Besoin d'aide ?

0 806 70 11 11

du lundi au vendredi - 9h à 18h
(prix d'un appel local)

Tous les accessoires qui simplifieront l’utilisation de votre poêle à bois

Par L’équipe de rédaction

Porté par la hausse constante de l’électricité et des énergies fossiles, le poêle à bois rencontre un franc succès depuis quelques années. Fiable et efficace, le poêle à bois nécessite l’achat de quelques instruments ou le remplacement avec le temps de certains de ses organes. Il peut aussi être amélioré par certains équipements. Petite présentation des instruments et accessoires qui vont vous simplifier l’utilisation de votre poêle à bois.

Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

La plaque de protection murale pour poêle à bois

Lorsqu’on installe un poêle à bois, il peut être nécessaire de protéger le mur qui accueillera ce dernier par la mise en place d’une plaque isolante. Cette protection murale doit impérativement être installée lorsque la distance entre une paroi combustible et le conduit est inférieure à 3 fois le diamètre de ce dernier. La pose d’un écran thermique permet de réduire cette distance à 1,5 fois le diamètre du conduit. Cette protection se concrétise par la mise en place d’une plaque d’acier ou de silicate de calcium.

 

Comptez entre 60 et 240 € pour une plaque de protection murale pour poêle à bois en acier selon les dimensions et le design. Beaucoup moins cher, le silicate de calcium est tout aussi efficace (résistance jusqu’à 1000°) mais un peu moins esthétique. Un matériel disponible dans les enseignes de bricolage comme chez les spécialistes du chauffage au bois.

Le pare-feu pour poêle

Bien que rendu très sûr par son foyer fermé, il peut être utile d’installer un pare-feu devant un poêle à bois. C’est le cas notamment lorsqu’il faut bloquer l’accès à celui-ci aux enfants. Le pare-feu permet également d’éviter les projections de braises sur le sol lorsque le foyer est laissé ouvert. Une protection importante donc en matière de risque de brûlures et d’incendie.

 

En inox, en métal, en laiton ou même en verre trempé, les fabricants proposent aujourd’hui une large gamme de pare-feu. La grande variété des designs vous permettra de trouver sans problème celui qui sera bien adapté à l’ambiance de votre séjour. Droit, à 1, 2 ou 3 pans ou courbe, le pare-feu est aujourd’hui un élément de décoration de votre intérieur. Comptez de 60 à 250 € selon le modèle.

Le récupérateur de chaleur poêle

Le récupérateur de chaleur pour poêle permet de distribuer la chaleur produite par ce dernier dans les autres pièces de la maison. Avec cet équipement, votre poêle à bois acquiert le statut de chauffage principal. Votre facture énergétique diminue sans perte de confort ! Installé à proximité du poêle à bois, le récupérateur aspire grâce à son moteur électrique silencieux une partie de l’air chaud pour l’envoyer dans les pièces de votre choix via un réseau de canalisation installé dans les combles.

 

Le récupérateur de chaleur lui-même coûte dans les 200 € à 400 €. Il vous faudra ensuite relier ce dernier à un réseau de canalisation de 180 mm. Un investissement rapidement rentabilisé par l’optimisation induite de votre poêle à bois.

La plaque isolante

Comme il est judicieux de protéger le mur situé juste derrière le poêle, il l’est aussi de le faire pour le sol. La plaque isolante pour poêle à bois sera particulièrement recommandée lorsque le sol qui accueille le poêle à bois est constitué d’un matériau sensible à la chaleur ou au feu (parquet bois ou stratifié par exemple). Placée directement à l’endroit qui supporte le poêle, la plaque isolante en acier ou en verre renforcé de sécurité trempé offre une protection parfaite contre les effets de la chaleur ou la projection accidentelle de braises lorsque vous rechargez l’appareil.

 

On trouve des plaques isolantes de toutes dimensions et de formes variées dans les grandes enseignes de bricolage ou chez les chauffagistes. Comptez entre 60 et 200 € selon la matière, les dimensions et la forme.

La pince à insert

Un bon feu est un feu bien aéré et bien réparti. Il est donc important de pouvoir intervenir dans le foyer pour décoller des buches ou les placer de manière à ce que le feu reprenne de la vigueur. La pince à insert avec ses longs bras et ses mâchoires à bec ou crocodile vous permet d’intervenir au milieu du foyer sans risquer de vous brûler. Un instrument totalement indispensable.

 

Comptez de 10 à 60 € pour une pince à insert seule et jusqu’à 300 € lorsqu’elle est vendue avec un serviteur de cheminée complet (pelle, balayette, pic et pince).

Le joint insert

Parce qu’il sert à assurer une bonne étanchéité entre la pièce qui accueille le poêle et son foyer, le joint d’insert est essentiel. Avec le temps, le cordon d’étanchéité en fibre de verre tressée peut se détériorer et nécessiter un remplacement. Cette usure est normale et le remplacement régulier du joint permet de profiter de toute la puissance de votre appareil en toute sécurité. Les fabricants conseillent de remplacer ce joint tous les ans.

 

Vous trouverez aisément un cordon de joint insert à couper et la colle nécessaire à sa pose dans les enseignes de bricolages ou chez votre chauffagiste. Un petit achat d’une douzaine d’euros seulement.

Le porte bûches

La problématique du rangement des bûches se pose à tous les utilisateurs de poêle à bois. Il s’agit de pouvoir disposer de bûches prêtes à l’emploi à proximité du foyer sans trop d’encombrement ni de perte esthétique. Aujourd’hui, les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour offrir des portes bûches très astucieux qui combinent capacité de stockage et design.

 

Vertical, rond, à étagères, en acier ou en osier, il existe des portes bûches pour tous les goûts et tous les budgets. Les prix des différents modèles varient entre 30 à 900 €.

Le silo à pellets

Très prisé, le poêle à granulés (aussi appelés pellets) de par sa praticité et sa facilité d’utilisation, il nécessite cependant une solution de stockage pour les granulés. Il s’agit en effet d’entreposer à l’abri des intempéries ce combustible bois issu des déchets de l’industrie (sciure et copeaux) pour pouvoir l’utiliser immédiatement lorsque le besoin s’en fait sentir.

 

Si vous ne disposez pas d’un silo à pellets maçonné vous pouvez en acquérir en textile ou métallique auprès d’un fournisseur spécialisé. Facile à installer, ces silos sont solides et parfaitement étanches. Ils peuvent, selon les modèles, accueillir jusqu’à plusieurs tonnes de pellets et coûtent de 500 à plus de 3 500 €.

prime

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’installation de votre système de chauffage écologique avec une Prime Energie.

prime
Je change mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction