Chaudières traditionnelles ou chaudière nouvelle génération : le comparatif

Par L’équipe de rédaction

La chaudière reste l’appareil de chauffage le plus prisé, même si elle constitue un poste de dépenses important dans le budget d’un ménage. De nouvelles donnes comme les nouvelles réglementations sur l’environnement, la raréfaction des sources d’énergie classique, ont poussé les fabricants à innover et concevoir les chaudières dites nouvelle génération séduisantes sur de nombreux plans. Notamment sur le plan écologique (rejets en co2 moindres), sur le plan économique (des rendements plus élevés permettent une baisse importante du coût de fonctionnement) et au niveau de la praticité (les chaudières à granulés permettent l’automatisation complète du chauffage au bois).

Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

👉 Chaudière classique ou à condensation ? Découvrez les grands avantages de la chaudière gaz à condensation avec Jamy !

 

 

Un maximum de chaleur et d’économie en énergie

La performance d’une chaudière est évaluée à travers son rendement, c’est-à-dire le rapport entre énergie consommée et chaleur restituée. Selon les chiffres avancés par certains constructeurs, le rendement des anciennes chaudières, dont certaines datent des années 80, est de 75%, alors que celui d’une chaudière à condensation nouvelle génération peut aller jusqu’à plus de 105%.

 

La chaudière à bois et particulièrement celle fonctionnant aux granulés de bois, donne l’avantage de disposer du combustible le moins cher du marché. Les appareils modernes offrent un confort à la demande : finies les manipulations en cas de changement brusque de température ! Les chaudières modernes sont dotées d’un système électronique qui, après entrée des données souhaitées, satisfait, au degré près, les besoins de chauffage des occupants d’une habitation, et ce, selon leur temps de présence et leur mode de vie.

Non polluantes et faciles d’entretien

Une chaudière à gaz classique émettrait une quantité de CO2 équivalente à celle que rejette une voiture ayant roulé 49000 kms ! Une ancienne chaudière marchant au fioul demanderait 0,4 kg/kWh alors qu’une chaudière à condensation n’en consommerait que 0,1 kg/kWh.

 

Les chaudières nouvelle génération, à la pointe de la technologie, ont été conçues pour minimiser au mieux les rejets polluants dans l’environnement et maximaliser le rendement. Les chaudières à granulés automatiques sont aussi dotées d’un système de régulation permettant de réduire la pollution émise par les fumées.

 

Le coût d’intervention pour le dépannage des chaudières nouvelle génération est  toutefois onéreux par rapport aux chaudières classiques, surtout s’il s’agit de pièces à changer. Mais les fabricants ont conçu des modèles d’entretien peu contraignant. Ainsi, pour une chaudière à granulés, outre la visite d'entretien annuelle du chauffagiste, il suffit de vider le cendrier une fois par semaine, voire même une fois par saison s’il s’agit d’appareils plus automatisés.

 

Les prix des chaudières varient selon le type d’appareil et le fabricant, certaines pouvant coûter plus d’une dizaine de milliers d’euros. L’acquisition d’une chaudière nouvelle génération est une manière de participer activement à l’économie d’énergie et la préservation de l’environnement. C’est un investissement qui en vaut toutefois la peine car il  s’amortit vite, d’autant plus qu’il existe plusieurs dispositifs d’aides financières comme le crédit d’impôt transition énergétique (CITE), la TVA réduite à 5,5% ou à 10% selon le type de chaudière, les prêts à taux zéro, les primes CEE et les subventions de l’ANAH. Avec toutes ces aides, une famille à revenus modestes pourrait par exemple voir son projet financé à 90%.

femme sur canapé

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière avec une Prime Energie.

femme sur canapé
Je remplace mon chauffage

Simulation gratuite et immédiate

L’équipe de rédaction