Les Travaux

Votre chaudière à condensation au gaz financée grâce au crédit d’impôt transition énergétique

crédit d'impôt pour chaudière condensation au gaz

La chaudière à condensation au gaz constitue plus que jamais un choix de bon sens. Rendue très performante par sa technologie de pointe, son coût peut parfois s’avérer élevé mais peut être atténué par les nombreuses aides disponibles et se retrouve donc amorti en quelques années.

Un équipement éligible au crédit d’impôt transition énergétique ou encore à la Prime Energie, voici quelques explications pour vous équiper et vous chauffer à moindre coût.

Attention, fin du CITE !

A compter du 1er janvier 2020, le CITE à 30% disparaît au profit d’une prime forfaitaire pour les ménages modestes et d’un crédit d’impôt forfaitaire pour les autres ménages.

Engagez vos travaux

Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à condensation au gaz par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie

Le crédit d’impôt transition énergétique

Depuis le 1er septembre 2014, les ménages qui engagent des dépenses pour l’amélioration énergétique de leur logement se voient attribuer un avantage fiscal. Dispositif incitatif, le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) octroie un abattement sur l’impôt sur le revenu correspondant à 30% du coût hors taxe des travaux.

Le gouvernement entend avec le CITE améliorer l’efficacité énergétique du parc de logements français qui selon ses statistiques représente 16% des émissions totales de gaz à effet de serre du pays.

Un enjeu à la fois écologique pour tenir les engagements internationaux de lutte contre le changement climatique et économique face à la hausse continue des prix de l’énergie.

Concrètement lorsqu’un contribuable conduit des travaux ou installe un équipement éligible, il reporte leur montant HT sur sa déclaration de revenu (formulaire 2042 QE de la déclaration complète) et bénéficie automatiquement de l’avantage accordé. Nul besoin de transmettre les justificatifs qu’il faut néanmoins tenir à disposition de l’administration fiscale en cas de demande. Lorsque celui-ci est non imposable, le trésor public lui adresse un chèque d’un montant équivalent.

Les plafonds du CITE

Le crédit d’impôt est soumis à différents plafonds tous les 5 ans :

  • 8 000 € pour une personne seule
  • 16 000 € pour un couple avec imposition commune (mariés ou pacsés).
  • Ces montants sont majorés de 400 € par personne à charge.

La chaudière à condensation au gaz

Contrairement à une chaudière classique qui se contente de chauffer le circuit d’eau du chauffage central avec les calories issues de la combustion du gaz, la chaudière à condensation préchauffe celui-ci grâce aux fumées issues de cette dernière. Un dispositif très malin qui diminue la quantité de gaz consommé pour atteindre la température souhaitée.

L’eau de condensation issue de l’utilisation de ces fumées est, elle, tout simplement rejetée dans la canalisation des eaux usées.

Ce fonctionnement optimisé permet une nette amélioration du rendement de la chaudière, qui atteint jusqu’à 110% et génère de 15 à 20% d’économie par rapport à son équivalent classique. Les chaudières à gaz à condensation s’installent très facilement. Elle se fixe au mur ou se pose au sol tandis que l’alimentation en air frais et l’évacuation des fumées peut se faire par un système à ventouse.

Les critères d’éligibilité au CITE

Pour être éligible au Crédit d’Impôt pour Transition énergétique, l’opération doit répondre aux critères définis par le législateur :

  • L’opération doit concerner un logement de plus de 2 ans.
  • La chaudière gaz à condensation installée d’une puissance inférieure ou égale à 70kW doit afficher une efficacité énergétique saisonnière (ETAS) supérieure ou égale à 90%. Cette performance doit figurer sur la facture acquittée.
  • L’installation et le réglage doivent avoir été effectués par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Les autres aides disponibles pour la chaudière à gaz à condensation

  • La prime énergie : La prime énergie s’obtient par l’intermédiaire d’une des plateformes dédiées sur le Web qui se charge de valider le dossier auprès de l’administration puis d’adresser au ménage concerné un chèque pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros.
  • La TVA réduite : comme pour tous les travaux de rénovation énergétique, le taux de TVA appliqué à l’installation d’une chaudière à condensation au gaz a été réduit à 5,5%.
  • L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) : Système sophistiqué, la chaudière à gaz coûte entre 3 000 € et 6 000 €. Les ménages ne pouvant pas financer cette dépense au comptant peuvent sous conditions de ressources bénéficier d’un prêt à taux zéro. Un dispositif qui permet d’emprunter jusqu’à 30 000 € sans surcoût lié au paiement d’intérêts.
  • Les aides de l’ANAH : soucieuse de participer à l’éradication des passoires énergétiques, l’Agence Nationale de l’Habitat subventionne les propriétaires modestes ou très modestes de logements de plus de 15 ans qui engagent des travaux d’amélioration énergétique. Les propriétaires potentiellement concernés doivent se rapprocher de l’ANAH de leur département pour vérifier leur éligibilité et connaître le montant de la subvention accordée.
  • Les aides locales : de nombreuses collectivités locales (régions, départements et communes) ont décidé d’apporter leur contribution aux efforts écoresponsables de leurs administrés. Lors de l’élaboration de leur projet de rénovation énergétique, ces derniers ont tout intérêt à vérifier auprès des collectivités dont ils dépendent l’existence et leur droit à ses aides complémentaires.
Le saviez-vous ?

Vous pouvez financer l’achat de votre chaudière à condensation au gaz par une Prime Energie.

Demandez votre prime Energie