Financer l’installation de votre chaudière à bûches avec le crédit d’impôt transition énergétique

Par L’équipe de rédaction

La chaudière à bûches fait partie des modes de chauffage les plus performants et les plus écologiques. Son achat et installation peuvent être financés en grande partie grâce au crédit d’impôt transition énergétique (CITE) qui peuvent être complétés par d’autres aides existantes, telles que les aides de l’ANAH ou encore la Prime Energie.

Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

Femme avec calculette

Attention, fin du CITE !

A compter du 1er janvier 2020, le CITE à 30% disparaît au profit d’une prime forfaitaire pour les ménages modestes et d’un crédit d’impôt forfaitaire pour les autres ménages.

Femme avec calculette
Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

Présentation du crédit d’impôt transition énergétique

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) est un avantage fiscal accordé par l’Etat dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Ce dispositif, non soumis à des conditions de revenus, concerne tous les logements (maisons individuelles ou appartements) terminés depuis plus de 2 ans.

 

Tous les contribuables domiciliés en France peuvent y prétendre, qu’ils soient locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit.


Le CITE ouvre droit à un remboursement de 30 % du coût d’achat de la chaudière à bûches hors main d’œuvre. Son montant est plafonné à 8 000 € sur 5 ans pour une personne seule. Ce montant est doublé pour un couple. Une majoration de 400 € est accordée par personne à charge.

Présentation de la chaudière à bûches

La chaudière à bûches produit de l’eau chaude destinée à alimenter un réseau de radiateurs ou un plancher chauffant. L’installation peut être couplée à un ballon tampon à hydro-accumulation qui augmente l’autonomie et la performance. Les fumées de combustion sont évacuées par un conduit.


Les chaudières à bûches actuelles sont performantesfiables et robustes. Leur autonomie a été renforcée. Certains modèles peuvent fonctionner plusieurs jours sans rechargement. Pour un usage domestique, la chaudière doit avoir une puissance de 15 à 60 kW. Plusieurs opérations peuvent être automatisées :

 

  • L’alimentation en bois
  • Le démarrage de la combustion
  • L’évacuation des cendres

 

Les chaudières à combustion inversée offrent un meilleur tirage. La technologie de la double combustion brûle les gaz une deuxième fois, ce qui augmente la performance et réduit les émissions de gaz et particules. Sur le plan économique, le bois est le combustible le meilleur marché.


Les chaudières à bûches doivent être contrôlées au moins une fois par an par un professionnel agréé. L’appellation « Qualibois » garantit de bonnes pratiques et la qualité des services. Les conduits doivent être ramonés 2 fois par an, dont une en période de chauffe.

Critères d’éligibilité de la chaudière à bûches au crédit d’impôt

Pour être éligible au crédit d’impôt, deux critères sont à respecter :

 

  • L’installation du matériel doit être réalisée par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).
  • La chaudière à bûches doit respecter certains critères techniques.

 

Les critères techniques figurent dans l’article 18 bis de l’annexe 4 du CGI (Code Général des Impôts). Les chaudières fonctionnant au bois doivent respecter les seuils de rendement énergétique et d’émissions de polluants conformes à la classe 5 de la norme NF EN 303.5 ou EN 12809.

 

Critères techniques à respecter

Type de chaudière Rendement CO Particules COV
Chargement manuel 80 % 700 60 30
Chargement automatique 85 % 500 40 20

 

Une chaudière labellisée « Flamme Verte » 5 étoiles garantit l’éligibilité aux aides financières.

Les autres aides disponibles pour la chaudière à bûches

En complément du crédit d’impôt, l’installation d’une chaudière à bûches peuvent faire l’objet d’autres aides financières :

 

  • La prime énergie : Les conditions d’obtention de la prime sont identiques au CITE.
  • Les subventions de l’ANAH : Les aides de l’ANAH, cumulables avec le crédit d’impôt, sont en revanche non cumulables avec la prime énergie
  • L’éco-prêt à taux zéro : Le prêt est accordé dans le cadre d’un bouquet de travaux ou d’un objectif de performance global.
  • La TVA à taux réduit 5,5 % : Le taux s’appliquera directement sur la facture de l’entreprise prestataire.
  • Les aides locales : Certaines collectivités locales accordent des aides pour le chauffage au bois.
couple vieux

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à bûches avec une Prime Energie.

couple vieux
Je calcule mes aides

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction