90 %, le poêle à bûches fait office de chauffage complémentaire efficace et confortable. L’appareil permet en outre une utilisation diminuée du système de chauffage central et est alors source d’économies d’énergie.

 

Le poêle à bûches se trouve à tous les prix, allant de 300 euros à plus de 4 000 euros pour les plus performants. Selon vos besoins de puissance et de taille, le prix varie du simple au double. Heureusement, le chauffage biomasse (au bois) est subventionné par le gouvernement en sa qualité d’équipement fonctionnant au renouvelable et permettant des économies d’énergie importantes.

 

Si vous souhaitez vous équiper d’un poêle à bûches, il est donc primordial de s’intéresser aux aides à la rénovation énergétique car elles peuvent prendre en charge une grande partie du coût de l’investissement. Le poêle à bûches est d’ailleurs éligible à la plupart des aides : crédit d’impôt à 30 %Prime Energieaides de l’AnahTVA à 5,5 %éco-prêt à taux zéro, etc. Pour obtenir ces précieuses aides de l’État, veillez à ce que le poêle à bois soit installé par un professionnel et que celui-ci possède la mention RGE. L’accès aux aides est également conditionné à certaines exigences concernant l’appareil en lui-même : sa performance énergétique, les économies qu’il apporte, son taux d’émissions nocives, etc.

couple vieux

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achata de votre poêle à bûches par une Prime Energie.

couple vieux
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction